En 1993, un raid Sabbat/Garou sur la ville est venu faucher plusieurs des ''Elders'' de la ville. Nous sommes vingts plus tard et la ville se reconstruit toujours. Il y a logiquement de la place pour tout le monde...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 320 Church Street - refuge de Corneja

Aller en bas 
AuteurMessage
Mnémonia
Admin
avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 10/06/2013

MessageSujet: 320 Church Street - refuge de Corneja   Mer 12 Juin - 20:23

Corneja Andres
Ven 19 Oct - 17:16






Une maison pittoresque dans le pur style colonial des années 1860, située un peu en retrait de la route et abritée derrière un parterre de chênes majestueux et imposants. La maison avait dû être très belle autrefois, elle était grande et avait sans doute même été construite pour quelqu'un de riche et au goût seigneurial. Cependant, il semblerait que depuis bien des décennies, personne n'a pris la peine d'entretenir l'endroit. L'herbe à été récemment coupée, mais les platebandes sont envahies d'herbes de toutes sortes, les feuilles des arbres, ainsi que leurs fruits trainent sur la propriété, la peinture est décrépie et s'écaille à peu près partout où l'on peut poser le regard, les vitres sont presque opaques de poussière, la toiture est à refaire et l'allée qui mène à la maison est presque invisible sous les mauvaises herbes.

Sur le bord de la route, on peut voir une pancarte qui indique une maison à vendre, vendue récemment. Tout indique donc, ou presque, une récente transaction. Quelques pots de peinture et des matériaux de construction semblent faire leur apparition ici et là, comme si l'on voulait refaire une beauté à l'endroit. Une vieille voiture est stationnée dans l'allée et ne semble pas bouger souvent.

L'intérieur de la maison n'est pas mieux que l'extérieur, mais sous toute cette apparence délabrée et à l'abandon se cache un joyau qui ne demande qu'à être mis à jour. Lentement, mais sûrement, la propriétaire semble se faire un devoir de redonner à cette maison antique son lustre d'autrefois. De jour, une femme dans la quarantaine semble s'affairer autour ou dans la maison, travaillant d'arrache-pied pour, non seulement la rendre présentable et habitable, mais surtout redonner à la maison son air d'autrefois et ses lettres de noblesse.


Trois semaines suivant l'arrivée de la nouvelle propriétaire, alors que le soleil venait de disparaître à l’horizon, une enfant ouvrit la porte de la maison et s'arrêta sur le seuil. Elle ne devait pas avoir plus de 10 ans et elle regardait aux alentours avec appréhension. Son regard s'arrêtait avec une certaine tendresse sur les arbres de la propriété, mais sans retenir véritablement son attention.

Elle avait le teint un peu pâle pour une mexicaine, bien que ses origines étaient indéniablement espagnoles. Ses yeux, d'un brun velouté, semblait dévorés par la faim. Elle se retourna et dit quelque chose à la femme qui venait d'apparaître derrière elle.

Cette dernière hocha la tête avec tendresse.

***

Corneja s'était éveillée ce soir-là, dès que le soleil avait disparu à l’horizon. La faim la tenaillait depuis quelques jours, mais elle n'avait pas osé sortir pour chasser. Elle avait seulement donné de son sang à sa nouvelle goule, et lui en avait prélevé juste assez pour tenir la bête à distance. Elle ne voulait pas affaiblir la femme qui lui servirait bientôt de couverture et de "mère" pour le monde des mortels.

Cependant, maintenant que sa goule lui était acquise et qu'elle la connaissait mieux, elle devait impérativement se présenter au Prince de la ville... et donc découvrir si elle était en territoire camarilla et, si oui, où était l'Élysium. Mais que ce soit le cas où non, elle aurait besoin de nourriture. Elle ne pouvait chasser comme elle l'aurait fait normalement. Elle ne devait absolument pas attirer l'attention. Il lui fallait donc être excessivement prudente tant qu'elle n'en saurait pas plus sur la vie nocturne de Chicago et de ses banlieues.

De même, ce serait la première fois pour la femme qui l'avait découverte de réellement mettre les pieds dans le monde de la nuit. Elle verrait sa maîtresse se nourrir. Il était impératif qu'elle le voit pour comprendre le monde qui était désormais le sien et pour véritablement la préparer à la suivre. La femme n'était pas complètement prête à être vue en société vampirique, mais Corneja ne pouvait se permettre de repousser la chasse, ni la recherche de la hiérarchie en ville. Plus elle attendait, plus il serait facile de la découvrir avant qu'elle ne soit présentée aux autorités en place... Et alors, bonjour les problèmes. Corneja voulait à tout prix éviter d'être prise en faute pour ne pas s'être présentée. Cependant, elle ne pouvait pas y aller dans cette état de faim.


Quelques nuit passèrent ainsi, et Corneja demanda à Eileen d'inviter les voisins, un par un, et tranquillement. Elle regagna assez de sang pour se rassasier. Elle était maintenant fin prête pour sortir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gekiyaku

avatar

Messages : 312
Date d'inscription : 11/06/2013

MessageSujet: Re: 320 Church Street - refuge de Corneja   Dim 16 Juin - 16:29

Miss Andres était fin prête à se présenté à la communauté camarillienne locale. C'est à pas de velours qu'elle c'était installée dans la région et restait à l’affût du moindre signe de ses frères et sœurs de la nuit. Elle avait réussi à mettre la mains sur une invitation à un vernissage au musée d'histoire naturelle qui ne pouvait t'être qu'une couverture pour une réunions Camarillienne. On disait que tout le secteur culturelle de la ville était officiellement un Elysium, sur plusieurs pâté de maisons et ce du crépuscule à l'aube. Une tel pensée émerveillait Corneja. Il était tellement d'avant-garde de de voir les siens se fondre ainsi à la population mortel.  


*****

Ils arrivèrent tout deux au bout de la rue Church. Il était déjà tard, mais le duo n'aurait de répit qu'une fois leur mission accomplie. Il en allait du salut de l'humanité et ce labeur leur avait avaient été confier par les plus hautes instances. Bien sûr, il n'avaient pas eu l'assignation la plus exotique, mais ils étaient tout deux enthousiasmé par la noblesse de leur tâche. Utilisant l'intercom installer à l'entrer de la cour, ils s'annoncèrent suivant le dialogue approuvé au préalable. 


*****


Quand le serviteur, qui ne parlait pas très bien l'anglais, en plus de ne pas très bien connaitre les coutumes du nord de ce pays, informa ''séniorita Corneja'' que deux ''Elder'' sonnaient à sa porte et demandait audience si elle voulai bien les laisser entrer, Corneja resta quelque peu perplexe avant de lui répondre.  


---------------------------------------------


Gekiyaku:  Maintenant de ton point de vue. 


Bienvenue dans l'aventure!!! 

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corneja Andres

avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 12/06/2013

MessageSujet: Re: 320 Church Street - refuge de Corneja   Mer 9 Oct - 15:33

Comme toutes les nuits depuis son éveil, Corneja instruisait Eileen sur la société vampirique, pendant qu'une journalière, absolument incosciente de qui était ses patronnes, travaillait à terminer un mur.  

Se soir encore, elles avaient reçu pour souper une autre voisine.  L'enfant était désormais rassasié de sang, et la voisine s'en était allé, ne gardant que le souvenir d'une enfant charmante et de sa mère dévoué.

La nuit avançait rapidement, et Corneja préparait son retour parmi la bonne société camariellenne.  Sauf qu'elle ne savait toujours pas qui occupait le territoire de cette ville, que Eileen appelait Chicago.  Allait-elle devoir sortir rapidement de la ville ? Ou au contraire, devait-elle se présenté rapidement.

Il sembla que le destin lui apporta la réponse sur la pas de sa porte.  Qu'elle ne fut pas sa surprise, et sa peur, quand on sonna au portail et que la journalière lui appris que, non pas un seul, mais deux "Elder" était à sa porte pour la rencontrer.  Comment savait-il même qu'elle était là ? Elle qui ne s'était éveiller que très peut de nuit auparavant.  Elle n'était sortie qu'une seule fois, le soir où Eileen l'avait libéré.

Elle demanda à Eileen de congédié la servante, une personne différente reviendrais de toute façon le lendemain, et d'acceuillir les Anciens comme il se devait. Puis, elle se précipita vers sa chambre pour se changer et mettre quelque chose de présentable.  Elle prit la robe la plus belle qu'elle avait.  Une robe qui lui donnait l'air d'une petite poupée, magnifique, douce, innocente.  Au moins elle avait eu le temps d'instruire la jeune femme sur ce qu'il fallait faire et dire en ce genre de circonstance.  Il ne restait plus qu'à espéré que sa serviteure ne ferait pas d'impaire.

En moins de 5 minutes, elle était prête.  Ses fermeture éclaire et autre ajout au vêtement d'aujourd'hui était une véritable bénédiction pour l'ancienne.  Elle descendit donc les marches, ses long cheveux soyeux remonté en un chignon lâches, mais accentuant son air espagnole et ses grand yeux noisette.


"Bienvenido chez moi très honorés Antiguos.  Vous excuserai l'état de la maison et l’accueil hâtif, je ne vous attendait pas.  La surprise est cependant très heureuse, et vous me voyez ravie de votre arrivé.   Je cherchait à savoir si cette ville était Camarillienne, et me voilà maintenant rassuré."

Corneja parlait avec aplomb, d'une voix au riche accent espagnole. Elle avait les manière et la prestance d'une femme de la noblesse ancienne, de ses dames d'un autre temps.  Mais sa voix était celle d'une enfant, tout comme son corps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gekiyaku

avatar

Messages : 312
Date d'inscription : 11/06/2013

MessageSujet: Re: 320 Church Street - refuge de Corneja   Dim 13 Oct - 14:09

Les deux hommes furent quelque peut surprit quand cette jeune fille aux traits enfantins leur débita un accueille étrange, mais chaleureux pour changer. C'est le doyen Francis qui prix la parole. Son collègue semblait étrangement inconfortable.



Visiteurs à la porte:
 


Allô! Êtes-vous seule à la maison? Nous somme venue vous informer d'une vérité fondamentale sur l’obtention de la vie éternelle telle que notre seigneur à tous l'a prévu. Pouvons- nous entrer quelque minutes pour en discuter avec vous et peut-être tes parent.


À ce moment, le doyen Sayers, prit le bras de son congénère et lui fit signe de partir, celui-ci l’ignorât et attendit de voir si, pour une fois enfin, on allait les invité à entrer.  Sayers ne voyait point le visage d'un jolie jeune fille, mais plutôt les traits d'un démon aux yeux rouges. Il avait eu se genre de vision toutes ça vie et l’expérience lui avait apprit à ne pas mentionner quand ça lui arrivait, mais cette fois, il ne pouvait se contenter de changer de coté de la rue, d'éviter un cartier en entier ou entrer dans une église fondamentaliste pour échapper à cette hallucination.


Vision de Sayers:
 



---------------------------------------------------------------------------------------------------



Gekiyaku:
 

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 320 Church Street - refuge de Corneja   

Revenir en haut Aller en bas
 
320 Church Street - refuge de Corneja
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» SOS POUR DEUX CANICHES + 10 ANS REFUGE (11)ADOPTES
» Caniche abricot, 5 ans, refuge de fontorbe (17) ADOPTE
» Appel aux dons sauvetage canichous Refuge de Fontorbe
» Louba canichou (ex du refuge de Tabanac) s'en est allé
» SAXO X CANICHE 13 ANS REFUGE FERME BIENTOT (25)- ADOPTE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampire Mascarade : La 13e Lame :: Nexus :: Chicago :: Banlieues lointaines-
Sauter vers: