En 1993, un raid Sabbat/Garou sur la ville est venu faucher plusieurs des ''Elders'' de la ville. Nous sommes vingts plus tard et la ville se reconstruit toujours. Il y a logiquement de la place pour tout le monde...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

  Loin des yeux... - (Seraphina Dévereux) - Aéroport O'Hare

Aller en bas 
AuteurMessage
Mnémonia
Admin
avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 10/06/2013

MessageSujet: Loin des yeux... - (Seraphina Dévereux) - Aéroport O'Hare   Mar 11 Juin - 4:29

Gekiyaku
Mar 8 Jan - 23:20


Le vol Londre/Chicago avait touché le sol sur la piste de l'aéroport O'Hare au soleil couchant. Plusieurs minutes c'étaient écoulées depuis que les passagers avaient vidés les lieux et la Marshall de l'air Susan Brighton n'était certainement pas resté à bord de l'appareil pour discuter avec l'équipage et encore moins avec l'équipe d'entretien qui arriverait d'ici vingt minutes. La pénombre était maintenant visible par les hublots et elle se dit qu'il ne fallait pas plus attendre. Se levant de son siège prix la direction du coin cuisine tout au fond de la cabine. Tout ce qu'elle avait à faire c'était d'escorter cette passagère ''spéciale'' qui avait fait tout le voyage au niveau inférieure de l'avions. Le plan était de la sortir en douce de l'aéroport, la déposer au Mariott O'Hare juste à coté et elle irait encaisser ses douze-milles dollars au prêt de son ''notaire particulier''. Une fois dans l'ascenseur qui conduisait à la soute, elle s'imposât un grand sourire et se fit un petit ''pep-talk''.




Vas-y ma fille! Ne montre pas que tu as peur! Tu ne le fais pas que pour l'argent!



Une fois en bas, elle se glissât timidement dans la petite pièce pour constater que sont ''colis'' semblait endormit, étendue sur une petit couchette les yeux fermé et immobile à l'instar d'un cadavre. Prenant soudainement conscience qu'elle avait énormément gaffée en descendant trop tôt, elle restât elle-même immobile un moment. Puis, ne reculant devant rien, elle toussotât discrètement espérant que cela suffirait.



--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Gekiyaku: Maintenant de ton point de vue???

_________________


Seraphina Dévereux
Ven 24 Mai - 22:50


Lentement, à mesure que le soleil se couchait, la conscience lui revenait, la vie lui revenait, comme chaque soir. Ni plus tôt, ni plus tard que le jour où elle avait reçu son premier don de sang. Le don de son Sire. Lentement, comme la lumière quittait le ciel, elle reprit conscience de ce qui l'entourait. Le son avait tout le reste. Parfois c'était instantané, mais depuis quelque année, cela ce faisait progressivement. Pendant la première seconde, elle avait oublié où elle était, puis tout lui revint, doucement comme un baisé. Elle entendit une toux quelque part tout près. Pourtant, elle avait expressément demander à ce que personne ne vienne la déranger avant le couché du soleil et avait offert un bon montant pour que cela fut respecter!


Qu'il était difficile, si difficile, de trouver des gens qualifié et impeccable pour travailler. Elle commençait à douter sérieusement de la possibilité qu'offrirait la ville à trouver les jeunes gens qu'elle cherchait pour y établir une branche de ses entreprise de supervision d'événement. Elle croyait pourtant que sa réputation n'était plus à faire. Elle avait suffisamment veiller à ce que les gens sache qu'elle ne tolérait ni incompétence, ni laissez-aller. Il lui faudrait vraisemblablement établir sa réputation dans cette ville, et au plus tôt. En commençant par celle qui était à côté de son "lit".

[court, mais je n'était pas sur si je pouvait agir ou seulement penser.]



Gekiyaku
Dim 26 Mai - 6:44


Gekiyaku: Moi j'embarque quand il faut te répondre ou décrire l'issue de tes actions. Heureux de te savoir de retour. Poutr tes dialogue je préfère la couleur rouge mais tu peut prendre celle qui te convient et elles sera rien-qu’à toi.


-----------------------------------------------------------------------------



Susan comprenait que la situation pourrait se détériorer vite, en dépit de l'apparence inoffensive jeune de la dame. Se confondre en excuse et explications était son seule espoir, mais c'était une question de timing et de tact pour minimisé les. Alors que le corps, qui quelques secondes plus tôt paraissait aussi immobile qu'une statut de cire, reprenait doucement vie.


Bonsoir mademoiselle, Susan Brighton à votre service. Je suis en charge de vous conduire discrètement hors d'ici et le temps va nous manquer. L'équipe de nettoyage ne devrait pas tardé et vos bagages vous attendent déjà au Mariott O'Hare, mais s'il vous faut d'avantage de temps, je peux trouver une excuse pour les retenir un peut plus longtemps.


Espérant que cela suffirait à endiguer la ''crise'', elle entreprit de rester le plus immobile possible en attente de la réaction de la Kindred.



_________________


Seraphina Dévereux
Dim 26 Mai - 20:34


Doucement, Sera ouvrit les yeux sur la jeune femme et l'observa tout en se relevant en position assise. Chacun de ses gestes étaient soignée, gracieux, élégant. Tout en elle respirait l'éducation qu'on lui avait fourni et la grâce qu'elle avait toujours eu, poussé par sa nature. Elle posa ses yeux bleu sur la femme, l'observant une seconde pour la juger. Sans dire un mots, non pas parce qu'elle n'avait pas comprit son discourt, mais parce qu'elle doutait des excuses que la femme lui fournissait. On lui aurait dit avant le départ si un quelconque problème devait survenir à cause de sa demande extravagante, mais nécessaire pour une personne comme elle.

Elle savait quelle arme pouvait être le silence. Elle en usait bien plus volontiers que les cris, qui ne sciait guère à une femme de son acabit. Sa figure restait sévère, laissant voir à la jeune femme, si elle avait une once d'intelligence, qu'on ne pouvait duper une femme comme elle. Puis elle se leva lentement du cocon qui avait abriter son voyage pour poser ses pieds sur le sol.

"Une femme ne devrait jamais ce presser, ce n'est ni élégant, ni seyant. Mais puisque le temps est malgré tout précieux et que je suis las de se voyage, je ne vous tiendrai pas rigueur du manquement à notre contrat, pour le moment."

Sa voix restait douce, comme du velour, caressante, mais avec une dureté derrière les mots. Une promesse et un avertissement, elle n'oubliait ni ceux qui la servait bien, ni ceux qui la servait mal. Elle laissa donc l’hôtesse la guider vers la sortie, ses souliers claquant doucement sur le sol alors qu'elle marchait avec l'élégance qui la caractérisait. Elle avait même fait mettre de l'argent sous ses souliers pour qu'ils rendent un son cristallin et non le sont désagréable des souliers à talon ordinaire.




Gekiyaku
Jeu 30 Mai - 15:30


''...pour le moment...'' Ces trois mots hantèrent les pensés de Susan tout le long du trajet vers l'hôtel. D'abord elles sortirent par la sortie d'urgence de la passerelle. Un escalier en métal descendait presque au pied de l'avions. Puis elles se rapprochèrent du bâtiment principale et empruntèrent une porte, que Susan déverrouilla avec une carte magnétique qui accédait aux corridors de services.


Ce qui ennuyait le plus Susan ce n'était pas de faire passé une autres des ces créatures sur le sol Américain. Ça, elle en avait vue d'autres, mais jamais n'avait-elle eu à faire autant de chichi pour faire entrer ''un colis'' en ville. Ses mesures de sécurité supplémentaire ne pouvait dire que deux choses. Soit la demoiselle était en danger ou c'était elle qui représentait un danger. Quand elles arrivèrent au niveau le plus bas, dans un couloir de chaufferie qui communiquait avec les sous-sols de l'hôtel . Elle commençait à avoir la chair de poule.


Dernière ligne droite mademoiselle, un peu de grisaille humide avant le confort luxuriant du Mariott.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Loin des yeux... - (Seraphina Dévereux) - Aéroport O'Hare
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Loin des yeux, près du coeur [Aurore]
» Loin des yeux loin du coeur est un proverbe bien menteur ... [PV Chace]
» Loin des yeux, Loin du corps.
» Loin des yeux loin du coeur
» ~ À vous ~

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampire Mascarade : La 13e Lame :: Nexus :: Chicago :: Quartier Ouest :: Aéroport O'Hare-
Sauter vers: