En 1993, un raid Sabbat/Garou sur la ville est venu faucher plusieurs des ''Elders'' de la ville. Nous sommes vingts plus tard et la ville se reconstruit toujours. Il y a logiquement de la place pour tout le monde...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Plan Bêta...

Aller en bas 
AuteurMessage
Mnémonia
Admin
avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 10/06/2013

MessageSujet: Plan Bêta...   Mar 11 Juin - 2:35

suite de Repère de Richard De Vallence

Ophélie Du Rocher
Dim 27 Jan - 19:10


Maintenant qu'ils étaient en mouvement, elle jeta un regard derrière pour voir la voiture de Julien tourner à l'intersection. Il prendrait un chemin différent. Au moins ils n'avait pas encore eu besoin de passer au plan Charlie... cela aurait nécessiter qu’ils laissent derrière quelques équipement très pratique. Elle laissa un soupir d'ennui lui passer les lèvres avant de tourner son attention sur Sébastien. Concentré sur la route il s'assurait qu'ils n'étaient pas suivit.

- As-tu contacté le pilote pour lui signaler notre retard?

Elle se remémora le chemin à suivre pour l'itinéraire Bêta, cela leurs prendraient encore une heure. Sébastien et elle devaient se rendre à un entrepôt à la sortie de la ville avec la voiture un et l'équipement, pour ensuite prendre un Jeep qui les attendaient. Julien lui prenait le sens opposé et une fois rendu à son poing de chute, il laissait la voiture et passait par les chemins sous les rames de métro. Il aurait à passer près du territoire Nosfé, mais assez loin pour ne pas jouer dans leur plates bandes.

Elle espérait que tout ce passerait bien, si cela allait, leur poursuivant devrait suivre la grosse voiture blindé de Julien et se détourner de la mini-van d'Ophélie. Pauvre Julien, il arriverait bien sale et poussiéreux à l'aéroport.... Elle eu un léger sourire en l'imaginant rechigner seul dans son coin...

_________________


Gekiyaku
Sam 2 Fév - 10:54


Les quelques averses des derniers jours n'avaient fait que du bien aux pelouses et rafraîchit l'air de la nuit dans tout le vieux Paris. Dans les égouts par contre, cela allait rafraîchir bien d'autres choses que Julien s'efforçait de ne pas identifier. Il détestait l'inconfort de la situation, mais pour Ophélie, il aurait supporté bien plus pénible. L'idée que l'on puisse intenté à la vie de sa patronne ne lui était pas étrangère. C'était seulement la première fois qu'elle tenait le rôle de assaillit et non celui de l’assaillante. Il se remémorait, avec nostalgie presque, de l'époque où il n'était qu'un préposé anonyme dans l'organisation de Richard DeVallence. Il était chargé fournir aux équipes opérationnelles: équipements, renseignements, papiers, alias et moyens de transport celons les besoins de la mission. Quand il croyait qu'Ophélie n'était qu'une agente comme les autres et que leurs activités ne concernaient que de simples terroristes. Quelques années plus tard, il remplissait plus ou moins les même fonctions, mais à une bien plus grande échelle et les choses avaient ''évoluées'' entre eux deux.


Elle doit bien se marée avec Sébastien!


Rien ne vint troubler son parcours sous-terrain en direction de l'aéroport, comme aucune voitures ne l'avait apparemment suivit jusqu'au point de chute. Ce qui le rendit quelque peut paranoïaque sur la situation et lui fit accélérer le pas affins d'arriver plus vite au rendez-vous. Et ce même si la combinaisons de ses souliers Italiens, de ses bas en satin et de l'eau croupie qui les imbibait lui infligeait une horribles tortures pédestres. Trois heure plus tard, il s'extirpait enfin des entrailles de la ville le long d'une voie rapide. C'était à proximité de la piste et il pouvait déjà apercevoir les lumières qui éclairait le tarmacadam,non loin de là. Inconscient qu'il était subtilement suivit par un Nosferatu qui était motivée par d'avantages que les penchants intimistes naturelles de son clan.


-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Gekiyaku: Mainenant de ton point de vue!


T'es arrivée à l'aéroport pas de troubles en chemin et tu attend Julien depuis ''X'' Temps? À toi de me dire comment ça se goupille

_________________


Ophélie Du Rocher
Ven 22 Fév - 17:38


Enfin, voilà l'aéroport qui se profil au loin. Un regard à sa monte lui indique qu'ils sont dans les temps pour le plan Bêta. Julien serait supposé être là, dans maximum 30 minutes. Tout juste le temps pour faire monter les bagages dans l’appareil et de s'assurer que tout est sous contrôle.

Elle pris son téléphone afin d'avertir le pilote de leur arrivé imminente. Elle souhaitais que le départ se fasse dès l'arrivé de Julien.

Une fois rendue à l'avion, elle laissa Sébastien faire le tour de l’appareil afin de s'assurer que tout était en ordre et qu'il n'y avait aucun danger. Elle en profita pour regarder ses messages sur son portable, histoire de voir si des changements de dernières minutes devaient être pensés.

Quand Sébastien lui fit signe que tout était en correcte, elle aida à monter les bagages et s'installa, elle voulait partir rapidement.

10 minutes, Julien avait un retard de 10 minutes... Elle tenta de lui envoyer un message, mais l'épaisseur des murs de bétons des sous-sols ne devaient pas laisser passer la moindre ondes. Elle lui donnait encore 5 minutes avant d'envoyer Sébastien voir à la sortie d'où il était supposé arriver. Si il n'y voyait rien, elle appellerais Richard pour l'avertir d'envoyer des renforts pour sa goule. Mais elle, elle devrait quitter immédiatement afin de ne pas tomber dans un piège.

5 minutes.... cela peut être long....


_________________

Gekiyaku
Sam 23 Fév - 9:33


Sébastien détestait avoir à attendre après Julien. Bien qu'il pouvait admettre l'utilité d'un gars comme lui dans leurs petites affaires, il ne partageait pas les vues de sa patronne sur l'escentiellialité d'apporter spécialement Julien en Amérique. Quand Ophélie posât l'ultimatum de 5 minutes, plus par acquit de conscience que par bonne volonté, Sébastien allât à sa rencontre. La sortie du sous-terrain n'étant pas très loin. Quand il aperçut celui-ci se dépêtrant maladroitement d'un buisson de ronces, il signalât sa présence avec un ricanement étouffé. Julien le gratifiât d'un grognement subtile qui résumait la frustration des trois dernières heures.


Dépèche-toi au lieu de ménager tes jolies habits! Plus que 3 minutes et demi avant le départ et tu sais très qu'elle est capable de nous laisser derrière!


Je suis là! C'est déjà ça! Pourquoi je fais mes ''plannings'' aussi serré?! Mais aides moi donc au lieu de sourire comme un crétin!


Hermès adorait les scènes de retrouvailles émouvantes, aussi inconfortable et tendu que celle-ci pouvait l'être à vue de nez. Il savait qu'il devrait y mettre un terme, car il devait remplir sa ''double livraison'' avant que sa destinataire ne décolle pour le nouveau monde. Quand il prit la parole les deux Ghoule se tournèrent vers lui dégainant chacun leur armes au visage du Nosferatu aux traits inquiétants.


Salutation! Oh là! Baisser vos armes preux chevaliers! Il ne faut point m'abattre, ce serai vous tromper. Me conduire à votre chef serai le geste approprié. Car moi, Hermès, des immortels je suis le messager.



------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Gekiyaku: Maintenant de ton point de vue!
Ben voilà!


_________________

Ophélie Du Rocher
Mar 26 Fév - 10:54


L'impatience d'Ophélie se faisait sentir, elle pianotait sur l’accoudoir de son siège et jetait des regards à son téléphone. Le pilote alla s'enfermer dans la cabine, ne voulant pas attirer l'attention sur lui. Elle finit par envoyer un message à Sébastien et Julien espérant qu'ils l'auraient rapidement.

Deux minutes avant le décollage. Grouillez-vous. Si vous n'arrivez pas à temps, allez au point de chute 4.


Bon, si ils manquaient l’avion, ils devraient se rendre à un point de rendez-vous et elle avertirait une équipe de les ramasser. Mais qu'est-ce qui peut bien les retenir?

_________________

Gekiyaku
Mer 27 Fév - 6:42


45 seconds après l'envoie du SMS, trois silhouettes apparurent au détour du hangard. Julien fit signe au pilote de rester en ''stand-by'' et ouvrit la soute. Sébastien, se précipitât dans l'appareille et l'étranger de son coté exprimait sa fascination pour la modernité de l'engin. Il portait un costume victorien décrépit qui avait dut jadis représenté la noblesse française et du maquillage blanc laiteux semblait dégouliner de son visage.

Un type lou... un messager pour vous patrone! Il s'est identifié comme étant d'Hermès, un de ces illuminés du réseau d'information Nosferatu je présume. Il a demandé à vous remettre deux messages en personne. Je lui ai dit de faire passer, mais il est du genre très théâtrale et il insiste pour te faire son numéros.

Ophélie connaissait la réputation ''d'Hermès'' qui était une branche particulière du réseau d'information Nosferatus. Bien connut et au-dessus tous soupçons, la rumeur disait qu'il y avait un ''Hermès'' dans presque toutes les grandes villes du monde. À l'extérieure, Julien achevait le chargement du matérielle dans l'avion en gardant ce personnage, aussi inquiétant que déconcertant, en vue.


----------------------------------------------------------------------------------------------------


Gekiyaku: Maintenant de ton point de vue!


_________________

Ophélie Du Rocher
Jeu 28 Fév - 19:42


À la vue de la troisième silhouette qui se profilait près du hangar, elle eu un léger moment de stress. Qui était l'intrus? Quand Sébastien lui désigna le Nosfératu, elle fit une légère pose et ses muscles se contractèrent un instant. Sébastien qui était habitué à sa patronne su qu'elle n'était pas très contente, mais qu'elle gardait le contrôle. Elle fit un léger hochement de tête et s'approcha de l'homme.

Bonsoir Messire, je ne m'attendais pas à avoir la visite d'un des vôtres ce soir... en quoi je puis vous être utile?

Elle resta à une distance qui peut être considérer acceptable pour une première rencontre entre Kaïnites. Elle lui signalait ainsi qu'elle était prête à l'écouter mais qu'elle était méfiante. Qui ne le serait pas après l'Attaque de cette nuit...

Elle gardait une attitude détendue et sur d'elle, mais au fond, elle était impatiente de donner le signale de départ, ils étaient déjà en retard... le nuit n'est pas éternelle....

_________________

Gekiyaku
Dim 3 Mar - 3:45


Hermès n'était pas sortie de son trou depuis un long moment. Assez longtemps pour que de petits détails comme les lumières de la ville, l'achitcheture générale et le design de l'appareille qu'il contemplait, lui semble provenir d'une autre planète. Quand Ophélie lui adressât la parole il sortie de sa contemplation pour se remettre au travail.

Salutation! Hermès! Messager des trépassés! Vous êtes une bien jolie demoiselle qui est de toutes part prisé, puisque dans la même soirée, deux messages, je dois vous livrer et bien que cela ne soit point une première, ça ne reste pas moins du domaine de la rareté. Mes services, voyez-vous, en plus d'être exclusive sont loin d'être bon-marchés.

Il exécutât une révérence exagérée qu'il conclue par un petit tour de prestidigitation. Dans chacune de ses mains apparut un carée de papier. Dans la droite, il y avait une enveloppe brune et dans la gauche ce qui semblait être une carte postale de Chicago. Hermès restât figer les deux mains tendus, un sourire avenant déchirant son visage asymétrique.





_________________

Ophélie Du Rocher
Mer 6 Mar - 21:25


Ophélie retint un frissons à la vue de près du Nosfératu. Elle avait rarement eu à traiter directement avec ce clan. habituellement ils préféraient rester dans l'ombre. Elle eu tout de même un léger sourire à la tournure de phrase du messager. Elle réalisait, dû à son parler, son attitude face à l'appareil et à l'habillement de l'homme, qu'il n'était pas né de la dernière pluie. Elle écouta attentivement et fut surprise d'avoir deux messages lui étant destinés. Elle fit un petit signe à Julien de prendre les deux papiers, elle restait tout de même sur ses gardes.

Je vous remercie grandement de votre dévotion à cette tâche, c'est tout à votre honneur. Je suis flattée que vous preniez la peine de vous déplacer en personne pour me livrer ces messages. Est ce que les personnes qui m’ont écrit, désirent que je fasse parvenir une réponse par vos soins? Aussi, y a t-il quoique ce soit que je puisse faire pour vous remerciez qui soit dans mes cordes?

Sachant qu'elle avait surement un ancien devant elle, elle tachait de faire bonne figure. Jamais elle n'avait eu à faire avec ce genre d'individu avant. Elle était un peut tendu, mais elle gardait la maitrise d'elle même.

_________________


Gekiyaku
Dim 10 Mar - 5:53



Une fois qu'il eu mit des gants, Julien s'approchât du grotesque personnage avec prudence pour saisir les deux ''documents''. À la question d'Ophélie, il laissât échapper un petit gloussement. L'ancien messager doutait que la Ventrue n'ait les moyens ou même les tripes de lui payer le genre de tribu qu'il réclamait.

De l'énoncer ne m'en voulez en rien, mais mes services, vous saurez bien, ne sont guère dans vos moyens.


Sur ce, il disparut, s'évanouissant dans l'air devant leur yeux. Alors que tous trois pénétrèrent dans l'appareille sans plus de cérémonie, Julien examinât les ''colis'' plus attentivement avec sa petite lampe utra-violette de poche. Sur l'enveloppe brune, les armoiries des De Vallance apparurent. Imprimées à l'encre invisible, suivant le protocole de communications de leur ''entreprise''. Alors que la carte postale ne contenait aucunes écriture à son verseau bien que ça n'en était pas moins un message. L'avion bougeait enfin et s'alignait sur la piste pour décoller.

Ça vient de Rich... heu... de monsieur De Vallance et ça, ben je ne sais pas trop quoi en penser.

Il lui tendit l'enveloppe ainsi que la carte postale. Cette dernière était du genre que l'on trouve dans n'importe quelle aéroport ou boutique de souvenir. À l'endos, l'empreinte d'un baisé laissé par un rouge à lèvres de qualité faisait office de message.


------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Gekiyaku: Et pour le message de ton sir.

Citation :
Ma chère Ophélie, je t'envoie, en plus de mes souhait les plus sincères, les dernières informations qui te seront utiles pour ta nouvelle branche d'opération en Amérique. J'utilise ce moyen peut conventionnelle pour m'assurer que la communication demeure hermétique entre nous. J'ai prit sur moi d'usée de mon influence pour que tu soit déjà officiellement reconnue sur le territoire de Chicago. Sache que c'est pour beaucoup plus qu'une révolte d'Anarch que tes services sont requit à Chicago et je regrette de n'avoir pus te le dire franchement avant et en personne. Une fois que tu y sera, va au restaurant Rosebud on Rush au 720 North Rush Street et demande Alphonce en précisant bien que c'est Dick qui t'envoie. Il sera ton conseiller et c'est un ami de confiance en plus d'un excellent partenaire en affaire.

Bon voyage!

Cordialement; Richard De Vallence




Gekiyaku: Concluons en quelques post sur tes états d'âmes de ton perso et un ''débreifing'' avec tes ghoules.

_________________

Ophélie Du Rocher
Mer 13 Mar - 7:43


Elle ne s'attendait pas à ce que l'individu disparaisse devant ses yeux ainsi. Après quelques secondes de surprise, elle pris la direction de l’appareil. Elle demanda à Sébastien de refaire un tour de l'avion, histoire de s'assurer que tout était encore "ok" pour le départ. Elle pris place et attendit que Julien est finit d'inspecter les papiers. Quand l'avion se mit enfin en marche, elle laissa un léger soupir franchir ses lèvres, bon enfin en route pour de vrai cette fois, espérons le...

Quand Julien eu finit d’inspecter les deux messages et lui eu confirmer de leur provenance, du moins pour le premier, elle tendit la main pour les prendre.

Richard... il lui envoyait un message par l'entremise de cet ancien... pourquoi?

Elle avait cette pensée en tête quand elle lue la note de son Sir... Ainsi, ça bougeait beaucoup à Chicago. Il y avait de la bagarre dans l'air. Cela devait être assez important pour qu'il n'en ait pas parler directement avec elle. Ophélie sentit une pointe de fierté quant elle sue que son Sir avait fait le nécessaire pour qu'elle soit déjà reconnue dans la ville. Elle savait que certain prendrait cela pour une forme de faiblesse, avoir besoin de son Sir pour se faire accepter... mais pour ceux qui pouvait être réellement dangereux, cela voulait dire qu’elle avait l’appui d'un puissant derrière elle, elle n'était pas seule.

Elle mémorisa l'adresse et le nom de son contact avant de demander à Julien de détruire la lettre par le feu , comme le demandais la procédure de l'entreprise.

Elle porta ensuite son regard vers la carte postale. Aucun mot, juste un baiser. Nul doute que la Paonne tentait de lui passer un "autre message".

Julien, ceci doit être envoyé dans un labo pour analyse le plus rapidement possible à notre arrivée. En ce qui concerne notre arrivé à Chicago, elle se fera au petit jour. Vous connaissez la procédure à suivre. Vous avez cartier libre pour quelques heures, allez vous reposer, on se reparle avant atterrissage.

Encore un bon 8h de vol....



_________________

Ophélie Du Rocher
Ven 15 Mar - 17:17


Quelques temps avant que le soleil ne se lève, Ophélie sentit un début de torpeur commencer à la gagner, il fallait mettre les derniers détails au clairs avant leur arrivés. La vie d'immortel avait beaucoup d'avantage... mais le fait de perdre toute ses journées et d'être si vulnérable à ses moments étaient une frustration pour la jeune vampire. Il lui faudrait encore bien des années avant de ne plus être incommodée par ses désagréments. Elle demanda à ses deux goules de venir la rejoindre pour le briefing d'avant atterrissage.

Au moins, ce n'était pas la première fois qu'elle avait à se déplacer en plein jour et les deux hommes savaient ce qu'ils avaient à faire. Elle passerait la journée dans un caisson hermétique et ils veilleraient à l'emporter dans une cache à l’abri si besoin était. Mais au dernière nouvelle, elle allait pouvoir rester dans l’appareil jusqu'au soir et aller se présenter à l'adresse indiquée par son Sir. Ensuite elle irait voir si le Prince voulait la recevoir le soir même.

Messieurs, nous allons atterrir dans quelques heures à l'aéroport O'Hare. Il fera jour, mais nous avons l'autorisation de rester dans l'appareil jusqu'au soir. Vous connaissez la procédure dans ses conditions. Une fois la paperasse terminée, nous irons voir le contacte de Richard pour ensuite, si tout va bien, allez rencontrez le Prince. Je ne sais pas encore si vous pourrez venir dans l'élysium, nous aviserons à ce moment... Est ce que vous avez des questions?

_________________

Gekiyaku
Sam 16 Mar - 15:22


La suite immédiate: Il cappo di tutti cappi - Quartier ouest

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Plan Bêta...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le plan du Centre-ville de PAP devrait être confié à des Haitiens
» Plan d'action: ministere des Affaires Sociales et du Travail
» Quel plan de développement pour le secteur énergétique ?
» Vers l’adoption d’un plan unique de planification familiale
» Symposium sur le Plan National de Protection de l'Enfant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampire Mascarade : La 13e Lame :: Mappemonde :: Europe occidentale-
Sauter vers: