En 1993, un raid Sabbat/Garou sur la ville est venu faucher plusieurs des ''Elders'' de la ville. Nous sommes vingts plus tard et la ville se reconstruit toujours. Il y a logiquement de la place pour tout le monde...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Vagabond (Enreich Dred) Forest Park

Aller en bas 
AuteurMessage
Mnémonia
Admin
avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 10/06/2013

MessageSujet: Vagabond (Enreich Dred) Forest Park   Mar 11 Juin - 4:00

suite de Vagabond - Aeroport O'Hare - Einrich Dred



Gekiyaku
Ven 19 Avr - 8:11


Le village de Forest Park abrite une population d'environ 14 000 habitants, mais tenait davantage du quartier suburbain avec les hautes tours du centre-ville qui était encore visibles à l'Est. Le trajet dura exactement une heure et 21 minutes. Quand le train de banlieue eu enfin atteint la gare à l'extrémité, à l'intersection de l'Express Eisenhower et de l'Avenue Des Plaines, il parcourût au moins six pâtés de maisons pour trouver un ''drugstore'' encore ouvert où il trouva des gants en plastiques. Il fut désagréablement surprit de constater que l'adresse que la dame en tailleur lui avait donné se trouvait à moins d'une centaine de mètres de la gare. Juste en face du parking du building du département de santé publique du comté de Cook, le terrain faisait le coin de la rue avec un petit garage, à part de la maison, qui donnait sur la rue perpendiculaire. Il n'était que 23hr53 et il pouvait toujours faire une petite reconnaissance. De l'extérieur on pouvait voir que la maison était effectivement habitée et ''bien en vie'' pour cette heures de la nuit. De la lumière s'échappait des fenêtres et si sa maigre connaissance de la culture électro ne le trompait pas, l'Album †''Cross'' du groupe Justice jouait à tue tête. Quelques jeunes gens quittaient l'endroit en saluant joyeusement une plantureuse femme en robe de chambre qui se tenait dans le cadre de la porte. Ne sachant s'il devait réjouir ou s'en inquiéter, invisible dans la pénombre de l'autre côté de la rue, Enreich pouvait voir distinctement les traits ravissants de sa cible.



---------------------------------------------------------------------------------



Gekiyaku: Maintenant de ton point de vue!

Bonne idéel les gants et je te conseille d'aller voir via Google map le coin de rue que j'ai choisit!!!

_________________


Enreich Dred
Ven 19 Avr - 9:32


"Joyeuse coïncidence, jolie pouliche, aussi... mais quel connasse cette gonzesse d'avoir "omis" ce détail."
*Il trouvait cela particulièrement ironique que la baraque diffusait une chanson ayant pour titre Justice. Il n'aimait pas l'électro. Il été plus Iron Maiden... C'était une belle baraque et une belle femme, il ne pouvait que rêver d'avoir un jour quelque chose de semblable. Cela n'arriverait jamais. Pas dans cette vie. Et étrangement, cette pensée le mena dans la mélancolie profonde et torpide. Il n'avait habité que dans des appartements minables, qui sentait l'urine et la merde. Une fois, son ex l'a amené chez ses parents pour les présentations d'usage, qui possédaient une maison semblable... ex qui l'avait trompé avec son meilleur ami... putain, il rêvait, un jour, de lui tomber dessus à la faveur d'une ruelle obscure. Il lui ferait la peau, lentement, sans regret, d'ailleurs, elle habite à Chicago...*

*Bon, cela dit, ce n'était pas à l'ordre du jour. Dred sentait le piège, il voyait bien le coup fourré que c'était un agent du primogène ou ce genre de connerie qui risquerait de le mener à la mort Ultime, seulement, voilà, il avait une étique. Comme pour les pizzas, une fois que la commande est passé, la livraison doit-être mené. Il allait faire le tour de la maison, en étant discret, ne nous lançon pas a l'attaque à l'aveuglette. Si la femme été une goule, elle devait disposer de Discipline, la confrontation de face est à proscrire, à moins d'avoir pris suffisamment de précaution, genre s'assurer que la maison été vide, que la femme ne disposer pas d'arme coupante ou d'arme à feu... cela ferait du bruit et il été hors de question d'attirer l'attention.*

*Il déploie son filtre à perception ainsi que les Yeux de la bête, pour percer les ténèbres, histoire de ne pas être vue mais de voir parfaitement, si son sire lui avait appris quelque chose d'utile, c'était ces deux techniques, il essaie de localiser, en faisant le tour de la maison, le compteur électrique, les ouvertures possibles, le nombre d'habitant encore présent dans la maisons, s'il y à un deuxième étage... suivant les donnés recueillit, il agira en conséquence. Si la femme est seule et que le compteur électrique le permet, il pourra tenter le coup de coupé le courant de l'extérieur pour pouvoir entré. Il compté faire passer cette assassinat pour un vol qui avait mal tournée. Rien n'étais pire pour lui que d'avoir les forces de l'ordre au cul. Et être considéré comme un tueur à gage en liberté été généralement le meilleurs moyen pour éclairé le levé du jour.*

(Récapitulation :
Reconnaissance pour déterminer si voiture à l'extérieur, compteur électrique accessible, nombre de personne présent à l'intérieur, ouverture possible, etc, etc.)





Gekiyaku
Lun 22 Avr - 6:47


La peu reluisante Volkwagen Fox 1987 était stationnée devant le garage qui donnait sur la ruelle derrière. Un câble suspendu aux poteaux électriques passant par celle-ci, se raccordait au toit du garage, indiquant que le disjoncteur principal devait s'y trouver. Communiquant le courant à un second par le sous-sol, construction standard pour la région des grands lacs sujette à un nombre important d'orage électrique annuellement. Par la fenêtre de la porte donnant sur le cours, dans la pénombre, il pouvait distinguer qu'il abritait ce qui semblait être deux véhicules de tailles moyennes bien à l'abri sous des bâches de simili-cuir et une multitude d'outils en tous genres, certain encore dans leurs emballages.


La maison ne semblait pas se calmer malgré l'heure avancée. Puis soudain, Enreich faillit réagir quand un homme jeune aux cheveux gominé, en camisole avec une grosse chaines en or, fut éjecté sur le patio arrière, puis tituba jusque dans la cour pour finir ça course affaler dans la pelouse, couvert de son propre vomit. Invisible qu'il était, quoique qu'un type dans cette états aurait pût être prix d'assaut par une colonie de fourmis si on leur en laissait le temps, pouvait admirer le spectacle. De l’intérieure jaillît la voie hargneuse de Karen.



Espèces de grosses merde! J't'ai déjà dit de ne plus venir pété comme ça chez moi! Si tu tient pas distance, ne va pas mélanger les produits en plus! Tu as ruiné ma soirée du con, dégage je veut plus te voir! Va te faire foutre!


À ces mots elle sortie sur le patio pour souligner ses paroles au geste approprié. Elle lui lança les clés de sa Volkwagen espérant qu'il aille se tuer dans un accident de la circulation. C'est alors que le Kindred en mission put constater l'opportunité qui s'offrait à lui. La porte vitrée était rester ouvert et elle lui tournait le dos.


--------------------------------------------------------------------------------------------------


Gekiyaku: Maintenant de ton point de vue!



Bon tu as les réponses que tu voulait, j'espère. Va tu prendre l'une des perches qui te sont tendus?

_________________





Enreich Dred
Lun 22 Avr - 7:30


*C'était une trop belle occasion, trop belle, trop dangereuse, il n'étais pas seul, le déchet par terre pouvait toujours le voir et s'il agissait avec un caractère surnaturel, cela déclencherai une enquête du Prince de la ville, c'est peut-être cette femme qu'il avait vue à l'aéroport, qui est le prince de cette ville...*

*Réfléchir avant d'agir. Elle n'est pas toute seule, mais peut-être que je peux l'attiré dehors toute seule. Trop d'empressement pourrait avoir des effets catastrophiques sur la mission. Il ce dirigea aussi discrètement que possible, en évitant les obstacles, si le type à la Volkswagen ce met en tête de fouiner ou de passer vers les portes qui conduit aux voitures bâchés, Dred attendra qu'il parte pour poursuivre. Son but été d'allez vers les outils et près des voitures parqués sous les bâches. Il lui faudrait trouvé une pince coupante assez épaisse pour s'occuper des fils électriques et un tournevis (ou quelque chose de pointu, histoire qu'ils n'aillent pas à enfreindre la mascarade en la découpant avec ces griffes). S'il trouve l'un des outils, il essayera d'atteindre le disjoncteur dans le garage. S'il n'y arrive pas, il lui faudra grimper sur le garage, toujours sans ce faire voir et couper les fils électriques qui relier le poteau au garage.*






Gekiyaku
Sam 27 Avr - 6:23


La dispute, aussi animée qu'à sens unique, entre Karen et l'homme amoché se continua jusque dans la ruelle, alors que l'homme essayait d'ouvrir sa portière. Les voisins commençaient à y prêter dangereusement attention et Enreich espérait qu'ils auraient bientôt finie, question que personne n'appelle la police. De l'extérieure, par la porte grande ouverte, on distinguait une cuisine moderne, dotée de tous les accessoires chromés imaginables. Aucuns murs ne sépartait la cuisine et le salons et nul besoin d'être un expert légale pour reconstituer la scène qui avait eue lieux dans cette pièce. Les meubles du salon n'était plus centrés, de multiples bibelots et portraits jonchaient le sol et une éclaboussure monstrueuse recouvrait une bonne partie du mur Nord où était accroché une télé à écran plat dernière génération.


Enreich pénétra dans le garage sans bruit et remarqua que le disjoncteur était bien là, fonctionnel avec un interrupteur et les câbles qui allaient sous terre pour alimenté la maison. Finalement la Fox 87 decolla en trombe et Karen retournât à l'intérieure et referma durement la porte coulissante derrière elle. Elle ouvrit le placard sous l'évier et en sortie un sceau et des éponges, alors qu'elle révisait tout le chapelet d'insanité qu'elle pouvait proférer pour se calmer les nerfs.

***********************


Non loin de là, trois personnages affublées de masques d'animaux grotesques, un coq, un lapin et un hibou, regardaient la maison bien cacher dans une Nissan Fiero dans le stationnement juste en face de la maison. L'homme en complet blanc et masque de hibou reprit sa place du coté du siège passager, alors qu'il revenait de faire une reconnaissance.

Il est toujours pas dedans! Qu'es-ce qu'il a à attendre, mais vraiment, j'le sens pas ce gamin Richard.

L'homme assie au volant, en veste de footballer, blue jeans et portant le masque de coq lui répondis presque machinalement.

Rasmusen, tu dis ça pour chaque petits nouveaux que la dame nous envoie. Tu avais eu tord pour Graham ici présente et en plus j'aime son style. Le casque de moto lui donne un look ''bad ass'' à souhait.

Pour toi c'est toujours une question de style et tu ne réfléchie jamais av...

La jeune fille sur la banquette arrière ne portant qu'une robe d'été et le masques de lapin ne s'occupait pas des tergiversions de ces camarades. Elle attendait simplement qu'on lui dise si et quand elle devait passé à l'action.


-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Gekiyaku: Maintenant de ton point de vue!



_________________




Enreich Dred
Sam 27 Avr - 6:50


*Il n'avait pas trouvé d'outil suffisamment utile pour découper un câble. Tant pis, ces doigts été déjà des outils à eux tous seul. Première objectif. Coupé le courant. Dred coupe le courant de la maison en appuyant sur l'interrupteur. Second objectif. L'embuscade. Il recule dans les ombres, retire son gant et utilise ces serres. Il tiens son gant de façon à recueillir le sang qui peut couler de ces doigts lors des premières secondes. Une fois l'opération faite, il soulève son filtre à perception et murmure :*
"Parfait, on va voir si mon plan tiens la route. La cible devrait agir de manière adéquat. Le courant est coupé, elle devrait allez ce précipiter pour rallumer le disjoncteur, histoire d'éclairé cet histoire. Une fois quelle me tourne le dos, je lui saute dessus, plaque la main sur sa bouche, l'immobilise et l'égorge avec mon pouce pour essayer d'imiter le tranchant d'un couteau ou équivalent. En plus, la sous-merde va me servir bien malgré lui. Les flics vont pensé d'abord à lui, avant d'enquêter plus profondément. Putain que je hais les dealeurs."

*Et il pense très fort : Et putain que je te hais, mon Père, tu ma transformer en monstre... tu ma apprit à tué... mais putain, sa me sers tout le temps...*

(- 1 points de sang. Le total tombe à 5. Ces réserves de sang ce vide).



Gekiyaku
Jeu 2 Mai - 23:48


Karen nettoyait le vomit du mur quand la lumière coupa soudainement. Elle constatât très vite que les autre maisons na semblait atteinte. Du garage, Enreich pouvait repérer les déplacements de celle-ci en suivant l’écho de ces jurons. En premier lieux dans la cuisine pour récupérer une lampe de poche, puis dans la cave, espérant que la panne pouvait se réglerait en jouant avec les fusibles. Finalement entendis le glissement de la porte coulissante, suivit de pas fermes sur le patio. Quand il vit la lumière de la lampe de poche, dans la porte le kindred sentait une excitation malsaine. Vestiges involontaire des pratiques de chasse de feu son sir. Elle pénétrait dans le garage, il se tenait à quelques mètres du disjoncteur, invisible à la perception de celle-ci. Ronchonnant entre c'est dents Karen se figea quand le faisceau de sa lampe éclaira le levier du disjoncteur qui était anormalement en position fermer. La boite de fusible qu'elle tenait à la main allât choir à ses pieds et elle éclaira nerveusement les coins sombre du garage alors qu'elle saisissait un long tournevis qui avait encore une étiquette de prix qui pendait au bout d'une ficelle.


---------------------------------------------------------------------------------


Gekiyaku: À toi!

_________________





Enreich Dred
Ven 3 Mai - 4:57


*Il ce passait la langue sur les lèvres quand elle s'approcha du garage. Elle avait l'odeur des anges qui lui aurait fait accéléré son cœur, s'il avait été vivant. Il sentait la soif se réveillait, une soif qu'il avait toujours dans ces moments de tension, de chasse, même rassasié... cet soif lui rappeler toujours le désir qui avait quand il été vivant. Mais en plus pervers... plus cruel. A ces yeux, la boite semblait tomber au ralenti et faire un boucan infernal quand elle tomba sur le sol. Il allait ce jeter sur elle, comme un assoiffé sur une bouteille d'eau. Seulement, quand elle saisit une arme, son côté rationnel repris le dessus... ok, ok... pas de précipitation. Elle à une arme, maintenant. D'abord, il ce déplace devant la porte sans toucher la ravissante femme. Parfait, il lui avait coupé la retraite. Maintenant, la parti qu'il adoré... Son philtre à perception s'éteint comme une chandelle soufflé par la tempête tandis qu'il lui porte un violent coup de son index griffue en direction de la gorge. Il compté sur la surprise de l'occultation qui tombe, de la panique et de sa propre puissance physique pour avoir l'avantage et finir le boulot, puis après... chasser... trouvé un parc pour dormir, il avait lue sur le plan qu'il y avait deux parc à proximité...*





Gekiyaku
Ven 3 Mai - 7:18


Ne voulant pas tenté le diable, elle amorça de sortir à reculons, mais quand elle senti un présence derrière elle. Elle se retourna vivement, en levant le bras en l'air pour abattre le tournevis sur l'intrus à casque de moto, mais une sensation de liquide chaud et visqueux se déversant sur sa poitrine l’interrompis dans son mouvement. Plus par instinct que pour répondre aux signaux de douleur qui ne tarderaient pas à parvenir à son cortex, elle porta ses mains à son coup. Le tournevis allant rejoindre les fusibles sur le plancher. C'est dernières paroles ne sortirent en un borborygme atroce, mais toute fois compréhensible.


T'L'ES QUWI BLORDWEL?!


Puis elle tomba durement sur ses genoux pour ensuite s’affaler sur le dos, gigotant de façon grotesque. Enreich sentait les envies sordides inculquées par son sir remonter en lui. La faim le tenaillait à la vue de tout se sang. Il pouvait se rassurer sur la moralité de son geste car il savait bien que son sir, en pareille situation, aurai fait bien plus que de lui trancher sa jolie gorge. Tendance qu'il avait à traité les mortelles comme du bétail dont il pouvait user comme il le voulait. Il devait sortir de là ou s'abreuver à même la ''fontaine encore chaude'', mais il ne supporterait pas plus longtemps d'être en présence d'une si grande tentation sans rien faire.




******************




Quand les lumières furent éteintes depuis cinq bonnes minutes et les trois personnage jugèrent qui serai temps d'aller voir comment sans sortait ''le Biker''. Surnom sur lequel ils c'étaient mis d'accord en en un deux de trois de roche/papier/ciseaux. Graham était impatiente de voir se qu'il avait fait à sa victime. Ils approchèrent tranquillement de la maison par l'avant.



-----------------------------------------------------------------------------------------------------







Gekiyaku: Revoilà!!

_________________





Enreich Dred
Ven 3 Mai - 7:42


*Il ne l'entendit pas, ces yeux rouges, dû à la discipline fixait avec ardeur la fontaine qui coulai. La soif déferla, la fontaine rouge. C'est comme de l'ectasy. Mais pas maintenant, il lui fallait résister, si cet conne ce trimballé avec de l'héroïne dans les veines, c'est un bon moyen pour planer le reste de la soirée. Il pris le tournevis de la main ganté et le planta dans la blessure qu'il lui avait fait. Une bonne chose de faite. Il réactiva le courant et ouvrit la porte avec prudence de sa main toujours ganté. Il rengaina les griffes et réenfila les gants. Il souleva le filtre à perception pour sortir et refermer avec précaution la porte. Il marcha jusqu'à devant la maison, invisible, méditant sur sa soif, réfléchissant à la porté de ces actions. *

*Au moins, la mascarade à été respecter. Elle à eu une mort rapide, plus rapide que sa propre mort, qui dure depuis 3 ans... et puis, sa devait arrivé, que se soit lui où un junkie défoncé qui l'aurait violé, il avait été miséricordieux... il remarqua les trois silhouettes qui avancé vers la baraque. Merde, les flics ! Putain ! Il avait été repéré, il commença à s'éloigner aussi vite que l'occultation lui permettait, avant de ce rendre compte que les personnes n'avait pas de gyrophare. Il marcha vers l'endroit où il avait planqué son sac. Il retira les gants qu'il fourra en boule dans sa poche avant de ce retourner pour examiné les arrivants, caché dans un endroit mal éclairé et bien aidé de sa discipline.*




Gekiyaku
Ven 3 Mai - 11:52


Les trois personnages avait sous-estimés l’efficacité d'Enreich. Espérant le prendre sur le fait, quelque part dans la maison, ils s'engagèrent sur le porche quand Rasmusen (le masque de hibou en complet blanc) arrêta la petite bande pour pointé du doigt en direction de la cachette d'Enreich. Le masque de coq se précipita agilement par dessus la rambarde pour ce rapprocher de lui, mais se sachant visiblement pas où exactement se trouvait son interlocuteur, se contenta d'épousseté les les lettres ''C'' et ''U'' sur son blouson en s’adressant à qui voulait l'entendre.


Hey Biker! Tu joue les timides? On est la ''basse-cour'' de Forest Park qui veulent t'accueillir dans notre belle communauté!


Le regard perçant de Rasmusen restait braqué sur lui, mais il restait silencieux et en retrait sur le porche faisant signe à la femme de petite corpulence de rester avec lui. Richard, leur chef, restait fière et confiant à l'image de l'animale que son masque représentait.



--------------------------------------------------------------------------------------------------------



Derrière toi, il y a un boisé qui conduit sur la voie ferrer en ensuite au bord de l'auto route. À l'Est c'est plus de petites maison et à l'Ouest c'est l'Avenue Des Plaines. Au nord et ben tu as la maison de Karen et les individus masqués.




_________________


Enreich Dred
Ven 3 Mai - 23:13


*Il senti un long frisson descendre le long de son échine. Ok... merde, l'un d'entre eux le voyait. Mais les autres non... il recule, ne pas montré son dos. Un des envoyés de la "basse-cour", comprendre, shérif ou fléau, essayait de le localisé. Ok, vous voulez joué. Ils étaient trois, une femme et deux hommes. Avec des masques. Une idée lui viens. Vous voulez vous la joué masqué avec braqueur de banque ? Ok, pas de souci ! Il ce dirige vers l'ouest, vers l'avenue des plaines, il marche en crabe, pour empêcher l'un d'entre-eux de le prendre à revers.*




Gekiyaku
Sam 4 Mai - 4:18


J'l'ai perdu!


Quoi!?


Ben ouais J'l'e voie plus! Il est partie par là derrière la butte! Là-bas plus au sud et j'n'ai pas de rayons X comme dans tes BD à la noix.


Premièrement se sont des romans graphique et on ferait bien de le rattraper!

À ses mots, Graham envisageant une autre dispute entre les deux oiseaux se permit d'aller dans la maison pour voir se qui lui ferait dans la garde robe de la fraîche victime.

Fonce, j'suis derrière toi, question de ratisser plus large et j'te fait signe si j' l’aperçois.


Alors que Richard partait en trombe dans la boisé, Enreich traversait le parking d'un édifice public quelconque et remarqua le regard sans équivoques suivit d'un petit salut que l'homme au masque de hibou lui envoya, alors qu'il partait à la suite de son compère et hors de la vue d'Enreich.


--------------------------------------------------------------------------------------




Gekiyaku: Maintenant de ton point de vue!

Si tu veut savoir où aller dans Forest Park

_________________



Enreich Dred
Sam 4 Mai - 4:30


*Il connut un instant profond de confusion, réel, à quoi joué t'il ? Il ce voyait déjà en train de devoir les tués ou de périr en les affrontant. Et non, soudain, l'un d'eux ment et emmène ces collègues sur une fausse piste. Ok... bon, on continue et vite. Dred parti en quatrième vitesse vers l'avenue des plaines. Son plan lui annoncé qu'il y avait un parc dans les environs, il pourrait dormir là-bas... mais d'abord, s'il voyait une cabine téléphonique, il regarderai voir s'il ne pouvait pas consulter un registre d'adresse téléphonique.*
"Mais à quoi jouent-t-il ?"

*Voilà qui dépassait son entendement...*





Gekiyaku
Sam 4 Mai - 11:34


La cabine la plus proche, à sa maigre connaissance était à la gare du train de banlieue mais c'était à peine à cinq-cents mètres au Sud/Ouest et représentait un choix logique pour ces poursuivants pour l'y rechercher. D'autres cabines devaient sûrement se trouver s'il allait au Nord.



---------------------------------------------------------------------



Gekiyaku: Développe toi même là-dessus car je suis pas pour t'énumérer le bottin de l’Illinois et je sais pas où tu va avec ça? J'adore!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mnémonia
Admin
avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 10/06/2013

MessageSujet: ...suite...   Mar 11 Juin - 4:11

Enreich Dred
Sam 4 Mai - 12:19


*Il entendit dans son esprit le conseil de son feu-son sire. Ce n'est pas vraiment son conseil, c'étais une regle qu'il avait énoncé, il la récita à voix basse en ce dirigeant vers le parc Thomas Jefferson :*
"Un psychologue mortel à créer une pyramide de besoin. Va pas chercher à faire des truc compliqué quand tes besoins vitaux ne sont pas rempli. Tu as un toit ? Non ? Cherche en un ! Si tu en as un, tu as du sang dans les veines ? Non ? Tu attends quoi ? Ne fais des projets à moyen et long terme QUE si tu peux assuré derrière."

Il fais une pause en ce déplaçant :


" Je n'ai pas d'endroit où dormir, je n'ai quasiment plus de Vitae. Pas de vengeance, pas pour l'instant."

L'avenue est encore parcouru de voiture, mais il s'arrête pour vider ses poches des gants en nitrile qu'il à utilisé qu'il met au fond de la poubelle, malgré la présence d'un jus dégueulasse qui lui sali la main. Parfait, preuve éliminé.

---------------------------------------------------------------------
Dred va chercher quelqu'un, mais c'est pour une autre fois, là, l'impératif est la survie à court terme.



Gekiyaku
Sam 18 Mai - 4:05


Voilà les option immédiate qu'offrent à toi dans l'immédiat celons ce que tu peut déduire avec ton guide touristique;


------------------------------------------------------------------------------------------------


NORD ; (en Direction d'O'Hare)
Zones naturelles: Tatcher Wood
Points d'intérêts; Oak park Country club, Concordia et Dominicans university (Deux université à proximité l'une de l'autre au coeur d'un quartier branché et chique)
Fréquentation: Moyenne
Type de calice: Rongeurs/Oiseaux, sans-abris, Étudiant(e)s

OUEST; (Vers la ''campagne'' suburbaine)
Zones naturelles: Tomas Jeferson/G.A.R. woods
Points d'intérêts: Meawood et au-delà (Zone surnommé les ''Barrens'' par les habitant de cette région, ainsi que part ceux des autres, il n'y pas vraiment grand chose à part de plus petites communauté suburbaines avant d’atteindre la campagne.)
Fréquentation: Faible
Type de calice: Rongeurs/Oiseaux, Animaux de compagnie, promeneurs/neuses occasionel(le)

EST (Oak Park en direction de Chicago)
Zones naturelles: Columbus park
Points d'intérêts; West Suburban/Loretto/Hartgrove hospitals ( Trois hopitaux qui ne sont séparer que par une dixaine de pâtée de maisons les uns des autre)
Fréquentation: Forte
Type de calice: Rongeurs/Oiseaux, Animeaux de compagnies, promeneurs/neuses occasionel(le)

SUD;
Zones naturelles: Concordia/ Forest Home Cemetarys, Millers Meadows, Riverside Golf Club
Points d'intérêts; Riveredge Hospital/Loyala University (Centre universitaire de recherche scientifique en santé)
Fréquentation: Moyenne
Type de calice: Rongeurs/Oiseaux, sans-abris, Étudiant(e)s



------------------------------------------------------------------------------------------------

Gekiyaku:

Tu n'as qu'a me dire où tu va et comment tu te nourrie (sur qui ou quoi surtout) et on reprend plus tard selon tes choix. What a Face

_________________




Enreich Dred
Sam 18 Mai - 4:39


*A défaut de savoir où été les restrictions, Dred avait tendance à allez vers le plus reculé, aussi, choisit t'il l'ouest, vers Thomas Jefferson et le grand parc, où il pourrait fusionner avec la terre pendant le jour. Trop de population indiqué trop de concurrent et chaque vampire qui le vois est une menace pour sa survie. Il suffirait que le fléau soit au courant pour qu'il assiste à un lever de soleil en direct. Une perspective qui ne lui faisait pas particulièrement envie. En chemin, il cherche un malfrat ou un sans-abri, quitte à utiliser la violence, autan que se soit sur quelqu'un qui ne manque à personne et s'il pouvait rendre service à la société, alors, il serait content...*



************
Prochain endroit : Ouest, Thomas Jefferson
Résumé de la chasse :
Cible : Malfrat/sans-abri
Méthode : Approche furtive si possible, si impossible ou inutile, violence.


Gekiyaku
Sam 18 Mai - 5:39


Gekiyaku: Achève-tu tes proie?! Sinon combien de Vitea par proie?

_________________


Enreich Dred
Sam 18 Mai - 5:51


( Le modus operanti de Dred repose sur le principe de l'agression. Il ne tue pas les proies, il les assommes sans les mordre, au-début, puis ce nourrit. Car il ne peu pas effacer les souvenirs d'une personnes Dred compte bien ce servir dans le porte-feuille de sa cible, histoire de faire penser à sa cible que c'est une histoire de pognon, il va prélever 3 point de Vitae à une cible, mais compte le faire sur plusieurs personnes pour rentabiliser la soirée).

Est-ce assez clair ?



Gekiyaku
Mer 22 Mai - 7:01


HRP: Oui c'est claire! Alors on dit quand douzes jours, moyennant que tu a eu des soirées bredouilles, tu te retrouve à 11/14 un mardi soir dans le secteur Maywood.



********************************




Donna fouillait les poubelles du Captain B's Shrimp House II à l'angle de la 25ième Ave. et la Rue Randolph. Il y avait deux ans à peine, elle était un requin de l'immobilier, revendant des taudis à prix d'or à couple crédule et conduisant une décapotable de l'année. Malheureusement, la dernière récession ne l'avait pas épargnée et maintenant elle fouillait dans les poubelle d'un restaurant de fruit de mer espérant y trouver des restes encore frais de son péché mignon. Elles seraient sûrement trop cuites, mais la ''vie de Bohême'' qu'elle menait depuis la saisie de tout ses biens, avait quelque peut abaisser ses standards. Elle se mit a chantonner Song of the shrimp d'Elvis Presley.


I saw three shrimps in the water. Dhou! Dhou! Dhou! Two were old and gray


Elle s’assit sur le coté de la benne et fit tranquillement le tri méticuleux entre des queux qui avait des petit morceaux de crevette et celle qui était encore entière pour les garder pour la fin.


I swam a little bit closer and... I hear the third one say


Constatant la joie que se petit rituel lui procurait, elle se disais que, ne pouvant descendre plus bas, rien ne grave pouvait lui arriver maintenant.


Goodbye mama shrimps, papa shake my hand.


À quelques mètres de là, Enreich regardait sa première proie de la soirée qui commençait tôt à 21hrs37.


Here come the shrimper for to take me to Louisian'



La nuit précédente n'avait pas été des plus fertile, n'ayant eu que des consommateur de crack, ''meth'' ou autres saloperies pour croisé son chemin et avait préférer s'abstenir. Maintenant, il avait devant lui une femme dans la quarantaine qui semblait en bonne santé et avait encore toutes se dents. Un morceaux de premier choix, comme l'aurait qualifié feu son sir.


Here come the shrimper for to take me to Louisian'



-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Gekiyaku: Maintenant de ton point de vue!

Est tu invisible ou abord un visage amicale?

_________________




Enreich Dred
Mer 22 Mai - 7:42


(Dred à déclencher son plus faible niveau d'occultation).

*Caché dans l'ombre par son filtre à perception du plus faible niveau, il suffisait juste de le chercher attentivement pour le trouver, pied contre le mur, bras croisé devant son torse, le regard neutre, il l'observait. Elle lui rappelé quelqu'un... sa voisine, quand il n'était qu'un mortel lambda. Feu-sa-voisine, une femme assez sympathique, lui donnait des sucreries quand il été bambin. A cet pensé, quelque chose remonta à la surface. Son sire lui aurait dit en la détaillant : "Une magnifique proie, vraiment... Tu as deux choix, gamin. Tu joue au monstre. Il suffit que tu te jette sur elle et se sera fini. Où tu peux jouer à l'homme civilisé. Ce soir, j'ai envie de joué au civilisé..."

*Il sourit, un sourire crispé, triste et nostalgique. Civilisé voulait dire plein de chose... il chantonna la suite, il connaissait la chanson, trois rime de répétions, assez fort pour que la femme puisse l'entendre, mais pas assez cependant pour alerter les environs :*
"Here come the shrimper for to take me to Louisian'..."


*Il allait soit aborder un visage amical, soit ce glisser dans le filtre à perception plus évolué pour suivre la femme et voir à quoi ressembler cet vie, il sentait d'humeur... nostalgique...*




Gekiyaku
Jeu 30 Mai - 8:52


La sans-abris fan des films d'Elvis acheva ses restes de crevette en chantonnant. Une fois qu'elle eu fini, elle lécha jusqu'à la moindre molécule de beurre à l'aille qui maculait ses doigts. Se relevant et secouant les écailles de crevette de ses guenilles elle se dirigea de l'autre coté de la 25ième Avenue. C'était le mini-centre-d'achat Washington Square qui si trouvait et elle espérait que l'une des poubelles à l'arrière serai plaine de cartons d’emballages bien propres et qu'elle pourrait y passé la nuit.

Elle n'aimait pas à se regrouper avec les autres gens de sa classe sociale et ce même si on l'avais avertie du danger que cela représentait. En moins d'un ans elle était devenue la coqueluche des centre d'aide à son grand désespoirs. Maintenant, elle préférait broyer du noir dans son coin, sans qu'ivrognes, hobos ou autre vagabonds à moitié édenté ne vienne lui proposé la moitié d'un sac de couchage pour la moitié d'une bouteille de gnôle.


Avant qu'elle put traverser la rue, elle entendit fredonner le refrain de la chansons qu'elle avait chanté pour elle seule. En retournant elle n'aurait sut prédire se qu'y allait suivre dépasserait son imagination.



--------------------------------------------------------------------------------------------------------




Gekiyaku: Maintenant de ton point de vue. Et on continue comme si de rien n'était!!!

_________________



Enreich Dred
Jeu 30 Mai - 9:13


*Il sourit et active son filtre à perception qu'il étendit de manière suffisant pour ne pas risquer la détection, à moins que la sans abri ne soit un vampire... il s'approcha d'elle, mais s'arrêta dans l'une des flaque d'ombre, sur l'un des côtés, puis repris le refrain :*
"Here come the shrimper for to take me to Louisian'..."

*Nul doute, voir un refrain lancinant qui poursuit, c'est assez flippant, surtout dans une ruelle désert.*




Gekiyaku
Sam 1 Juin - 8:55


Ne voyant rien ni personne, nulles endroit où quelqu'un aurait pus se cacher, elle se dit que se devait-être une sorte d'écho étrange dans le parking du centre d'achat. Pour se calmer elle se permit de remettre en question son bon sens en lançant la question dans le ''vide''.


Y'a quelqu'un?


Elle reprit la direction des poubelles, car une brise trop fraîche vint la faire frisonner de tous son corps.


--------------------------------------------------------


Gekiyaku: On joue pas avec la nourriture, c'est pas hygiénique! Evil or Very Mad

_________________




Enreich Dred
Sam 1 Juin - 9:00


*Il s'approche par derrière, puis finalement, décidant qu'il n'avait pas que sa à foutre de jouer avec la poche de sang, il passe une main autour de sa bouche et lâche avant de la mordre :*
"Personne."




Gekiyaku
Sam 1 Juin - 10:24


D'abord prise de panique, une multitude de pensés lui traversait l'esprit. Allait-elle se faire violer par ce qu'elle ne supportait pas de partager sa misère avec d'autres. L'homme qui l'avait prise complètement au dépourvue, fit mine de la mordre elle se dit que c'était la fin. Le pire des sadique pervers allait la découper en morceaux façons Hannibal Lecter. Elle réunit le peut de force et de courage pour essayer de se débattre, mais en vain.


Puis soudain une vague de chaleur extatique se diffusa, de la base de sa nuque, jusqu'à chacunes de ces extrémités. Le ''baisé'' d'Enreich lui procurait des sensations qu'elle n'avait encore jamais ressentie. Non ce n'était pas une agression normale, mais si c'était pour être ses derniers instants, elle n'avait qu'a en profiter.


Alors qu'il approchait la satiété pour l'une des rare fois dans son existence. Quelqu'un vint troubler sont repas en lâchant un son animalier des moins convainquants.



HOOT! HOOT!

-----------------------------------------------------------------------


Gekiyaku: 13/14 pts de sang à moins que tu poursuive de te rassasier.


_________________



Enreich Dred
Dim 2 Juin - 1:58


*Le sang, les rares fois où il buvait, il avait l'impression de faire l'amour et à chaque fois qu'il devait s'arrêter, il avait envie de déprimer. Comme à chaque fois qu'il avait aimé. Le bruit le tira de la béatitude dont il s'était plonger. S'il avait été sujet à la panique, il aurait paniqué, seulement, son instinct lui souffler de défendre sa pitance. Il lèche la marque des canines, puis ce retourne en la lâchant pour faire volte-face. Ces yeux allumer d'une lueur meurtrière.*



Gekiyaku
Mer 5 Juin - 2:27


Du haut de l'immeuble commercial, Rasmusen contemplait la scène avec satisfaction. Depuis plus d'une semaine qu'il suivait sa piste et le prendre ainsi sur le fait n'était qu'un bonus. Quand Enreich relâcha son emprise et se retourna pour appréhender la silhouette encapuchonner, accroupie sur le rebord du toit cinq à six mètres au-dessus de lui, Donna se laissa choir au sol. L'homme au masque pencha exagérément la tête sur le coté et montra la clocharde du doigt.


Biker! Hey tu vas finir ton raton laveur juste là ou j'peux en prendre une bouché. J'suis pas dédaigneux!


Donna avait commencée à ramper vers son hypothétique salut. Les parole de l'inconnue


Qu'elle hasard merveilleux qu'on s'tombes dessus comme ça à l'improviste!

Spoiler:
 



--------------------------------------------------------------------------------------------------------------



Gekiyaku: Tu le vois en contre plonger 5 à 6 mètres plus haut.

_________________




Enreich Dred
Mer 5 Juin - 2:52


*Il lâche un sifflement admiratif :*
"Joli le masque. Tu là acheter dans un club BDSM ? Pour le raton, t'en fais pas, elle n'est pas à moi, c'est qu'une conquête..."

*Il jette un coup d'oeil aux alentours, pour s'assuré que personne ne le prends à revers. Analysant la situation à toute allure, sa situation était pas encore désespéré, mais allez vite le devenir. Un vampire inconnu représente une menace sérieuse, surtout quand il à choisi son territoire, mieux vaut le mener dans un territoire où il sera forcer d'agir autrement, genre une avenue...*
"Qu'est-ce que tu veux ?"

*Si le piège dois ce refermer, se sera maintenant, les autres vont débarquer pour finir le boulot... il recule pour atteindre l'avenue en pompant sa vitae pour alimenter ces muscles morts, dépensant ces précieuses forces pour ce préparer au (vam)pire, comme son sire lui avait appris... frapper fort...*

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mnémonia
Admin
avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 10/06/2013

MessageSujet: ...suite   Mar 11 Juin - 4:20

Gekiyaku
Jeu 6 Juin - 2:18


L'homme au masque huma le parfum de peur que dégageait la clocharde.


Wow! on peut dire qu't'as de l'instinct pour les choisir camarade!


Il se laissa tomber pour descendre du toit et atterrir agilement à quelque mètres de lui.
Ramusen se tenait prêt à parée toutes attaques, mais devait baisé sa garde pour maintenir son attitude décontracté.

-----------------------------------------------------------------


Gekiyaku: Je fait une pause ici pour te laisser l'occasion d'agir.

_________________


Enreich Dred
Jeu 6 Juin - 2:33


*Dred n'étais qu'une boule de violence contenu, la chute du vampire manqua de le faire bondir pour attaquer, il analyse la situation, sa posture défensive, évaluant ces chances de le tuer, en sachant qu'alors cette situation pourrait-être pire, il jette aussi un regard derrière lui, le gardant dans son champ de vision, pour-être sur qu'aucun de ces copains ne sois derrière lui, ces paroles été un grognement qui monté de sa gorge :*
"Je suis pas ton camarade... qu'est-ce que tu me veux ? Ne me bassine pas avec le faite que c'est le hasard qui nous à fais ce croiser, tu été avec les gars devant la baraque."

*Est-ce qu'il porte une arme ? Un pieu ? Un couteau ? Il était tiraillé par la bête, qui exigeait qu'il défende son bien, sa nourriture et son côté humain, qui souhaité prendre la fuite, la, immédiatement, tout de suite. Il rassemble encore du sang, pour essayer, comme son sire lui avait appris, d'augmenter encore la puissance maximal de ces muscles.*



Gekiyaku
Jeu 6 Juin - 10:49


Rasmusen voyait que son interlocuteur ne croyait pas à la thèse de la rencontre amicale. Peut-être qu'une démonstration de ses propres talents lui rabaisserai le caquet. Se plaçant sur le chemin de Donna, encore tout étourdit de ce qu'Enreich lui avait pris, il freina son avance pathétique.



En effets, j'tais avec eux l'autre soir! La ''base-court'' tu parle d'un surnom ridicule. J't'ai plus ou moins laissé filer si je n'm'abuse?!


Il s'accroupie pour bloqué la femme au sol avec ses genoux.


Alors j'peux m'servir ou t'allais l'finir ton raton? Ah non! C'est une heu... ratone? C'comme ça qu'on l'dit?!


Donna aurai voulu crier à l'aide, mais elle était paralysé par la terreur qui l’envahissait. Ce disputaient-ils pour elle? Et pour lui faire quoi au juste? Ce qui était c;aire, c'est que ce n'était malheureusement pas un justiciers masqué qui avait interrompu son agresseur initiale.


-------------------------------------------------------------------------------------




Gekiyaku: Maintenant de ton point de vue.
Le gars:Il a les genoux sur le dos de la femme, la tête entre ses mollets face contre terre. Il n'est pas complètement appuyer sur elle, il se tient sur la pointe des ses pieds comme prêt à bondir vers l'arrière.
Le terrain: L'endroit est loin d'être un cul de sac. Il n'y a qu'a l'Est que ta retraite est complète coupé par le centre d'achat. Les autres directions reste ouvertes et offre un myriades de coins ombrageux. Que des entrepôt à l'Ouest et retour dans les rues au nord et au sud.

_________________


Enreich Dred
Jeu 6 Juin - 11:02


*Il compris que la rencontre ne pouvait que mal ce passer. Il le voyait, la fuite n'était pas une option, ces compères pouvait l'attendre et même pire, pour fuir, il devrait présenter son dos, avec un vampire plus rapide, c'était une invitation au massacre, cela recommencerai, pire, cela pouvait empiré, il suffirait qu'à chaque fois, face-d'hiboux effraie le gibier pour qu'il s'affaiblissent.*
"Et si t'allais chasser plutôt ta propre proie ? Après tout, tu ignore où j'ai trainé... Et tu na pas répondu : Que-ce que tu veux ?"

*Dix secondes, le temps que l'autre donne une bonne raison pour pas qu'il l'attaque...*


Gekiyaku
Sam 8 Juin - 4:47


Ben voyons Camarade! J'cherche pas d'ennuies et arrête de regardé par dessus ton épaule. Si j'tais pas seule tu s'rai déjà face contre terre et on se disputerais par quel extrémité on te viderai comme une poche de ''Cool Aid''. J'vais pas la finir! Je vais à peine la ssssiroté, un chouya quesssstion que j'me rincccce le palais.


À ces mots Enreich vit une langue fourchu et serpentine glisser subrepticement de sous le masque, descendant le long de son torse pour aller caresser, sans perforer, la nuque de la clocharde. Celle-ci comprenait de moins en moins ce qui se passait dans son dos. Les deux homme n'étaient certainement pas des amis, ça c'était claire, mais ça n'allait pas lui sauver la vie pour autant.

_________________


Enreich Dred
Sam 8 Juin - 5:23


*Les yeux de Dred vire au rouge sang tandis que les yeux de la bête affuté son regard, il pouvait détailler le masque, qui été de bonne facture. Son porteur n'aurai pas eu honte au carnaval :*
"Je ne fais confiance à aucun fils de pute et tu ma l'air d'être sacrément secoué. Mais dis, que veux tu ? Ne me dit pas que le sang d'une clodo te tentent, talentueux comme tu est, tu dois être capable d'obtenir le sang d'une top-model 100% plastique."

*Comment son sire lui avait dit ? Ah oui :" Ta des fils de pute parmis les vampires, mais les pires, autre que les Ravnos, c'est les fils de Seths, bâtard parmi les bâtards... fais gaffe à leurs mots, c'est du poison.*
"Eh, l'Egyptiens, j'ai une question... Tes de quelle génération ?"

*Dred ce déplace, un pas en avant, un seul, près à bondir, esquiver ou attaquer, suivant le comportement de son opposant. *


Gekiyaku
Sam 8 Juin - 7:53


En dépit du risque que ça lui faisait prendre, le Sethite se releva, fit quelques pas en arrière et ''rembobina'' son ''ustensile'' particulier afin de s'exprimer plus clairement.

Spoiler:
 



Ce que je veux c'est cette hargne! Ce désir de survit et d'indépendance qui t'es propre. J'suis un prédateur comme toi! Membre, à contre cœurs, d'un groupe de bébêtes dégénérés et domestiqués qui se laisse nourrir dans une écuelle, comme des chiens et ça m'tue! ÇA-MMM'TUE! J'ai besoin de quelqu'un d'externe à la ménagerie pour me sortir de ce pétrin. J'ai un gros pactole mit de coté et si tu le veux il est à toi! si tu m'aide.


Enreich eux un élan d'empathie ''inexplicable'' envers ce personnage étrange. Il montrait patte blanche et semblai sincèrement mécontent, voir en détresse, de par sa situation qu'il n’envierait pas lui-même.


Finis-en avec elle et allons discuter dans le ''SUBWAY'' juste au coin de la rue. Ce s'ra un bon ''terrain neutre'' où j'pourrai tout'expliquer calmement. Il en va de notre avenir à tous les deux dans cette région.


--------------------------------------------------------------------------




Gekiyaku: Il se tient à un peu moins de deux mètres de toi. La clocharde est étendue entre vous deux, toi à ses pieds et lui à proximité de sa tête.

_________________


Enreich Dred
Sam 8 Juin - 9:02


*Il souris, enjoué, étrangement, il avait envie de le croire, il avait envie de l'aidé, cela lui rappeler son sire, qui lui à dis que son argent est au fond de la maison et qu'il ne pouvait laissé son livreur dehors. Le même ton, a même voix... Soudain, du sang quand il avait franchi le seuil, la mort et la renaissance... Il compris, peut-être pas ce qui ce passe, mais il compris que quelque chose de surnaturel été à l'œuvre. La voix de Dred été moins chargé en agressivité, son interlocuteur avait presque réussit à le mettre dans la poche :*
"Ton nom, le hiboux ?"

*Il attrape la clocharde par le pied et l'attire jusqu'à lui :*
"Trop entendu de toute façon."

*Il la relève et la tenant par les épaules, il la regarde au fond des yeux.*
"Je suis désolé, je ne connais même pas ton nom, à toi aussi."

*Son but en parlant au bétail ? Gagné du temps pour comprendre ce qui se passe, car plus il parlé, plus sa volonté été balayé par celle de face-de-hiboux !*

Spoiler:
 



Gekiyaku
Aujourd'hui à 2:14


Rasmusen se disait que ses talents avaient faits leur œuvres mais il devait faire un dernier pas dans sa direction. Il enlevât son masque pour lui dévoiler son visage qu'Enreich ne pouvait manquer avec sa vison nocturne.
Spoiler:
 

Commençons donc par nous faire mutuellement confiance, t'as raison! Moi c'est Rasmusen, Bien! J'te laisse la ''finir'' tranquillement, j'vais être juste-là au bout d'l'allée.


Sans pour autant tourner les talons, il s'éloigna vers l’extrémité Nord du bâtiment. La pauvre malheureuse accumulât suffisamment de volonté pour exprimer ce qu'elle espérait ne pas être ses dernières paroles.


Moi... moi c'est... c'est Donna! ayez pitié m'sieur. J'ai pas... j'veux pas!

_________________


Enreich Dred
Aujourd'hui à 4:34


*Il sourit, tandis qu'un plan se dessiner dans sa tête. Un sourire mauvais qui balafrait son visage. Il regarda Donna droit dans les yeux, dans le regard pourpres de Dred, flotter une espèce de joie, tandis qu'il entrevoyait l'utilité d'une mendiante, dommage que l'Égyptien gâche ce rendez-vous, il se rappela de quand il avait supplié son sire avant l'étreinte, il allait effectuer le même test, non par sadisme, car si elle n'était pas capable de défendre sa vie à l'oral, il la tuerai :*

"Donna, hein... qu'est-ce que tu ferai pour avoir la vie sauve ? En quoi ta vie misérable vaut-t-elle le coup d'avoir encore mal, nuit après nuit ? Vivre dans les déchets et dans la putréfaction. D'après ce que je vois, ta vie est bien pourrie. Tu bouffe dans les poubelles, tu dors dans les rues malfamés, tu subit la pluie, le froid et la chaleur dehors, tu survie au jour le jour, jusqu'au moment, ou, par malchance, tu tombe sur un psychopathe qui te viole et tue. Ta vie de misère vaux-t-elle vraiment le coup ?

*Comme il aurai aimé avoir des moyens de lui effacer la mémoire, par la faute de l'autre, un encas vite commis risquer de viré à la boucherie. Il jeta un coup d'oeil vers l'espèce d'Égyptiens qui s'éloigner, maintenant que la présence diminué, car il ne regardait pas son visage, il était clair que l'égyptien allait essayé de l'entuber.*

*Pouvait t'il la transformer en goule ? Elle en savait trop, elle avait vue ces yeux, quoique pour une fois, le hasard voulait que personne ne puissent la croire, mais elle avait vue son visage... et sa, c'est pas bon... si elle été prompt à essayer de garder sa vie, il allait voir pour la lier à elle, d'une façon ou d'une autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gekiyaku

avatar

Messages : 312
Date d'inscription : 11/06/2013

MessageSujet: Re: Vagabond (Enreich Dred) Forest Park   Sam 15 Juin - 19:39

Le Séthite avait obtenue, l’espérait-il, se qu'il voulait et peu lui importait se qu'il advenait de cet clocharde. Ce Kindred dont il n'avait pas encore déterminer la ''nature profonde'' l'intriguait, mais il devait gardé son attention sur l'objectif de cette rencontre. L'hésitation qu'il montrait à achever sa victime montrait des relent d'humanité chez lui qui n'était pas pour lui déplaire. Il lui faudrait bien plus qu'un monstre sans cervelle s'il voulai se sortir de sa situation. 


*******************************


Donna ne supportait plus la situation infernale qui aurait put durée des heures de son point de vue. Qu'était donc ces hommes, qui remettait en question ses convictions de sceptique endurcie sur le surnaturelle et toutes ces conneries. Les paroles d'Enreich lui fit sentir un point douloureux dans sa poitrine qui ne lui aurai pas fait plus mal s'il l'avait frappée au même endroits. Maintenant qu'il le tenait totalement en son pouvoir, il voulai plus de supplication et se permettait de juger où la vie l'avait conduit.  La rage qui s'éveilla en elle ne lavait pas habité depuis les audiences de son deuxième divorce. Incapable et se déprendre de l'emprise de son agresseur, elle pouvait au moins contrôler se que serai ses derniers mots.


Écoute espèces de... de... de je sais pas quoi! J'ai été une agente immobilière top niveau récompensée quatre années consécutives. J'ai pas choisi de vivre ainsi, comme j'ai pas choisit de me faire tomber dessus par un par un malade mental au yeux rouges. Même si tu me bouffe ou me décapite, me laisse dans les poubelles comme un déchet. Au matin, en quelque part, je vais toujours être Donna Brewer et toi, une putain d'ordure ambulante.

_________________



Dernière édition par Gekiyaku le Mer 19 Juin - 11:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enreich Dred

avatar

Messages : 130
Date d'inscription : 11/06/2013

MessageSujet: Re: Vagabond (Enreich Dred) Forest Park   Sam 15 Juin - 21:02

*Il avait à demi-oublier le Séthite, il écoutait l'harangue passionné de la femme. Son sire l'aurait surnommé morceau de choix... puis poche de sang vampirique en devenir, en langue "courante", une possible étreinte en devenir. Elle été... presque intimidante dans sa diatribe, elle dégageait une passion brutal, une envie de survivre une nuit de plus malgré les vicissitudes de la vie, une volonté qui faisait défaut aux larves qui était derrière les bureaux à longueur de journée.*
"Tu est impressionnante mais un peu conne d'insulter ton agresseur, je peux t'infliger un traitement pire que la mort. Donna Brewer. Tu aime donc ta vie, j'hésite encore à te la laisser ?"
*Il laissa le doute planer... en faite, lui-même était incertain, il marmonne :*

"Il est dur de subir le destin que d'autre on décidé pour toi. Surtout quand le destin se manifeste sous le visage étrange d'une crise ou d'un étranger. Je pense que d'une certaine façon, on récompense les mauvaises personnes. Les épreuves montrent le meilleurs de nous-même ou le pire..."

*Il reprend :*
"Tu aime ta vie ? On va conclure un marché. Ta vie, contre ton silence. Tu peux refuser mais à se moment..."

*Inutile de rentrer dans les détails, il la tuerai et maquillerai au mieux le meurtre, en lui enfonçant la bouteille qui trainait dans le bide, par exemple. Si ce n'était pas suffisant. Si elle accepterai, il la transformerai en goule et adviendra ce qu'il pourra.*

_________________
Plus tu montres aux gens que tu ne peux vivre sans eux, plus tu leur donnes de raisons de te prendre pour acquis.
Fiche
Gros lien qui ne fais plus très peur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gekiyaku

avatar

Messages : 312
Date d'inscription : 11/06/2013

MessageSujet: Re: Vagabond (Enreich Dred) Forest Park   Mer 19 Juin - 16:40

Les dernières paroles de son assaillant n'était pas tomber dans l'oreille d'une sourde. Le silence contre sa vie. Même la promesse de trois repas par jours et d'une chambre chauffée, meublée et capitonnée ne lui ferai avoué se qui lui était arriver se soir si elle pouvait y survivre. 


Laissez-moi partir et je vais disparaître, littéralement! Vous n'attendrez parlé de moi nulle-part. Promit je vais faire comme si rien ne c'était jamais produit! Han han!


Elle avait finie par un rire nerveux qui sortait dont  La hargne qui l'habitait deux seconde plus tôt c'était vite mue en un supplique presque pathétique, mais .


Un peu plus loin, Rasmusen écoutait discrètement le chasseur qui allait relâché sa prise. Il n'était pas du genre à méprisé se genre de geste bien que ça ne lui aurai jamais traversée l'esprit. Pour lui la chasse était plus un hobie qu'il pratiquai que trop rarement, dû à son affiliation fortuite à une meute sabbat et achever une victime était une partie du ''plaisir'' dont-il ne se privait jamais.

Gekiyaku:
 

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enreich Dred

avatar

Messages : 130
Date d'inscription : 11/06/2013

MessageSujet: Re: Vagabond (Enreich Dred) Forest Park   Mer 19 Juin - 17:14

* Un second plan apparut, pas aussi bon que le premier mais qui avait le mérite d'éviter de lier la femme par son sang, se qui aurait fais un point faible. Et dévoilé un point faible devant un adversaire été tout sauf une bonne idée. Son sourire s'apparut, un sourire malsain au possible :*
"Je te savais raisonnable... mais, comprend-tu, ta survie me pose dans un contexte difficile, je ne vois qu'une méthode... navré."

*Il la pris par les épaules et la balança contre le mur, avec sa force, il n'avait aucun mal à la soulever et à la projeter. Le hasard voulu que son lancé fut mal calculé et elle finit dans les poubelles. Dred se dirigea vers l'Egyptiens :*
"Reprenons notre conversation..."

_________________
Plus tu montres aux gens que tu ne peux vivre sans eux, plus tu leur donnes de raisons de te prendre pour acquis.
Fiche
Gros lien qui ne fais plus très peur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gekiyaku

avatar

Messages : 312
Date d'inscription : 11/06/2013

MessageSujet: Re: Vagabond (Enreich Dred) Forest Park   Ven 21 Juin - 16:07

À son approche, il lui pointe le ''SUBWAY'', petit établissement situer dans un bâtiment isoler au coins nord du parking.  

Allons là-dedans. Comme ça ni toi ni moi ne ferons de connerie en public.


Dans la benne, Donna sentait qu'elle avait quelques membres contusionné ou brisées, mais ne s'avisa pas de gémir ou bouger avant de ne plus entendre le moindre bruit.

*******


Le décors de la sandwicherie franchisée était des plus inopportun pour la rencontre qui y prenait place. Les murs étaient beiges, le plancher couvert de céramique brune/orangée et l'éclairage allogènes au dessus de leur table clignotaient à n'en donné la nausée. Rasmusen tripotait son masque posé sur la table  en affichant une expression à demi intrigué. En fait, sans son masque on pouvait voir que la moitié de son visage semblait paralysé, trait qui ne paraissait que quand il essayait de sourire ou clignais de l’œil et lui avait valus également son surnom.


. Avant de te demandez quoique se soit je veut être sûr et certain que tu sache dans quoi nous sommes exactement tous les deux, mais je ne saurai par où commencer. T'as une idée de par où nous pourrions commencer?    


Ils étaient assis face à face sur une banquette et les gens qui faisait la queue au comptoir ne prêtaient pas attention à ce qui se passait à cette table, mais l’assistant gérant de nuit les avait repérer. Sil ne consommait pas bientôt il irait leur dire de libérer les lieux.

_________________



Dernière édition par Gekiyaku le Dim 23 Juin - 10:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enreich Dred

avatar

Messages : 130
Date d'inscription : 11/06/2013

MessageSujet: Re: Vagabond (Enreich Dred) Forest Park   Ven 21 Juin - 16:24

*Dred entra à la suite du Séthite. Dans cette endroit neutre, il n'était pas à l'aise. Certe, son adversaire ne pourrait s'en prendre à lui physiquement, mais les compétences social n'ont jamais été son fort. Par contre, le lieu choisi, qui sentait la malbouffe et le graillon, devait être un pied de nez au cliché du vampire qui vous accueil dans les lieux de grand-standing. Une ironie savoureuse qu'il trouvait fort drôle. Il observe le visage de son futur employeur, mémorise chaque trait, mais en évitant de le regarder droit dans les yeux, tout en écoutant ce qu'il voulait dire. Il grimaça quand il lui demanda par où il allait commencer :*
" Par le début, c'est une excellente idée...*

*Il observa les alentours et nota le visage du patron qui les fixer d'un regard pas fraichement aimable pour un gérant de comptoir dans un restaurant qui aurait mérité, au mieux, un coup de pinceau, au pire, un cocktail molotov. Il retourna observer Ran' et dis à voix basse :*
"J'écoute, l'"ami"."

_________________
Plus tu montres aux gens que tu ne peux vivre sans eux, plus tu leur donnes de raisons de te prendre pour acquis.
Fiche
Gros lien qui ne fais plus très peur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gekiyaku

avatar

Messages : 312
Date d'inscription : 11/06/2013

MessageSujet: Re: Vagabond (Enreich Dred) Forest Park   Dim 23 Juin - 13:25

Rasmusen c'était efforcé d'oublier ces événements au court des neuf dernière années, mais s'il fallait rouvrir les vielles plaie pour mérité sa confiance il était prêt à se sacrifice.  



Good!!! Je vais commencer par te dire d'où j'viens. Voix-tu dans ma secte Égyptienne, comme tu m'l'as fait remarquer, il y a une croyance conne comme quoi tous membres passés, présents et futurs auraient leur nom inscrit dans des anales sacrées et ceux qui ne s'y trouverait pas n'auraient aucuns droit d'existence selon leur vision tordu du monde.  Nous étions une demi douzaine de ''sans-noms'' à c'être embarquer pour un vol transatlantique dans l'espoir d’échapper aux plus fondamentaliste des nôtres. Là où ça c'est mit à chier, c'est quand notre avions à fait une escale imprévue à O'Hare, où une pétasse et ses ''goons'' nous ont tomber dessus comme la misère sur le tiers monde. 



Il s'arrêta un moment pour contenir le sanglots qui remontaient en lui à l'évocation de ces instants pénibles. Enreich remarqua que le gérant de nuit s'approchait de leu table avec une aire renfrogné. Il avait la ferme intention de demandez à ces deux punk de libérer les lieux s'il ne consommait rien.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enreich Dred

avatar

Messages : 130
Date d'inscription : 11/06/2013

MessageSujet: Re: Vagabond (Enreich Dred) Forest Park   Dim 23 Juin - 13:58

*Il l'écoute d'une oreille attentive. Il se demande où est la part de vérité et où est le mensonge dans son histoire, mais il est probable que si le mythe est une connerie, l'histoire avec la donzelle soit pur vérité... ou pur mensonge à 100%. Il marmonne à Ran' :*
"Navré de t'interrompre, mais on à la poche en chef qui se pointe ici... Donc, on à un point en commun. Donc, que c'est t'il passer ensuite ?"
*Il jette un coup d'œil, tandis que le patron s'avance. Les options dans son esprit se dessine en un éclair. Le transformer en cadavre ? Trop de monde et il y à peut-être une caméra. Commander de la bouffe ? Non. De l'alcool ? C'est pas une mauvaise idée, surtout en bouteille... avec un chiffon... et un briquet... Sortir ? Seulement si Ran' ne pouvait le viré sans effusion de sang.*

_________________
Plus tu montres aux gens que tu ne peux vivre sans eux, plus tu leur donnes de raisons de te prendre pour acquis.
Fiche
Gros lien qui ne fais plus très peur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gekiyaku

avatar

Messages : 312
Date d'inscription : 11/06/2013

MessageSujet: Re: Vagabond (Enreich Dred) Forest Park   Mar 25 Juin - 16:06

Rasmusen fit signe à son ''ami'' de ne pas bouger et se leva brusquement pour faire à celui qui s'Approchait d'eux. Ce qui surprit l'homme d'âge moyens au poiunt de le faire sursauté. Il sortie un porte feuille de sa poche arrière. Il lui en sortie un billet de milles dollars, à défaut d'avoir plus petit, qu'il fourra dans la poche de sa chemise bleu pâle et ajusta l'insigne qui indiquai son nom et son titre. 


R'garde ''Night Manager Terry'' c'est ma tourné. Vous entendez tous l'monde Sandwitchs gratis! Allez vous occuper de ça S.V.P.! Vos clients vont sûrement en prendre pour emporter, vos employés aurons besoin d'aide sous peu.





Ah ben! Heu merci! Merci monsieur!


Et l'homme sans retourna, alors que même les clients déjà servit retournait

Il se rassit devant Enreich après avoir échanger quelque ''pousse en l'aire'' et ''top là'' avec des jeunes qui allaient profiter de son cadeau. Cette distraction lui avait permit de ravaler sa peine et c'est tout sourire qu'il reprit. 




Bon je vais faire court pour la suite. Une morue de la pire espèces, avec une queue d'rat longue comme c'était même pas permit à l'époque où c'était à la mode, m'a entuber façon; Tu m'gratte le dos, j't'écorche pas l'tient. j'ai fini chez ses tarée de la ''basse-court'' et leur histoire de boire notre sangs mélanger dans une coupe et toutes c'te merde là. Bon d'autres question, avant que je te dise en quoi tu es... non nous sommes foutu d'avance si on ne se sort pas bientôt de ses griffes?



Il échangea encore quelques saluts et clins d’œils avec les bénéficiaire de sa ''grande générosité''.


---------------------------------------------------------------------------------------------------


Gekiyaku:
 

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enreich Dred

avatar

Messages : 130
Date d'inscription : 11/06/2013

MessageSujet: Re: Vagabond (Enreich Dred) Forest Park   Mar 25 Juin - 17:21

*A quoi joué-t-il ? Un billet de mille balle ? Magnifique, génial, il allait laissé un souvenir impérissable dans l'esprit du patron... génial... c'est quoi la règle de survie ? Pas d'action d'éclat... soudain, la bombe atomique... la mention du sang mélanger, un vinculum, une pratique que son sire avait qualifié de dégradant et généralement réserver aux membres du Sabbat. Son regard se porta sur le porte-feuille qui était plein. Il se demanda brièvement quelle été les activités que se vampire avait effectué. Crime, sans doute. Trafic de drogue et pornographie infantile peut-être :*
"Pas de question de spécial, continue, je t'écoute. Tu as toute mon attention... ou presque."

*A ces mots, Dred jette un coup d'oeil aux alentours pour être certain qu'aucun mortel ne pouvait entendre cette conversation. Il se demandait juste comment éviter l'après contrat, car une fois le contrat effectué, il allait être indésirable pour le séthite ou pire, il risquer d'être l'objet d'un chantage. C'est la spécialité de ses serpents, après tout.*

_________________
Plus tu montres aux gens que tu ne peux vivre sans eux, plus tu leur donnes de raisons de te prendre pour acquis.
Fiche
Gros lien qui ne fais plus très peur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gekiyaku

avatar

Messages : 312
Date d'inscription : 11/06/2013

MessageSujet: Re: Vagabond (Enreich Dred) Forest Park   Ven 28 Juin - 17:27

Son compagnon d'infortune ne semblait pas des plus enclins à le croire. Il devait encore en révéler plus sur lui-même pour gagner ça confiance.  



Laisse moi poursuivre avec l'histoire de Teddy la Banane. Ted portait fièrement le masque du singe. Comme moi, c'était un animale qui n'avait pas ça place dans une basse court et c'est lui qui m'as dit que le truc chelou avec la coupe aurait dut nous détruire l'esprit ou le lier à celui des autres ou une merde dans le genre. Il pensait que notre commanditaire nous maintenait en ville que par ça et comme nous n'étions affecté il pouvait partir comme ça. Moi, je suis rester pour mes raisons perso. Trois jours plus tard, ''Lady O'Hare'' nous convoquait dans un hangar prêt de l'aéroport. Teddy n'as pas tardé à s'ramener de son plain-gré, comme envoûté par l'autre salope. Elle lui a arraché la tête à mains nue, carrément!  Elle nous a fait comprendre qu'elle pourrait nous faire l'même plan de sirène n'importe quand à n'importe qui. Nous lui servons occasionnellement d'assassins, de nettoyeurs, de fossoyeurs et sur une base plus permanente nous gardons férocement...    



Il voulu attendre un instant, faisant mine de vérifier si personne n'écoutait, pour donné une intensité dramatique.

...son butin secret. J'ai un plan pour me barrer en raflant le tous, mais j'ai besoin d'un partenaire ayant tes compétences.  J'n'irais pas plus dans le détail à moins que j'sente que tu en sera à fond.


-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Gekiyaku:
 

_________________



Dernière édition par Gekiyaku le Ven 28 Juin - 21:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enreich Dred

avatar

Messages : 130
Date d'inscription : 11/06/2013

MessageSujet: Re: Vagabond (Enreich Dred) Forest Park   Ven 28 Juin - 17:55

*A la mention de la cache du butin, l'oeil de Dred s'alluma d'une flamme lugubre. Il n'en voulait pas réellement à la récompense, mais planter une épine dans le flanc de la garce était une perspective qu'il ne pouvait refuser :*
" Tu veux dire que le vin-truc ne fonctionne pas correctement avec vous ? Car je vois que tes pas nouer par une indéfectible loyauté..."

*Il sourit, un sourire lugubre :*
"Si ta "patronne" à un trésor et si la perte du butin lui ferait mal au cul... alors c'est une perspective très intéressante... ton plan m'intéresse..."

*Le séthite avait gagné, d'une certaine façon, Dred était charmé par l'idée.*

_________________
Plus tu montres aux gens que tu ne peux vivre sans eux, plus tu leur donnes de raisons de te prendre pour acquis.
Fiche
Gros lien qui ne fais plus très peur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gekiyaku

avatar

Messages : 312
Date d'inscription : 11/06/2013

MessageSujet: Re: Vagabond (Enreich Dred) Forest Park   Mer 3 Juil - 12:12

Voilà! Il l'avait enfin ferré, pas exactement comme il l'aurai voulu, mais ça lui suffirait pour l’exécution de son plan. Pancha vers l'avant pour lui en  chuchoter les détails.


C'est très très simple en faite! Tu sais qu'un plan simple est synonyme de réussite. Dans une semaine ou deux nous allons avoir un raid sur un autre pack qui n'a supposément pas demandez la permission avant d'venir chasser sur notre territoire. moi je pense que c'est parce qu'ils ne sont pas au service de la Dame et c'est tous.  Normalement, j'suis en train de débusquer leur cachette, mais j'en ai vraiment trop marre de cette merde. Alors donnons nous un moyen de nous contacter et le soir ou nous sortons tu entre et piège notre planque. Tout l'butin s'y trouve, alors tu t'servira comme tu veux et moi j'm'arrange pour qu'ils soit tous à l’intérieure quand le tous sautera au petit matin.  


Il se ré-adossa les bras ouvert et joignit ses mains derrière sa tête en attendant une réponse d'Enreich. Une ambulance passât juste devant la vitrine pour ensuite s’engouffrer derriere le mail  juste à coté. Les clients curieux allèrent s'agglutiner au devant de l’établissement, mais Rasmusen et Enreich se doutait de ce qui allait suivre.


Allons nous promener dans un parc pour finir notre discussion. Allez j'te suis!


----------------------------------------------------------------------------------


Gekiyaku:
 

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vagabond (Enreich Dred) Forest Park   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vagabond (Enreich Dred) Forest Park
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ZHANGJIAJIE FOREST PARK, AU PAYS DES REVES...
» [WIP JM] Dred Kenil'Ork
» PERHAPS F X CANICHE/GRIFFON 9 ANS (59) ASSO VAGABOND & CO
» [Officiel] Nicodemus, L'Eternel Vagabond.
» Daren Abyssea [Vagabond]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampire Mascarade : La 13e Lame :: Nexus :: Chicago :: Les Marches-
Sauter vers: