En 1993, un raid Sabbat/Garou sur la ville est venu faucher plusieurs des ''Elders'' de la ville. Nous sommes vingts plus tard et la ville se reconstruit toujours. Il y a logiquement de la place pour tout le monde...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Il cappo di tutti cappi (Ophélie du Rocher) - Rush Street

Aller en bas 
AuteurMessage
Mnémonia
Admin
avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 10/06/2013

MessageSujet: Il cappo di tutti cappi (Ophélie du Rocher) - Rush Street   Mar 11 Juin - 3:07

Suite de Il cappo di tutti cappi - quartier ouest

Gekiyaku
Dim 14 Avr - 0:35


Rush Street est une rue à sens unique qui traverse le quartier de Near North Side vers le nord à Chicago dans l'Illinois aux États-Unis. La rue qui part de la rivière Chicago entre State Street et Wabash Street va directement au nord jusqu'à ce qu'elle s'incline sur une diagonale en traversant l'avenue de Chicago, sur environ 1,6 kilomètre.

Elle traverse également sur une voie vers le sud de l'Ohio Street à Kinzie Street . Elle est parallèle à un pâté de maisons et l'ouest de la Magnificent Mile sur la circulation à double sens de la North Michigan Avenue, qui longe l'Est de la 100ième jusqu'au nord de la 950ième.


Également le centre de la vie mondaine de Chicago, Rush Street à vue de nombreux restaurants, night clubs, hôtels et autres depuis la fin des années 50.

_________________

Gekiyaku
Lun 29 Avr - 2:12


Le Rosebud on Rush l Italian Dinning ● Bar était devenu une institution depuis les 35 dernières années. Petit bâtiment antique au milieux des grandes tours du centre ville, l’endroit, amplement fréquenté, commençait tout fois à se vider en raison de l'heure avancée. Alors quand une jeune dame se présenta sans réservation, 30 minutes avant la fermeture, le directeur de sale n'avait d'autre choix que de lui demander de partir aussi gentiment et poliment que possible. La jeune femme était toutefois splendide et semblait certaine d'être servit. Il regrettait d'avoir à brisé ses plans pour la soirée, mais la demoiselle aurait mieux fait de consulter les heures d'ouverture sur leur site internet.

Pardonnez-moi mademoiselle, mais nous n’admettons plus de client à cette heures. Voulez-vous prendre une réservation pour demain soir? Nos spécialité vedette serons les pétoncles Weathervane d'Alaska en entrée et homard de Kobe avec gratin dauphinois. C'est en faite un homard nourri exclusivement avec du bœuf de Kobe et je vous jure c'est un délisse que vous ne voudrez pas manquer.


Ophélie n'avait que faire des plaisirs mortels que le maître d’hôtel lui proposait avec passion. Elle venait, comme lui indiquait le message de son sir ainsi que le mémo sur son cellulaire, au rendez-vous avec le dénommé Alphonse. Sébastien attendait dans une Bentley de location, stationner dans le parking à étage du Chicago place, juste de l'autre coté de la rue. Julien lui était rester à l'hôtel pour ''sécurisé'' la chambre luxueuse, mais sans fenêtres qu'on leur avait assigner au Mariott Downtown qui se trouvait quelque coins de rue plus au sud.

_________________

Ophélie Du Rocher
Dim 19 Mai - 12:26


Son arrivée à l'aéroport ne s'était pas passé si mal, compte tenue de la réputation de Tyler. Elle n'avait pas eu le temps de voir la chambre et elle espérait que tout serait près à son arrivée après cette réunion. Surtout qu'elle n'avait aucune idée de quoi cela aurait l'air. Elle n'aimait pas beaucoup les surprises, elle n'avait pas la chance de bien se préparer comme elle l'aurait souhaité.

Ophélie était perdu dans quelques pensées quand le directeur de salle lui annonça qu'elle ne pourrait rentrer ce soir. Elle se retint de sourire et fixa l'homme dans les yeux sans dire un mot. Elle attendit quelques instant, pour voir comment il réagirait. Puis au moment ou il semblait sur le point d'ajouter quelques mots, elle parla d'une voix ferme et convaincue.

Je suis venue voir monsieur Alphonce, c'est Dick qui m’envoie.

Elle ne quitta pas son regard et attendis.

_________________

Gekiyaku
Lun 27 Mai - 3:10


Le maître d'hôtel fit preuve de toutes la maîtrise que sa carrière lui avait procuré pour cacher que la mention de ses mots de passe bien précis lui donnait un frisson parcourant tout son corps. Depuis ses douze dernières années au service du Rosebud on Rush, tous ceux qui lui avait donné se mot de passe avait été une ribambelle de personnage inquiétant à la mine patibulaire. Cette jeune femme, hormis son impeccable teint d’albâtre, n'avait rien d'inquiétant ou de menaçant à première vue.


Et bien veuillez me suivre mademoiselle.


Ils traversèrent la sale à manger pour pénétrer dans les cuisine où s'activait les sous-chefs qui commençait à nettoyer pour le lendemain. D'un geste il fit s'écarter quelques employer pour qu'Ophélie ait la voie libre jusqu'à une petite porte juste à coté du réfrigérateur. Il ouvrit la porte qui donnait sur une petit escalier étroit et sans plus de cérémonie l'invita à descendre. Lui même n'avait jamais vue plus loin que la cage d'escalier. C'est en se mordant la lèvre inférieur qu'il la regarda descendre, sachant très bien que le secret de cette cave serai la dernière chose qu'il apprendrait dans sa vie.


*******



Une fois en bas, elle avait devant-elle un petit corridors dont les mûrs de béton étaient couvert de portrait et tablettes qui supportaient une multitude de bibelots et souvenir. Le corridor était d'une vingtaine de mètre de long et se terminait sur une porte blindé d'un coffre fort antique. L'endroit tenait d'avantage de l'abri antiatomique que de la cave à vins qu'on s'attendrais à trouver sous-sol d'un restaurant. Une voie chaude et velouté émergea de l’intérieure de la chambre forte.


Entrez mon petit! Vous aurez tous le temps de contempler mes trophées un autre jours. Je me meurt de vous rencontrer et d'avoir des nouvelles de Dick... Oh pardon!!! ..de Richard. Je sais que les diminutifs l'horripilait, mais moi, vous pouvez m’appeler Al tout simplement.


Alors qu'elle pénétrait dans la chambre, qui abritait le décor luxuriant d'un bureau des années 30, elle constata avec autant de surprise que d'agrément, que son interlocuteur ne serai nulle autre qu'Alphonse Gabriel Capone.


_________________


Ophélie Du Rocher
Lun 3 Juin - 7:10


Ophélie put à peine remarquer le malaise du maître d’hôtel à ses mots. Ainsi, elle était bien attendue. Elle suivit l'homme en gardant le silence. Elle en profita pour observer ce qui l'entourait. Elle se doutait bien que Richard ne l’enverrait pas dans un piège, mais ses réflexes dans les nouveaux endroits restaient peut importe ou elle allait.

Voyant qu'ils pénétrait dans les cuisines ce demanda ou son guide la menait, mais se trouvant devant la petite porte avec son escalier, elle comprit qu'elle se retrouverait sous terre. Jamais bon quand on n'avait pu faire de repérage avant. Elle prit tout de même l'étroit escalier en restant alerte.

Elle porta une légère attention aux babioles sur les murs et voyant la porte dans le fond s'y dirigea. Lorsque la voix lui intima de rentrer venir la rejoindre elle écouta. à la mention du "surnom" de son Sir elle se crispa légèrement quelque secondes. Puis entrant dans la pièce elle pu enfin savoir à qui elle avait à faire. Un sourire illumina son visage et elle s'approcha pour saluer la légende.

Monsieur Capone, je suis vraiment heureuse de vous rencontrer. Je ne m'attendais pas à vous voir dès ce soir. Vous me faites grand honneur.


_________________

Gekiyaku
Mer 5 Juin - 15:57


Sache qu'il n'aura pas de Monsieur qui tiennent entre nous. C'est Al ou Alphonse pour vous ma chère. Après tout vous êtes ma petite fille par procuration. Prenez place à mes coté, je regardait les nouvelle du soir.


Sur une petite télévision à écran plat qui occupait la place du foyer, on pouvait voir un journaliste anglais qui rapportait les gaffes commissent à Londre par le candidat républicain aux présidentiel de 2012, Mith Romney.


C'est vraiment à mourir de rire ce jeux de politique avec l'ère des nouvelles instantanées. J'ai bâtit mon organisation sur la peur, mais aujourd'hui, il vous faut rejoindre un publique le plus large possible et présenté un visage aimable pour gagner. Le capitalisme est le racket légitime de la classe dirigeante.



Le vieux Kindred avait nombres de questions au sujet de Richard et de ce qu'il pouvait faire de ça ''vie''. La jeune Ventrue qu'il avait devant lui était le contact le plus rapprocheré qu'il avait eu avec son infant depuis plus de trente années.

-----------------------------------------------------------------------------------


Gekiyaku: Tu peus continuer à parlé avec lui un brin, j'ai encore de l'eau pour ce moulin là. Ou on peut en venir au faits, à ta guise!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ophélie Du Rocher

avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 11/06/2013

MessageSujet: Re: Il cappo di tutti cappi (Ophélie du Rocher) - Rush Street   Ven 14 Juin - 11:14

Une fois la première surprise passée, Ophélie pris place auprès de son "Grand" Sire. Elle écouta avec lui les nouvelles et prenait plaisirs à l'écouter. Elle était cependant un peut nerveuse, si elle commettait un faux pas... elle en entendrait parler longtemps!

Il est vrai que tout passe par l'information du grand public maintenant. La peur dirige toujours les mortels, mais cette peur est plus superficiel, il est facile de leur faire croire ce que nous voulons. Il suffit d'un bon déclencheur, au bon moment.

Ainsi, elle continuerait à côtoyer les membres proches de son clan, même à un océan de distance avec Richard. Elle pourrait surement en apprendre un peut sur le passé de son Sire...

Tant de chose nouvelles, tout un monde à découvrir et faire honneur à son lignage... Mais au moins, elle avait une certaine liberté dans ce qu'elle entreprendrai ici!

_________________
“On ne désire pas les choses parce qu’elles sont belles,
mais c’est parce qu’on les désire qu’elles sont belles.”
Baruch Spinoza


Fiche d'Ophélie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gekiyaku

avatar

Messages : 312
Date d'inscription : 11/06/2013

MessageSujet: Re: Il cappo di tutti cappi (Ophélie du Rocher) - Rush Street   Lun 17 Juin - 13:00

Alphonse savourai se moment, en plus d'être une bien jolie , Richard avait choisit une jeune demoiselle intelligente et dégourdit, comme il semblait y en avoir de plus en plus depuis la fin du 20ème siècle avait-il remarqué. Il aurai bien voulu continuer les palabre jusqu'au matin, mais le ''business'' devait passé avant tout. Une fois qu'ils eurent passé le monologue de Jay Lenno il éteignit l'écran et se leva en ajustant son complet rayer bleu marin. 



Ah ce Lenno! Je devrait peut-être ''allez le voir'' avant qu'un Toré ne lui mette la main dessus.  Mais j'y pense, vous devez être affamer suite à votre retard voyage ma belle enfant! Vous me semble un peu pâle... ha!ha! Elle me fera toujours rire celle-là!



Il se dirigea vers une bibliothèque qui fit coulisser hors du mur après un petite manipulation des boiseries. Derrière il y avait se qui semblait être un réfrigérateur médical avec plusieurs poches de sang suspendue entre deux portes vitrées. Il regarda les poches une après l'autre, puis en prix une pour l'apporté . 




Voilà! Mélodie Meyers! Elle tenait une famille d'accueille dans Cicero et battait chacun de ses pupille sans remord. Une vrai marâtre. Elle purge présentement sa peine dans la prison du compté de Cook. Vous avez un droit de visite comme psychiatre mandaté par la cour. Un petit cadeaux de la part de ton papy! Ah Écoutez-moi, je m’écœure tellement j'empeste la guimauve. 


Il semblait légèrement émut quand il lui tendis la pochette sur laquelle il y avait une photo de la femme en tenue orange d'un coté et son pedigrees comprenant un bilan sanguin et ses antécédents de maladies imprimer en miniature sur l'autre face.



-----------------------------------------------------------------------------------------------------


Gekiyaku: Bon c'est comme si tu avait un calisse, mais utilisable uniquement une fois par scénario. Au début ou à la fin.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ophélie Du Rocher

avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 11/06/2013

MessageSujet: Re: Il cappo di tutti cappi (Ophélie du Rocher) - Rush Street   Lun 24 Juin - 21:25

Ophélie retint un sourire alors qu'Alphonse déclamait comment il se sentait gâteux avec elle. Pour la jeune femme, c'était un moment important, elle ne serait pas totalement seule ici en Amérique. Elle prit la pochette, fit la lecture rapide de la fiche. Elle était tout de même surprise qu'il connaisse déjà sa préférence en Vitae, Richard l'avait surement mis au courant.

Je vous remercie grandement, cela me facilitera les choses. J'ai présentement une suite au Mariott Downtown et je me demandais si cet établissement saurait combler mes attentes? Aussi, l'on ma remis une "ligne téléphonique" me disant de ne pas en utiliser d'autre avant avis contraire... je me disait que c'était surement le Prince qui me donnerais cet "avis".

Ophélie jeta une léger regard pour voir si il n'y avait pas une coupe mis à sa disposition pour boire.

_________________
“On ne désire pas les choses parce qu’elles sont belles,
mais c’est parce qu’on les désire qu’elles sont belles.”
Baruch Spinoza


Fiche d'Ophélie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gekiyaku

avatar

Messages : 312
Date d'inscription : 11/06/2013

MessageSujet: Re: Il cappo di tutti cappi (Ophélie du Rocher) - Rush Street   Mer 26 Juin - 22:41

La chaîne Mariott au grand complet est sous notre contrôle et procure des aménagements discrets et sécurisé pour nos semblable à travers le monde, pour autant qu'ils en ont les moyens. Pour la ligne spécial, c'est qu'avec la C.I.A., l'I.R.S., les S.T.D., la N.S.A. et je sais plus quoi, nous avons notre propre ligne fantôme, intraçable impiratable. J'ai pas tous comprit, mais il se pourrait qu'on se fasse écouter par des ordinateurs qui identifie les discutions qui pourrait représenté une menace à la nation.  Dans mon temps, il n'y avait que le F.B.I. pour nous emmerder et c'était déjà trop.



Il ouvrit un classeur encastré dans le mur, et en sortie un dossier



Passons à la première raison de votre venue si précipitée dans notre cité. J'aurai put tous vous montrer sur un ordinateur, mais je ne peut pas sentir ces bécanes spécialement les petites, alors j'ai tout fait imprimer.


Il lui tendis un épais dossier qui portait la mention;


HUNTER.NET



---------------------------------------------------------------------------------------


Gekiyaku:
 

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ophélie Du Rocher

avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 11/06/2013

MessageSujet: Re: Il cappo di tutti cappi (Ophélie du Rocher) - Rush Street   Mer 3 Juil - 11:24

Bon, au moins elle était sur d'être en sécurité dans la suite qu'elle avait louée au Mariott. Un soucis de moins en attendant de se trouver un havre permanent. Pour les communications... elle devra s'assurer que Sébastien et Julien aient eux aussi une ligne sécurisée.

Elle prit l'énorme dossier que lui tendait Alphonse. Elle commença une lecture rapide qui lui permettrait de faire un bilan rapide du sujet. Elle espérait pouvoir amener le dossier avec elle à sa suite pour pouvoir l'étudier à fond durant quelques jours...

Quelques minutes de silence passa, elle avait beau faire une lecture rapide, le dossier était épais.

_________________
“On ne désire pas les choses parce qu’elles sont belles,
mais c’est parce qu’on les désire qu’elles sont belles.”
Baruch Spinoza


Fiche d'Ophélie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gekiyaku

avatar

Messages : 312
Date d'inscription : 11/06/2013

MessageSujet: Re: Il cappo di tutti cappi (Ophélie du Rocher) - Rush Street   Jeu 4 Juil - 15:50

Alors qu'elle parcourrai les documents, elle constata qu'une bonne partie du texte n'était que des témoignages aléatoires et pour la plupart incohérents qui allait du sasquatch à des O.V.N.I.S en passant par des sujets qu'elle savait plus réel comme les vampires, les fées, les loups-garous et les esprits. Elle s'attarda à l'entrée qui semblait être le toutes première du site.




Témoin1:
 


Alphonse  fouilla sur son bureau pour y retrouver un petit rectangle de plastique.


 
Des infos, qui nous viennent mal-heureusement des Malkaviens, nous indique qu'il y aurai une antenne de ce réseaux d'information en ligne dans la région. Tenez une copie informatique! Pour vos yeux seulement à toi et ton équipe. Sinon que pouvez-vous me dire de bon sur mon petit Richard en dehors de ses ''rapports'' annuel dans le temps des fêtes. Il est tellement froid quand il veut.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ophélie Du Rocher

avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 11/06/2013

MessageSujet: Re: Il cappo di tutti cappi (Ophélie du Rocher) - Rush Street   Mar 30 Juil - 13:17

Elle était absorbée dans la lecture quand la voix d'Alphonse la tira de loin. Elle pris le disque et souris.

En effet, Richard est parfois plus distant. Il allait bien quand j'ai quittée le repère... Mais nous venions de subir une attaque. Un de nos ennemi à réussit à percer les défense et à atteindre Richard. Il s'en est bien sortit, comme d’habitude.

Son regard c'était fait plus dur à la mention de leur ennemie, l'homme aurait pu tuer Richard si elle n'avait été, là. Elle retint un léger frisson avant de revenir à Alphonse.

Je n'ai pas eu d'autres nouvelles depuis mon arrivé, mais cela n'est pas nouveau.

_________________
“On ne désire pas les choses parce qu’elles sont belles,
mais c’est parce qu’on les désire qu’elles sont belles.”
Baruch Spinoza


Fiche d'Ophélie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gekiyaku

avatar

Messages : 312
Date d'inscription : 11/06/2013

MessageSujet: Re: Il cappo di tutti cappi (Ophélie du Rocher) - Rush Street   Dim 4 Aoû - 21:43

Le vieux rital prix un ton un peu vexé et inquiet.


Une attaque! Ce n'est pas de lui que j'aurai eu cette infos. Je présume aussi qu'il t'as laissé dans le noire en se qui attrait à sa vendetta personnelle envers le Sabbat. Je t'expliquerais toute l'histoire à un autre moment. Vient une dernière chose que je veux te montrer.




Il se plaça devant la porte pour invité Ophélie à le suivre, il reprirent le petit corridor remplit de bibelots, mais à mit chemin de l'escalier Alphonse poussa sur l'une des cloisons qui se déroba pour donner sur une autre pièces moins luxueuse que la précédente. Cette pièce contenait un arsenal de pointe qui comprenait un eventail qui retraçait l'historique des armes à feu depuis les années 30. Le tout disposé sur des rateliers en ébène accompagner d'un article, d'une photo ou parfois d'un bocal comme preuve de l'histoire derrière chacune d'elle.  



Alors tu aura comprit que nous voulons pas de cette saleté de chasseur, voyant ou peut importe pour ce qui il se prend,  dans notre belle région. Tu aura le feu vert officiel au prochain elysium et le statu qui vient avec, mais officieusement tu es libre d'agir. J'ai la main mise sur tout les gros bras du crime organisé d'ici à Milwaukee. Il ne valent pas les soldats de plomb de Richard question gâchette, mais ils sont loyaux et facilement remplaçables. La police nous appartient aussi alors si tu en laisse des crevés derrière, se sera relier au gang de rue.



Au bout de la pièce une petite porte donnait sur un corridor de chaufferie qui reliait les sous-sol du restaurant au stationnement à étage de l'autre coté de la rue. Son ''grand sir'' lui donna les codes d'accès de l'endroit au cas ou elle aurai à revenir.  


-----------------------------------------------------------------------------------------------------------



Gekiyaku :
 

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ophélie Du Rocher

avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 11/06/2013

MessageSujet: Re: Il cappo di tutti cappi (Ophélie du Rocher) - Rush Street   Lun 23 Sep - 13:54

Elle sourit à la mention que Richard ne donnait que rarement des nouvelles de lui à son Sir, elle ne connaissait que peut de chose sur leur relation. Elle Suivit Al Capone et écouta avec attention les information sur les moyens à sa disposions pour sa mission et sur la manière de pouvoir revenir à cet endroit de façon plus discrète. Voyant qu'il avait finit elle en profita pour lui glisser quelques questions.

Pour ce qui est de la ligne téléphonique Fantôme, serait-il possible d'en avoir deux autres pour les deux suivants?

Quand est-ce que je serait présentée officiellement au Prince afin de pouvoir circuler librement et où se trouve l'Élysium?

Est-ce que mes suivants sont autorisés à se promener en ville ou dois-je attendre l'approbation du Prince?

Est-ce que je peux me promener en toute sécurité avant d'avoir rencontrée les autorités?

Il va me falloir aussi ouvrir de nouveaux compte et me procurer des nouvelles identités ainsi que de nouveaux véhicules, peut-être auriez vous quelques contacts à me suggérer?

Pour la Zone de chasse qui m'a été assignée, je peux commencer quand à y prospecter?

Je crois que ce sera tout pour le moment.

_________________
“On ne désire pas les choses parce qu’elles sont belles,
mais c’est parce qu’on les désire qu’elles sont belles.”
Baruch Spinoza


Fiche d'Ophélie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gekiyaku

avatar

Messages : 312
Date d'inscription : 11/06/2013

MessageSujet: Re: Il cappo di tutti cappi (Ophélie du Rocher) - Rush Street   Mer 25 Sep - 22:44

Pour ce qui est de la ligne téléphonique Fantôme, serait-il possible d'en avoir deux autres pour les deux suivants?


Vous en aurez autant qu'ils vous en faudra d'ici demain pas de souci avec ça mon petit.  



Quand est-ce que je serait présentée officiellement au Prince afin de pouvoir circuler librement et où se trouve l'Élysium?


Ça ce n'est qu'une formalité croit moi, tu es déjà libre de circuler partout, tu es sous ma protection directe. Pour l'Elysium techniquement presque la totalité du cartier des affaire et la plupart des musée en sont. Chacun sont sous la régence de leur gardien qui decide ce qui y est autorisé ou non quand le prince n'y est pas.


Est-ce que mes suivants sont autorisés à se promener en ville ou dois-je attendre l'approbation du Prince?



Ce qui compte pour toi mon petit, compte pour eux aussi. Ils auront le soutient officieux de l'Outfit de Chicago, dont je suis le chef secret actuel en plus du fondateur.


Est-ce que je peux me promener en toute sécurité avant d'avoir rencontrée les autorités?



 Ben il se pourrait qu'il y ait ce Gangrel timoré que je n'arrive pas à sentir. Baltus Newcastle  Je le déteste, principalement parce que c'était un flic et qu'il en a gardé les manie. Si tu le croise il va te faire son numéro mon lui ton téléphone et tu lui dit de qu'elle clan tu es et ça devrais le calmé.  


Il va me falloir aussi ouvrir de nouveaux compte et me procurer des nouvelles identités ainsi que de nouveaux véhicules, peut-être auriez vous quelques contacts à me suggérer?


Ce sera prix en charge par nos ''p'tit gars des ordinateurs'' le moment venue , mais en attendant resté comme vous êtes là nous comptons sur le fait que vous êtes extérieur à notre organisation et préférions profiter des cette avantage le plus longtemps possible. Ce que ce ''Témoin1'' à dit n'est pas à prendre à la légère.


Pour la Zone de chasse qui m'a été assignée, je peux commencer quand à y prospecter?


Quand tu voudra en suivant les zone indiqué sur ton téléphone. Évite le sud de la ville c'est un trou à sabbat.


Je crois que ce sera tout pour le moment.


Très bien, ils serai possible que vous soyez mobilisé sur une mission ou deux en service commandé.  Question de vous confirmer en tant que bras armé de notre clan.


--------------------------------------------------------------------------------------------------------------



Gekiyaku:
 

_________________



Dernière édition par Gekiyaku le Ven 4 Oct - 12:51, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ophélie Du Rocher

avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 11/06/2013

MessageSujet: Re: Il cappo di tutti cappi (Ophélie du Rocher) - Rush Street   Jeu 26 Sep - 14:09

Elle remercia Al Capone, s’assurât d'avoir avec elle son sac, la copie électronique du dossier et la pochette de sang. Elle quitta le restaurant par la petite porte sur le côté afin de faire un repérage en même temps du lieu et appela Sébastien. Ophélie savait que lui et Julien devait se ronger les sang en attendant son appel et que cela ne serait pas long avant son arrivé.

Elle lui dit de venir la chercher au parc St-Adams se trouvant tout juste devant le Restaurant.Elle pris le temps de d'observer l'activité nocturne du quartier. Cela lui donnerait une idée de la difficulté à passer inaperçue si elle avait à revenir rapidement.

Elle avait hâte d'être dans sa chambre et de s’installer à son goût. De plus, peut être pourrait-elle contacter Richard... dépendamment de l'heure... 8h de différence avec son sire... Donc quand elle dormait, lui agissait... Pas facile de se retrouver loin de son Sir. Elle chassa ses pensée et attendit près de l'entrée du parc.

_________________
“On ne désire pas les choses parce qu’elles sont belles,
mais c’est parce qu’on les désire qu’elles sont belles.”
Baruch Spinoza


Fiche d'Ophélie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gekiyaku

avatar

Messages : 312
Date d'inscription : 11/06/2013

MessageSujet: Re: Il cappo di tutti cappi (Ophélie du Rocher) - Rush Street   Lun 30 Sep - 12:28

Sébastien récupéra sa patronne et ils n'eurent qu'à faire que trois coin de rue pour rejoindre le Marriott Downtown.



Bon nous allons nous installer à l'hôtel, je n'ai pas reçue de message de plainte de la part de Julien alors ça doit être très très classe.  



*******


Une fois à l'hôtel Ophélie put constater qu'Al Capone ne plaisantait pas avec le fait que le Marriott était un lieux sûr pour leur semblable. Sa chambre était dans un niveau sous terrain qui était tout de même luxueusement décorré et chaleureux, malgré cette impression d'être dans un bunker antiatomique. Ces ''appartement'' comprenaient deux étages avec un espace de vie et travaille en bas et à l'étage il y avait un jacuzzi et les chambres.


Hall:
 

Linving:
 

Chambres & Jacuzzi:
 


Au grand damne de Julien et Sébastien, ils avaient une chambre commune. Jamais n'iraient-ils s'en plaindre à leur patronne, mais heureusement leurs horaires respectifs feraient en sorte qu'il ne s'y croiserais presque jamais. Ils espéraient tout de même en silence qu'Ophélie ne ce plairait pas trop dans ces lieux. Pour Ophélie la nuit était encore jeune et il y avait du travaille à abattre.


-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------  


Gekiyaku:
 

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Il cappo di tutti cappi (Ophélie du Rocher) - Rush Street   

Revenir en haut Aller en bas
 
Il cappo di tutti cappi (Ophélie du Rocher) - Rush Street
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» présentation de Ophélie
» AVATAR [TOPIC OFFICIEL SADDY]
» John Everett Millais (1829-1896)
» Ophéline Nacla
» Ophélia Lessiem - Noble (Arsinoé)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampire Mascarade : La 13e Lame :: Nexus :: Chicago :: Quartier Nord - Magnificent Mile-
Sauter vers: