En 1993, un raid Sabbat/Garou sur la ville est venu faucher plusieurs des ''Elders'' de la ville. Nous sommes vingts plus tard et la ville se reconstruit toujours. Il y a logiquement de la place pour tout le monde...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Vagabond (Enreich Dred) Aéroport O'Hare

Aller en bas 
AuteurMessage
Mnémonia
Admin
avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 10/06/2013

MessageSujet: Vagabond (Enreich Dred) Aéroport O'Hare   Mar 11 Juin - 3:47

Gekiyaku
Sam 16 Mar - 3:46


L'aéroport fut construit entre 1942 et 1943 comme usine pour les Douglas C-54 pendant la Seconde Guerre mondiale. L'emplacement fut choisi pour sa proximité de Downtown Chicago et du métro. Les deux millions de pieds carrés de l'usine ont eu besoin de facilité d'accès à la main-d'œuvre, aussi bien que son infrastructure étendue pour les chemins de fer. L'endroit de verger était une petite communauté préexistante dans le secteur, et l'aéroport était connu pendant la guerre en tant qu'aéroport du secteur de verger/champ de Douglas.


Le contrat de la société aéronautique de Douglas s'est terminé en 1945, et bien qu'on ait proposé des plans pour construire des avions commerciaux, la compagnie a finalement choisi de concentrer la production sur la côte ouest des États-Unis. Avec le départ de Douglas, l'aéroport s'est renommé l'aéroport de verger. En 1945, le service a été choisi par la ville de Chicago pour l'emplacement conforme aux besions prévisibles de l'aviation future. C'est une dénommée ''Tyler'' qui investit principalement dans les projets de réfection. À sa demande, il a été renommé en 1949 d'après le lieutenant commandant Edward O'Hare, un as du vol de la Seconde Guerre mondiale auquel on avait attribué la médaille d'honneur.


Les premiers vols commerciaux de passager y ont commencé en 1955, et une borne internationale a été établie en 1958, mais la majorité du trafic domestique ne s'y déplaçait jusqu'à l'accomplissement d'une expansion en 1962 de O'Hare. L'arrivée de ce trafic a immédiatement fait de O'Hare l'aéroport le plus occupé du monde, servant 10 millions de passagers annuellement. Dans un délai de deux ans le nombre a doublé. En 1997, le volume annuel de passager a atteint 70 millions ; il approche maintenant 80 millions de passagers.


La saturation du trafic, les retards et les annulations de vols sur O'Hare affectent la circulation aérienne sur l'ensemble des États-Unis. En 2004, United Airlines et American Airlines ont accepté de modifier la programmation de leurs vols pour réduire la congestion de l'aéroport. À cause du trafic aérien sur et aux alentours de l'aéroport, les contrôleurs aériens de O'Hare sont considérés comme les plus occupés du monde en termes de nombre de vols traités par heure.


Pour un Kindred qui voudrait prendre l'avion, il est possible de rencontrer un ''agent de voyage'' dans un petit bureau et pour 4000$ vous aurez un place dans la soute d'un avions dont l'équipage ne posera pas de question. En 60 ans Tyler a su répandre son influence dans presque toutes les couches de l'aviation commercial. Que se soit les pilotes, mécaniciens, agents de bord ou même les ''air Marshall'' serai sous ça coupe. Il y a des rumeurs comme quoi elle disposerait de moyens high-tech et/ou occultes pour repérer les ''non-humains'' qui circulerait dans SON aéroport.




_________________


Gekiyaku
Dim 24 Mar - 2:04


Même à cette heure de la nuit, l'aéroport O'Hare restait achalandé. Enreich voulu s'isoler un instant et déposa ses maigres possessions, qui consistaient en un casque de moto et une veste, sur une banquettes en plastique à coté de lui pour consulter les documents qu'il c'était procurés au terminal d'information. Cela faisait plusieurs mois déjà qu'il était ''en cavale'' et il espérait que Chicago offrirait un domicile tranquille et fixe. Mal-heureusement pour lui, la sécurité de l'aéroport disposait de moyens pour détecter les ''corps obscure'' en circulation. En se tourna vers la baie vitré qui donnait sur les avions qui embarquaient/débarquaient des passager. Il voulu contempler un instant la voûte céleste, à demi occulté par la proximité des lumières de la ville.

C'est dans le reflet de la vitre qu'il remarqua de justesse que des gardes de sécurité semblaient converger sur sa position. Ils contournaient les rangées de banquette en deux groupe. Deux d'entre eux étaient jeunes et fringant dans leurs uniformes bleu pâle et arrivaient sur sa droite. L'autre, un veille homme à la chevelure poivre et sel, arrivait par la gauche, portant un imperméable vert foncé avec le logo du service des douanes sur-imprimé d'un K-9 dans le dos et tenait un berger Allemand en laisse.


Communiquant par leurs oreillettes, Baltus NewCastle émit cette avertissement aux deux ghoules brujha qui l'assistaient dans cette tâche et dont il se serai bien passé. Son chien Ottiz et son charme anglais lui aurait amplement suffit, mais mal-gré son statut, ce n'était pas lui qui dictait les lois à O'Hare.


Écoutez bien, les deux cowboys! On appréhende en douceur! Je ne veux pas de bris de mascarade se soir. Vous savez comment Tyler le prendrais.


-----------------------------------------------------------------------------------------------------------


Gekiyaku: Maintenant de ton point de vue!

Comme je disais, tu a remarqué qu'ils arrivait sur toi, mais eux n'ont pas remarquer que tu les avait vue.





_________________


Enreich Dred
Dim 24 Mar - 11:11


Droite, gauche. Il c'est fait baisé. Magnifique. Génial... la paranoïa le saisit, profond et viscéral. Il ce lève, en prenant l'air le plus décontracter possible, ramasse ces affaires et s'enfonce dans la foule. La nuit risque d'être mouvementé. Il s'enfonce dans la foule en sondant les possibilités.

Comment l'avait-t-il trouvé ? Merde, il avait oublier que la société des hommes leurs lécher les pieds. Une erreur qui risquer d'être fatal. Vue la gueule des types, c'étais pas des tendres. Ces papiers été en règle, ces sacs ne contenait aucune drogue. Trois goules avec un chien. Aucun vampire ne risquerai son éternité dans la simple arrestation d'un fuyard. Soit il ce laissait faire. S'en suivrait les questions. D'où tu viens, que compte faire ? Qui est ton sire ? Qu'est-t'-il-arrivé ?

Il pompe son sang, comme son sire lui avait appris. Ces tendons devienne plus élastique, plus souple, tandis que son organisme consumer son sang si précieux. Chaque once de sang verser pour alimenter son organisme été un gâchis... il ne fends pas la foule, mais essaye de ce diriger dans un coin assez peu fréquenter. S'il peu, il rejoindra les entrées de service pour ce cacher dans les ténèbres.


************************
Spoiler:
 



Gekiyaku
Mar 26 Mar - 2:44


Enreich se faufila avec entre les différents voyageurs qui circulaient dans le terminal, évitant habilement d'accrocher épaules, coudes et valises se dressant sur son chemin et restant légèrement accroupie. Puis conclue sa course derrière l'un des piliers décoratifs, où il avait tout le loisir de déployer, s'il le voulait, ce que son sire avait l'habitude d'appeler son 'filtre à perception''.

Les deux ghoules convergèrent dans sa direction, mais perdirent sa trace en à peine dix secondes. Baltus lui, fut grandement amuser par l'incompétence des deux laquais de Tyler. Le vieux kindred se contenta de s'accroupir pour regarder son chien dans les yeux.

À croire qu'ils le font expres! C'n'est pas toi qui s'rai lourdaud comme eux? Hein mon gas! Bon vas-y mon Otiz!

Le berger Allemand se dirigea à grandes foulées, vers l'une des sorties moins encombrée du terminal. Baltus, se fraya un chemin dans la foule à grand coup de; ''Pardonnez-moi!'' et de ''Mais après-vous!'' Et ainsi prit la direction de la sortie la plus proche ce qui lui semblait la meilleur stratégie pour le moment.


-------------------------------------------------------------------------------------

Gekiyaku : Maintenant de ton point de vue.
Spoiler:
 

_________________



Enreich Dred
Mar 26 Mar - 4:34


Victoire, Dred souffla de manière inutile mais relaxante derrière le pilier, il déploie le filtre à perception en jetant des coups d'oeils anxieux partout en même temps, le filtre à perception été une méthode utiliser lors de la chasse ou dans la fuite, voir sans être vue... toujours utile, il suffit d'échapper a la vue du poursuivant qui n'est pas toujours prêt a affronter quelqu'un cacher. Son sire s'en servait avant une diablerie... maintenant, le chien de la goule traine dans ces pattes, bien qu'il commence à douter que cette chose bloque l'entrée de l'aéroport... et Dred ne croit plus que c'est un homme. C'est un vampire, certainement. Quelle bord ? Sabbôôôt* ? Camilly ? Tocard Anarchiste ? Non-Aligné-mais-ennemi-quand-même ? Plus tard, là, ce n'est pas le moment, au moins, les goules sont parti chasser des papillons. Dred ce dirige aussi rapidement que possible vers l'une des entrés réserves aux employés de l'aéroport, mais il doit prendre garde à ne pas heurter quelqu'un au passage, au risque que le pouvoir ne cède, ce qui déclencherait au mieux un haussement de sourcil du passager qui ne ferait rien de plus, au pire, un mouvement de panique.

Dred s'arrêta. C'étais un bon moyen, un mouvement de panique gênerait ces poursuivants et liberait la voie. Il lui suffirait de tuer dans la foule un badaud de manière spectaculaire, genre de trancher la gorge avec ces serres. Les passagers fuirait le tueur. Impossible pour les poursuivants de l'attrapait dans la marée humaine. Il voyait déjà la scène, la sensation des griffes qui caresse l'os, le sang qui gicle à chaque battement et... il serre les poings et ce mords la lèvre. Merde, merde, merde, qu'est-ce-qui cloche chez lui ? Non, sérieux, tuer pour ce défendre où au court d'un soif trop intense, pourquoi pas, mais tuer pour le plaisir de tuer, il va devoir faire attention à ces pensées ! Se laisser allez serait le meilleur moyen d'éclairé les levers de soleils et sans compter la violation de la mascarade, c'étais la mort Ultime assurer !

Il contourne autant que possible la foule, pour atteindre l'entrée de service. Si jamais dans cette endroit, il croisait une goule, il frapperait des poings dans la nuque, si possible. Si jamais la goule n'est pas de dos, il frappera d'abord dans le plexus puis l'assommerai. Les griffes été le dernier recours, car tuer une goule été presque aussi dangereux que de faire une violation de la Mascarade.

(Les aéroports possède des accès réserver à leurs employés).

(Prononce avec un accent ridicule)



Gekiyaku
Ven 29 Mar - 2:17


Trop content d'avoir échappé à la vue et au flaire de ses poursuivants, le gangrel ne remarqua pas que le verrou magnétique de la porte se désengagea juste au moment où il la poussa pour en franchir le seuil. De l'autre côté, il s'arrêta un moment pour considérer sa situation. Un long et sinistrement éclairé corridors se prolongeait de chaque côté. À la lueur des allogènes, il pouvait distinguer qu'à l'Est il y avait un tournant qui prenait la direction du sud et à l'Ouest une cage d'escalier qui accédait aux étages supérieurs ou inférieurs du bâtiment.

*********


Trois étages plus haut, dans la salle de contrôle principale, deux autres Ghoule observait le ''voyageur contrevenant'' sur le système de sécurité quand Tyler, la grande patronne de l'Aéroport entre autres, fit éruption.

Bon qui vient me faire chier en cette nuit qui avait si bien commencer?!

Inconnu madame, il est arrivé par le Philadelphie de 22hrs, il est présentement dans le corridor de maintenance du secteur B, Nous l'y avons isolé.

Nous vérifions les bande pour voir qu'elle indenté il a donné au point de contrôle.


Sur l'écran on pouvait voir, en vue plongeante, un individu affublé d'un casque de moto étudiant le plan d'urgence incendie sans savoir que ça lui serai d'aucunes aides.

Laissons-le plutôt s'expliquer!

Elle décrocha le combiné d'une des lignes internes et composa numéro de poste correspondant.

*********


Enreich sursauta quand un petit carillons électrique retentit avec écho, donnant à l'endroit désert une ambiance beaucoup moins rassurante que deux seconde plus tôt. C'était un téléphone qui se trouvait fixé au mur à quelques mètres de lui.


-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------



Gekiyaku: Maintenant de ton point de vue!


Voilà! Tu as encore plusieurs choix et oui, ils ont se genre genre de sécurité dans les aéroports. Le plan d'incendie t'indique qu'a l'Est puis au sud une porte de sortie qui pourrait te conduire directement au débarcadère des taxi et bus. L'escalier te conduit vers les bureaux et différents locaux de l'administration vers le haut et la chaufferie logiquement vers le bas. Si tu choisit la fuite d'autre sonneries te poursuivrons!

_________________



Enreich Dred
Ven 29 Mar - 3:11


[i]Le plan été un entrelacement de ligne aux significations bien particulière, mais stresser comme il été, il saisissait lentement le sens. Son choix logique aurait été vers embarcadère. C'est le dehors. L'extérieur... le choix logique été a bannir, agir à l'envers, surprendre. Il n'avait aucune envie de s'attarder, mais aucune envie non plus de ce précipiter. Il n'avait aucune idée si le fait d'être un étreint non-autoriser dans une autre ville été passible de la peine de mort dans toutes les villes, mais il n'avait aucune envie de le savoir.

Dred sursaute et jette un coup d'œil au téléphone. Un téléphone qui sonne alors qu'il est piéger ? Bon, il s'est fait baisé, génial, magnifique, grandiose, un dix sur dix sur l'échelle des fails.

Hors de question de rester ici ! Le temps qu'il réponde au téléphone, c'était du temps perdu que la sécurité pouvait mettre à profit pour le piéger ici. Il aurait dû prendre l'autoroute, putain ! Mais bon, avec les histoires de Loup-Garou que lui raconter son Sire... Il ne lui reste plus qu'à sortir d'ici, entier et sans pieu dans le cœur, ou pire.

Il tends la main vers le téléphone et décroche, avant de laisser pendre le combiné dans le vide. Putain, s'il avait voulu l'interpeller, il aurait juste fallut mettre un gars prêt des détecteurs de métaux de l'aéroport au lieu d'envoyer des boys-scouts l'interpellé. Inutile de lever les yeux vers le plafond, la caméra été suspendu, pas besoin de sortir d'une grande école ou de bosser à la Silicone Valley pour savoir que derrière, une goule ou plusieurs goule l'observe et ce réjouissent de le voir piéger. Il court dans le couloir, pour ce dépêcher, tant pis pour le bruit. Finalement, excédé, il s'arrête au dernier téléphone, le décroche et lance dans un grognement :
"Je suppose que cela vous fais marré..."

Il n'écouta que d'une oreille distraite la réponse, tous ces sens été en alerte maximale, la situation pouvait facilement devenir critique !

Il prenait son temps pour réfléchir. L'Occultation fonctionné contre les opérateurs, enfin, c'est que prétendait son Sire, mais de là, à croire sa parole... pas trop le choix. On l'attendait a l'Embarcadère, aussi, il prendrai la direction des Locaux Administratifs pour utiliser la sortie de secours. Mais il ne fallait pas oublier que ces chères observateurs devait être dans le locaux administratif. Il allait donc ce diriger vers l'embarcadère, puis remonter les marches pour trottiner vers le Locaux Administratifs en utilisant le "Filtre à perception" pour espérer duper les goules et poursuivre sa route sans encombré...





Gekiyaku
Jeu 4 Avr - 0:28


Les deux ghoules tombèrent dans le panneau et se rapportèrent aux caméras du sous-sol, mais Tyler de son coté, surveillait le panneau lumineux qui affichait un plan du bâtiment. Un voyant s'allumait pour chaque zone où un détecteur de mouvement s'activait.

Alors c'est un p'tit futté! Bien!

Elle disparu au même moment où la porte du bureau s'ouvrît avec violence et les deux ghoule n'eurent pour seule autre indice des mouvements de leur maîtresse, qu'une ligne s'illuminant sur le tableau, partant de la salle de contrôle et allait rejoindre le point clignotant à côté de l'embarcadère.



*********



Quand Enreich poussa sur la porte qui devait le conduire à sa liberté, elle resta solidement émanté à son cadre et les gonds se trouvait à l’extérieure. Alors qu'il considérait plusieurs idées, un bruit, s'apparentant à une mitraillette qui se rapprochait, retenti dans le corridor et le temps qu'il se retourne pour en trouver l'origine. Une demoiselle bien habiller en tailleur avec un pantalon et des chaussures à talons plat, se ''matérialisa'' à quelque mètre. Sa longue queue de cheval touchait presque à terre, ses taches de rousseurs et sa petite stature lui donnait un aspect juvénile.


Alors on veut passer à la guérite sans payer petit coquin?!

_________________




Enreich Dred
Jeu 4 Avr - 5:02


*Dred avait lâché le téléphone pour continuer son chemin. Après avoir appliqué son plan, il arriva devant la porte qui devait le conduire à la liberté... pour ce rendre compte quelle été verrouillé. Il observe la porte, dépité. Plusieurs choix s'offrait a lui. Démolir la porte, avec ces griffes et ces poings. Il considéra l'idée. Il lui faudrait du temps et de la force pour percer un trou et pouvoir ce glisser à l'intérieur, temps qu'il n'avait pas et on ne lui laisserait pas.*

*Puis, soudain, le bruit d'une mitraillette ou d'une matraque qui tape le mur... un bruit qui le renvoi à son sire. Qui aimé manié une longue matraque pour le tabasser. Même avec ces griffes, il n'avait jamais fait le poids quand son sire voulait s'amuser à ces dépends. Il faisait la même chose, il laissé trainer la matraque contre le mur en courant, sa faisait un boucan d'enfer qui, s'il avait été vivant, lui aurait glacé le bide. Il ne l'était plus, mais le malaise persisté.*

*Qu'elle ne fus pas sa surprise de voir une jeune femme apparaitre devant lui. Réflexe, a part s'être ramassé pour ce préparer à lui sauter à la gorge au cas où elle ce montré agressive, fut de regarder les bras et les mains de la femme, il nota d'ailleurs que les ongles été entretenu soigneusement. Il ne regardait jamais les yeux des autres, même si c'était le reflet de l'âme, il y avait trop de risque, son sire lui avait parlé d'un clan de Vampire qui pouvait vous tuer ou vous laver le cerveau d'un seul regard, autant ne pas prendre de risque inutile. Il marmonna :*
"Qui êtes-vous ? Et de quoi vous parler ? J'ai payé le billet avant de monter dans l'avion..."






Gekiyaku
Dim 7 Avr - 0:02


La Brujha n'était pas inquiète que le situation dégénère. Le kindred devant elle était un junkie ou simplement affamé. Probablement un sous produit du foutoir qu'était devenue la cote Ouest. Elle lui répondis sur un ton candide et presque que moqueur.


Oh mais vous oubliez l’excédant pour votre ''bagage obscure'' l'ami! Ça fera quatre-milles dollars ou vous passerez par la case décapitation. À moins, bien-sûr, que n'en n'aviez pas les moyens. Je serai prête, car je suis une dame raisonnable, à oublier les frais si accomplissiez un petit boulot pour moi. Une sorte de règlement en nature si on veut.


Si elle jouait bien ses cartes, elle arriverait peut-être à le faire passé tout juste sous le nez de ce vieux roastbeef de NewCastle.



-------------------------------------------------------------------


Gekiyaku: Maintenant de ton point de vue!





_________________



Enreich Dred
Dim 7 Avr - 0:20


*Incompréhension, il plisse les yeux :*
"Bagage obscur ? Et je ne suis pas ton ami."
*Il réfléchit. La situation n'étais pas au bon fixe, sa sentait mauvais. Face à la célérité, ces griffes sont presque inutile, mais si jamais il devait en venir au main, il lancerait son sac par terre pour entraver la course de la jeune femme, même s'il agissait trop tard... Il lâche :*
"Quelle genre de boulot ? Bien que je m'étonne... vraiment... Comment un nouveau venu peu aider un vampire de votre acabit..."

*Bon, il accepterait le boulot, mais suivant la nature, c'est presque certain qu'il disparaitrait de Chicago si le boulot été plus compliqué que de déposer un objet où récupérer un dossier. Déjà qu'il risquait gros en jouant le jeu de la tour d'ivoire...*




Gekiyaku
Sam 13 Avr - 21:51


À la vue de tes capacités, je pense qu'une petite sourie dans ton genre pourrai m'être utile pour déloger une petite épine qui me gène depuis trop longtemps.


Tyler ne lui laissa pas le temps de dire oui ou non. Le fait qu'il n'ai pas encore attaqué et cette allusion sur l'écart de puissance entre eux-deux lui suffisait comme réponse. D'un geste brusque, elle sortit de sa veste un petit calepin et une carte magnétique et commença à inscrire quelque chose déçu et .

Il y a une membre de mon ''staff'' de jour qui se trouve à faire le commerce de la drogue depuis chez-elle. Elle a contourné le dépistage et mes autres recours légaux ne m'offrirais pas la satisfaction de la faire payer suffisamment. J'ai, pour ainsi dire, les mains liées pour ce qui est de faire le boulot moi même, alors tu serait un amour d'aller lui régler son cas.


Elle déchira le bout de papier pour le jeter aux pieds d'Enreich avec la carte magnétique.


Continue dans ce corridor, descend d'un niveaux et tu va déboucher dans la gare. De mon coté, je détourne l'attention de mes larbins et toi tu saute dans le train de la ligne bleu et tu n'en sort qu'à l'autre bout, à Forest park. Absolument pas au centre-ville ou n'importe où avant?! Flingue-la, bouffe-la, fait du boudin avec, j'en ai rien à foutre, mais si elle ''pointe'' au boulot demain matin. C'est à ton exécution que tu va ''pointé'' demain soir, je te le garantie.


Elle attendait pour voir si il allait se pencher pour prendre le ''cadeau'' qu'elle lui faisait.



------------------------------------------------------------------------------------------



Gekiyaku: Maintenant de ton point de vue!

Sur le papier on peut lire:
Spoiler:
 

_________________








Enreich Dred
Sam 13 Avr - 23:58


*Il s'accroupit, de façon à la garder dans sa ligne de vue. Il ramasse la carte et le papier qu'il lit d'un coup d'œil :*
"Merci."

*Il gamberge déjà. Il n'aimait pas les meurtres commandités, sa sentait mauvais. On te payer pour faire le sale taff et à la fin, tu fini façon Kleenex. Mais la mention de la drogue lui avait rappeler feu-sa mère. Elle été morte d'une overdose. Cela lui enlever tous ces scrupules. Si seulement il avait trouver le dealeur de sa mère... il lui aurait fait parcourir les artères de la ville tête sur le bitume derrière une voiture. Il ce reconnecte à la réalité avant de lâcher :*
"Si elle est chez elle, elle fait déjà parti de l'autre-monde. Et c'est quoi son nom ?"

*Une fois qu'il aura reçu cette information, il reculera pour la garder dans son champ de vision. Il n'est pas assez con pour offrir son dos à un vampire, même charmante. Qui sait ce quelle cache dans son dos ? Il utilisera la carte pour ouvrir la porte. Puis activera son filtre à perception pour éviter les potentiels caméras. Descendre d'un niveau et prendre la gare. Quand il arrivera à la gare, il désactivera son filtre à perception pour ce mêler aux passagers. Il allait suivre ces instructions, effectivement, ne pas descendre avant... à partir de son dernier point, il partirai chercher un petit magasin, avec de la chance, il pourra acheter des gants en nitrile.*




Gekiyaku
Ven 19 Avr - 8:11

cliquez ici
pour voir la suite...

Vagabond - Forest Park (Einrich Dred)


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Vagabond (Enreich Dred) Aéroport O'Hare
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [WIP JM] Dred Kenil'Ork
» Nouveau parc industriel dans l'aire de l'Aéroport
» PERHAPS F X CANICHE/GRIFFON 9 ANS (59) ASSO VAGABOND & CO
» [Officiel] Nicodemus, L'Eternel Vagabond.
» Daren Abyssea [Vagabond]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampire Mascarade : La 13e Lame :: Nexus :: Chicago :: Quartier Ouest :: Aéroport O'Hare-
Sauter vers: