En 1993, un raid Sabbat/Garou sur la ville est venu faucher plusieurs des ''Elders'' de la ville. Nous sommes vingts plus tard et la ville se reconstruit toujours. Il y a logiquement de la place pour tout le monde...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les Antitributs

Aller en bas 
AuteurMessage
Mélétésia
Admin
avatar

Messages : 132
Date d'inscription : 10/06/2013

MessageSujet: Les Antitributs   Mar 11 Juin - 2:15

Les clans antitribus de la Camarilla sont généralement des clans rejoignant philosophiquement la cause de la Camarilla, mais qui se sont rebellés et ont finalement rejoint le Sabbat. Il existe un très petit nombre d'antitribus restant indépendants, mais la plupart des antitribus de la Camarilla se trouvent désormais auprès du Sabbat.

-Brujahs Antitribu
-Gangrels Antitribu
-Malkaviens Antitribu
-Nosferatus Antitribu
-Toréadors Antitribu
-Tremeres Antitribu
-Ventrues Antitribu

__________________________________________________________________________________________________

A la grande différence de la Camarilla dont les antitribus vont très souvent changer de camp pour le Sabbat, les antitribus du Sabbat préfèrent rester indépendant, et seule une très faible minorité tente de rejoindre la Camarilla, mais la plupart n'y arrivent pas puisque cette dernière reste très hermétique aux clans du Sabbat.


-Lasombras Antitribu
-Tzimisce Antitribu (appelé "Vieux Clan")
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélétésia
Admin
avatar

Messages : 132
Date d'inscription : 10/06/2013

MessageSujet: Re: Les Antitributs   Mar 11 Juin - 2:18

BRUJAH ANTITRIBUS

Surnom : Les Agitateurs

Description :
Les antitribus Brujahs sont semblables aux Brujahs de la Camarilla, sauf qu’ils ne sont pas considérés comme des dissidents au sein du Sabbat (n’oublions pas que quel que soit leur clan, tous les vampires de la secte sont des rebelles). Les antitribus conservent une grande fraternité pour les autres Brujahs, ce qui explique qu’ils soient toujours en train d’essayer de les convertir.

Ce sont les Brujahs qui furent les premiers à se déclarer anarchs au cours de la fameuse révolte, mais les anciens du clan furent également les premiers à trahir le mouvement lorsque les anciens des autres clans leur demandèrent de calmer leurs « Jeunes stupides et dangereux ».

La plupart des dirigeants des anarchs brujahs rencontrèrent les anciens du clan, qui leur promirent que, si la révolte s’achevait, les meneurs ne seraient ni Châtiés ni forcés d’abandonner leur indépendance (les anciens brujahs avaient réussi à faire accepter ces clauses aux anciens des autres clans, conscients que, s’ils refusaient l’affrontement continuerait indéfiniment).

Les dirigeants des anarchs Brujahs acceptèrent la proposition qui leur était faite. Un contrat fut alors ratifié, et un serment prononcé. Cette date importante de l’histoire des vampires est connue sous le nom de Convention des Épines. Certains des anarchs brujahs refusèrent de croire à la parole de leurs anciens et restèrent donc alliés aux autres rebelles. Les anarchs ne cessèrent pas de respecter ces Brujahs, mais ils perdirent le contrôle du mouvement au profit des Lasombras.

De dirigeants, les Brujahs devinrent donc des égaux, statut qu’ils occupent encore à ce jour.

Apparence : Les antitribus brujahs ressemblent aux Brujahs qui ne font pas partie du Sabbat, ce qui signifie qu’ils ont une apparence aussi provocatrice. La plupart des antitribus brujahs d’une même meute s’habillent de la même manière. Afin d’être reconnus pour ce qu’ils sont au sein d’une secte qui n’accorde que peu d’importance aux clans, ils portent généralement en permanence un ou plusieurs vêtements violets.

Refuge : Les antitribus brujahs préfèrent les refuges communautaires du Sabbat. Ils résident parfois dans des appartements, mais cela ne dure jamais bien longtemps.

Background : La plupart des Brujahs se moquent de la profession des individus qu’ils recrutent. Ils jettent généralement leur dévolu sur les mortels qui se trouvent au mauvais endroit au mauvais moment. A condition que l’individu choisi semble résistant et ne soit pas trop collet monté.

Création de Personnage : Les antitribus brujahs peuvent se conformer à n’importe quel type de concept. Ils peuvent également choisir toute nature ou attitude qui ne tend pas au Conservatisme. Les attributs physiques ou sociaux son souvent primaires, de même que les capacités ou les talents.

Disciplines de clan : Célérité, Puissance, Présence

Faiblesse : Ils doivent affronter les mêmes faiblesses que les autres Brujahs : ils sont aisément pris de frénésie et peuvent plus difficilement que d’autres échapper à cet état (difficulté normale +2).

Voies de prédilection : Les antitribus brujahs préfèrent généralement la Voie du Pouvoir et de la Voix Intérieure mais certains suivent la Voie des Cathares ou la Voie de l’Harmonie.

Organisation : Bien que les antitribus Brujahs fassent des efforts pour se reconnaître entre eux et pour s’entraider entre camarades du même clan. Ils ne sont absolument pas unis. Ils n’organisent jamais de réunions et il est possible de diviser leurs modes de pensées en trois courants principaux iconoclastes, idéalistes et individualistes La plupart des Brujahs du Sabbat entrent dans la première catégorie, puis vient la deuxième et enfin la troisième. Ils organisent parfois des brailleries auxquelles ils invitent des membres de leur clan ne faisant pas partie du Sabbat, et ces réunions basculent souvent dans la brutalité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélétésia
Admin
avatar

Messages : 132
Date d'inscription : 10/06/2013

MessageSujet: Re: Les Antitributs   Mar 11 Juin - 2:21

GANGREL ANTITRIBUS

Surnom : Les Chasseurs

Description :

Il existe deux types de Gangrels au sein du Sabbat les Gangrels ruraux et les Gangrels urbains. Il est possible de considérer ces deux types comme deux lignées différentes, bien que les Gangrels urbains descendent en fait de leurs frères. Tous les antitribus Gangrels ont les mêmes ancêtres, mais les deux lignées présentent de nombreuses différences.

Ce sont les Gangrels ruraux que l’on rencontre le plus souvent. Ils sont quasiment identiques aux Gangrels qui ne font pas partie du Sabbat, Si ce n’est qu’ils se sont adaptés à l’existence au sein des meutes nomades. Ce sont toujours des solitaires, mais qui parviennent toutefois à cohabiter avec leurs camarades de meute. Contrairement aux Gangrels n’appartenant pas au Sabbat, ils baissent tes Lupins et ont même organisé de nombreuses Opérations de Guerre ouvertes uniquement aux antitribus Gangrels contre des tribus de loups-garous.

Les Gangrels ruraux préfèrent vivre dans les contrées Sauvages et évitent donc de rester en ville pour de longues périodes. Ils tolèrent les Gangrels ne faisant pas partie de la secte mais n’ont aucun point commun avec eux. Ils s’entendent également avec les gitans. Les antitribus Gangrels ruraux ayant une autre origine ethnique s’entendent généralement bien avec les nations indiennes. De nombreux membres de ce clan pratiquent d’ailleurs la religion des indiens.

Les autres antitribus Gangrels sont les Gangrels urbains, qui dent en permanence en ville. Ce sont les plus grands chasseurs qui soient en milieu urbain (mais cela ne les empêche pas d’être également d’excellents chasseurs en extérieur). Ils appartiennent à des cercles et quittent rarement la ville où ils résident pour une autre. Ils détestent les Lupins, mais n’ont quasiment pas le moindre contact avec eux. Ils évitent les gitans, même Si nombre d’entre eux étaient gitans dans leur existence mortelle.

Les deux types de Gangrels que l’on trouve dans le Sabbat s’entendent bien, mais il leur arrive parfois de montrer leur dédain pour le style de vie de l’autre. Ils conservent une certaine cohésion en tant que clan, mais sont d’abord et avant tout loyaux envers le Sabbat.

Quelle que soit la faction à laquelle ils appartiennent, les Gangrels du Sabbat sont souvent individualistes, imprévisibles et très têtus. Ils Sont pour la plupart très solitaires, mais il n’est pas rare qu’ils se lient d’amitié avec d’autres membres de leur clan. Ils ont souvent un mentor (quand ils ne jouent pas eux-mêmes ce rôle) dans leur propre clan. Certains Gangrels ne participent pas à toutes les activités de leur meute, mais ce type de comportement est accepté parce que tous leurs camarades savent où ils peuvent les joindre à tout moment en cas d’urgence.

Les antitribus Gangrels ont la même origine que la branche régulière de leur clan. Ceux qui furent responsables de la séparation des Gangrels du Sabbat en deux lignées différentes étalent les deux Gangrels les plus anciens qui aient aidé à fonder la secte. Ils se détestaient intensément et profitèrent du déclenchement du Grand Jihad pour scinder leur clan en deux factions distinctes. Ces deux groupes ne se réunirent jamais et, au fil des siècles continuèrent de s’éloigner l’un de l’autre. Aujourd’hui une bande fracture sépare encore les deux factions, bien que leurs membres parviennent toutefois à mieux s’entendre avec les antitribus Gangrels de l’autre bord qu’avec les autres vampires du Sabbat.

Ce sont les antitribus Gangrels ruraux qui explorèrent le Nouveau Monde pour les vampires. Ils quittèrent bien vite les colonies et partirent vers l’ouest pour aller vivre avec les Indiens (et à leurs dépens). En fait, c’est même chez les Amérindiens que les Gangrels ruraux se mirent alors à recruter le plus de Vampires. Et ces derniers prouvèrent bien vite qu’aucun autre membre de la Famille ne pouvait rivaliser avec eux dans les contrées sauvages. Les Gangrels ruraux ont toujours de nombreux contacts avec les tribus indiennes et considèrent que leur clan est une tribu à part entière. Les Gangrels ruraux sont alliés à plusieurs Sociétés indiennes mystiques.

Les Gangrels urbains, quant à eux, vinrent s’installer dans’ les villes du Nouveau Monde. Ils craignaient les contrées sauvages. Surtout depuis qu’ils savaient que les Gangrels ruraux s’étaient alliés aux indigènes du pays. À cette époque, la rivalité était encore intense entre les deux factions des antitribu aussi un Gangrel urbain n’avait-il que peu de chance au cœur des grands espaces.

Apparence : Presque tous les antitribus des deux lignées maîtrisent la discipline de métamorphose et doivent donc s’accommoder de l’inconvénient qui l’accompagne à savoir la formation de traits animaliers chez l’individu. Les Gangrels ruraux s’habillent généralement à la mode occidentale et préfèrent les teintes d’automne. Les Gangrels urbains ont un faible pour le noir et les vêtements de coupe simple. Il n’est pas rare que les Gangrels ruraux soient armés d’épées d’argent afin de régler leur compte aux loups-garous qu’ils pourraient croiser en chemin.

Refuge : Les Gangrels ruraux résident le plus souvent dans tout endroit pratique et intime qu’ils peuvent trouver. Ils préfèrent généralement dormir à même la terre plutôt que d’être engonces dans un cercueil Ils ne restent avec leur meute que lorsque cela est nécessaire comme par exemple lorsqu’ils traversent les terres de la Camarilla des Lupins ou de l’Inconnu Les Gangrels ruraux descendant des Amérindiens se réfugient sou vent sur le territoire de leur peuple Les Gangrels urbains préfèrent, eux, les refuges peuvent plus permanents (généralement de vieilles demeures ou entrepôts délabrés). Ils n’ont aucun serviteurs chargés de surveiller leur refuge à leur place. Ils peuvent rester dans le temple local du Sabbat lorsque cela est nécessaire, mais demandent souvent à disposer d’une chambre privée.

Antécédents : Ils choisissent leurs nouvelles recrues selon les mêmes critères que les autres Gangrels. S’ils ont le temps de choisir leur progéniture avec soin, ils jettent leur dévolu sur les mortels qui leur ressemblent beaucoup. Au fil des années, ce clan a prouvé qu’il était capable de former certaines des meilleures recrues du Sabbat. C’est également au sein de ce clan que les nouveaux Gangrels de la Secte ayant fait leurs preuves peuvent trouver un mentor.

Création de personnages : Les Gangrels ruraux correspondent parfaitement aux concepts d’intérimaire, de travailleur itinérant ou d’étranger. Leur nature et leur attitude sont très semblables, et parfois même identiques. Les attributs physiques et les talents sont primaires. Parmi les traits d’historique, on trouve alliés et contact (il s’agit généralement d’individus qu’ils ont rencontrés dans diverses villes ou de membres de leurs tribus s’ils sont d’origine indienne).

Les concepts des Gangrels urbains seraient plutôt du genre intérimaire, travailleur itinérant, criminel ou détective privé. Leur nature et attitude sont également très similaires. Les attributs physiques sont primaires, comme les compétences. On retrouve parmi leurs traits d’historique troupeau, influences et ressources.

Disciplines du clan :

-(Ruraux) Animalisme, Force d’âme et Protéisme
-(Urbains) Célérité, Dissimulation et Protéisme

Faiblesses : Tout comme les Gangrels qui ne font pas partie du Sabbat, les antitribus prennent de plus en plus l’apparence d’animaux chaque fois qu’ils sont pris de frénésie. Cet effet est déterminé de la même manière que pour les autres Gangrels. Il est intéressant de noter que depuis peu, les Gangrels Urbains commencent à prendre les traits d’animaux des villes, comme les rats, les chats et les chiens.

Voies de prédilection :
Presque tous les antitribus Gangrels suivent la Voie de l’Harmonie ou la Voie de l’Accord Honorable

Organisation : Aucun des deux groupes d’antitribus Gangrels n’organise des réunions. Les Gangrels participent toutefois aux assemblées obligatoires de la secte et c’est grâce à elles qu’ils peuvent conserver le contact entre eux. Rares sont les antitribu, Gangrels qui parviennent à des postes importants au sein du Sabbat. Cela ne veut pas dire qu’on ne leur fait pas confiance. Mais plutôt que le pouvoir ne les intéresse pas.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélétésia
Admin
avatar

Messages : 132
Date d'inscription : 10/06/2013

MessageSujet: Re: Les Antitributs   Mar 11 Juin - 2:24

MALKAVIENS ANTITRIBUS

Surnom : Les Déjantés

Description :
Si les Malkaviens sont fous, alors leurs Antitribus sont vraiment complètement déments. Les Rites de Créations les pervertissent bien plus encore qu'il n'est "normal" pour un Malkavien. Ils sont véritablement touchés par le chaos. Mais, grâce à la Vaulderie, le Sabbat peut les contrôler avec davantage d'efficacité que la Camarilla.

Les membres du clan ne se reconnaissent pas comme des Malkaviens, et la plupart se prennent pour des Panders. Ils ne conservent aucun contact entre eux, et prennent généralement le terme de "Malkavien" pour une insulte. Il arrive toutefois au clan de se réunir en secret, mais jamais à date spécifique. Personne ne sait ce qu'il ressort de ces assemblées (au premier abord, on serait tenté de dire '~rien'~). Certains Malkaviens sont tellement détachés de la réalité qu'ils ne semblent pas avoir conscience du lieu où ils se trouvent ni de la raison qui les y a amenés.

Une des caractéristiques importantes des Antitribus Malkaviens est qu'ils sont devenus une toute nouvelle lignée distincte du clan d'origine. Leur nature dérangée s'est infiltrée dans leur sang, à tel point que leur folie est désormais source de pouvoir pour eux, sous la forme d'une nouvelle discipline.

Les Malkaviens du Sabbat dérangent énormément les autres membres de la secte. Ils connaissent des tas de renseignements sur les autres vampires (du Sabbat ou non) qu'ils n'auraient jamais de pouvoir se procurer Leurs dirigeants font très attention à les surveiller en permanence et à les manipuler avec soin. Aucun Antitribu Malkavien ne pourra occuper un poste important dans la secte en temps de paix, mais certains se sont avéré être de bons dirigeants en période de Jyhad. Leur loyauté est typique de leur clan, à savoir qu'ils peuvent être fanatiques un jour et se désintéresser totalement de la secte le lendemain. Il est impossible de compter sur eux mais, lorsqu'ils acceptent de servir le Sabbat, Ils ne ménagent pas leurs efforts.

Les Malkaviens du Sabbat maintiennent quelques contacts avec ceux de la Camarilla. Ils semblent parfois se détester, quand ils ne s'entendent pas mieux entre eux qu'avec les autres membres de leur secte respective. A l'exception des Antitribus Nosferatus, les Antitribus Malkaviens sont les vampires qui connaissent le plus de choses au sujet de la Camarilla.

Certains se demandent Si les Antitribus Malkaviens sont vraiment aussi fous qu'ils en ont l'air ris peuvent sembler très rusés et très instruits sur certains sujets, et se déplacent en territoire de la Camarilla avec davantage d'aisance que n'importe quel autre vampire du Sabbat. S'il était possible de leur faire confiance, on ne pourrait trouver de meilleurs espions.

Personne ne sait pourquoi certains Malkaviens sont restés avec le Sabbat après la fin de la Révolte des Anarchs. Peut-être cela était-il dû au fait que le Sabbat était plus prêt que la Camarilla à accepter leur différence et à leur accorder la liberté qu'ils désiraient. Mais qui peut avoir 2 D'abord et avant tout, ce sont des Malkaviens.

Apparence : Les Antitribus Malkaviens ne s'habillent comme nul autre vampire. En fait, rares sont ceux qui prêtent attention à leur habillement. Certains choisissent des vêtements presque normaux, mais d'autres ont un accoutrement Si ridicule qu'on les reconnaît instantanément pour ce qu'ils sont.

Refuge : On demande à la plupart des Malkaviens de rester avec leurs meutes, car leurs dirigeants ne leur font pas suffisamment confiance pour les laisser seuls (ils pourraient oublier dans quel camp ils sont). Certains Malkaviens appartenant à des cercles ont toutefois des refuges permanents dans des asiles de fous, ce qui leur permet d'échapper à tous ces dignes du Sabbat.

Antécédents :
Les Antitribus Malkaviens trouvent souvent leurs nouvelles recrues parmi les individus étranges, mais ils peuvent en fait choisir n'importe qui. Il est impossible d'affirmer qu'ils préfèrent tel type d'individus à tel autre.

Création de personnages : La nature et l'attitude des Malkaviens du Sabbat sont souvent très étranges et très contrastées. En fait, ils ont la plupart du temps deux ou trois attitudes différentes et passent très souvent de l'une à l'autre, et ce même en pleine discussion Les attributs mentaux sont primaires, ainsi que n'importe quelle catégorie de capacités, mais les compétences sont généralement tertiaires. Traits historiques ; contacts, troupeau et mentor

Disciplines du clan : Auspex, Aliénation et Dissimulation.

Faiblesses : Les Antitribus Malkaviens sont comme ceux de la Camarilla, mais en pire. Ils ne souffrent pas d'un dérangement permanent, mais d'au moins deux. C'est une malédiction qu'il leur est impossible de vaincre, mais ils peuvent toutefois. Au bout d'un certain temps, remplacer un dérangement par un autre afin de rendre la chose plus intéressante.

Voies de prédilection : La plupart des Antitribus Malkaviens ne suivent pas véritablement de Voie, mais certains le font tout de même (ceux-là ne semblent pas avoir de préférences marquée). Certains Malkaviens sont incapables de comprendre le concept de Voie, tandis que d'autres peuvent expliquer en détail quelle est l'idéologie sur laquelle repose chacune des Voies différentes.

Organisation : Les membres du clan prétendent qu'ils ne sont pas des Antitribus Malkaviens, mais ils organisent toutefois des réunions qu'ils sont les seuls à connaître (bien que tout vampire qui y arrive par hasard puisse y assister). Le clan ne semble pas avoir d'objectif d'ensemble et se réunissent servent avant tout à se moquer des autres clans et de certains vampires bien spécifiques. Lorsqu'un Malkavien du Sabbat a besoin d'aide, il a plus de chances de la trouver auprès de ses camarades de meute qu'auprès des autres vampires de son clan.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélétésia
Admin
avatar

Messages : 132
Date d'inscription : 10/06/2013

MessageSujet: Re: Les Antitributs   Mar 11 Juin - 2:26

NOSFERATUS ANTITRIBUS

Surnom : La Vermine ou les Larves

Description :
Aucun autre clan du Sabbat n’est aussi uni que celui des antitribus Nosferatus. En fait, ils se considèrent comme des Nosferatus à part entière, et ce sont principalement les Lasombras qui y ajoutent l’appellation d’antitribus. Malgré tout, leur loyau­té va d’abord et avant tout à la secte. Les Nosferatus qui sont res­tés avec le Sabbat après la Révolte des Anarchs ont vite vu que cette secte était leur seule chance d’intégration au sein d’une société, même s’il s’agissait d’une société de morts-vivants fous furieux. Les Nosferatus du Sabbat n’ont jamais coupé les ponts avec les autres membres de leur clan qui n’appartiennent pas à la secte, mais les liens qui les unissaient se sont affaiblis au fil du temps. Certains disent qu’ils sont les moins en moins liés à la Camarilla au furet à mesure que les affrontements se poursuivent et que les sources de renseignements se tarissent.

Mais les liens qui unissent encore les Nosferatus du Sabbat à ceux de la Camarilla permettent à chacun de traverser sans ennui le territoire de l’autre. Toutefois, un Nosferatus ne protégera jamais un de ses frères « de l’autre camp » si ce dernier se repérer en territoire adverse. Chaque branche du clan envoie des représentants aux assemblées de l’autre, mais rares sont les Nosferatus du Sabbat qui font savoir aux membres des autres lignées qu’ils font partie de la secte.

Les Nosferatus du Sabbat ont la possibilité de se procurer une grande quantité de renseignements sur la Camarilla en s’informant auprès de leurs frères qui en font partie. Ils envoient également des espions infiltrer les rangs des Nosferatus de la Camarilla en prévision du siège d’une ville. Les Nosferatus du Sabbat sont d’accord pour fournir tous les renseignements possibles à leurs frères de la Camarilla, tant que cela ne met pas le Sabbat en péril. Et même Si les Nosferatus de la Camarilla en savent davantage sur le Sabbat que n’importe quel autre clan de la Camarilla, les renseignements qu’ils détiennent sont très rare­ment précis.

Les deux branches du clan pensent que les Nosferatus qui font partie de l’autre secte ont trahi au profit d’une cause qui n’est pas la leur. Ils restent courtois entre eux (au moins aussi courtois que des Nosferatus peuvent l’être) mais n’éprouvent pas la moindre loyauté les uns envers les autres. S’ils rencontrent des Nosferatus de l’autre bord en temps de Jihad, ils les traitent en ennemis. Nosferatus d’une même ville se réunissent le plus souvent possible. Il leur arrive même d’autoriser les nomades à les rejoindre. Les membres du clan ne pratiquent pas la Diablerie entre eux. Ils se font confiance et affirment qu’ils n’ont pas besoin de cette « loyauté sur commande » que procure la cérémonie.

Les Nosferatus du Sabbat sont très actifs au sein de leurs meutes. Ils sont plus facilement acceptés par les autres membres du Sabbat que les Nosferatus de la Camarilla ne le sont par leur secte il existe un bon nombre d’antitribus Nosferatus nomades, et quelques Nosferatus du Sabbat parmi les plus anciens sont même paladins ou membres de la Main Noire.

L’idéologie constitue une différence notable entre les deux groupes de Nosferatus. Les Nosferatus du sabbat se conforme à l’idéologie de la secte et semblent donc maléfiques à leurs frères de la Camarilla. Les antitribus Nosferatus passent moins de temps que les autres à hanter les égouts, et ils semblent apprécier la terreur qu’ils sont capables de causer chez les mortels.

Apparence :
L’apparence des Nosferatus se conforme à celle des Nosferatus de la Camarilla. Quelques rares antitribus demandent aux Tzimisces du Sabbat de les aider grâce à leur discipline de Vicissitude à devenir plus humain (ou parfois moins). Il s’agit là d’un signe de faiblesse, mais aussi de manque de respect. Un Nosferatu qui bénéficie d’un tel service perd tout prestige auprès de ses frères et il arrive même qu’il devienne un paria rejeté par son propre clan.

Refuge : La plupart des antitribus Nosferatus nomades restent avec leur meute. S’ils se trouvent dans une ville sous contrôle du Sabbat, ils peuvent choisir de résider dans les égouts avec les Nosferatus de la ville. Les antitribus Nosferatus sédentaires passent eux aussi le plus clair de leur temps aux côtés de leur meute. Toutefois, chaque ville possède son refuge de Nosferatus Situé au cœur du réseau des égouts. Ce repaire permet de passer quelque temps à l’écart des autres clans. Les égouts utilisés par les antitribus Nosferatus portent le nom de royaume des Nosferatus. Quiconque pénètre dans ce royaume a intérêt a en avoir l’autorisation, sauf s’il s’agit d’un Nosferatu du Sabbat.

Background :
Les antitribus choisissent leurs recrues de la même manière que les autres Nosferatus. En temps de guerre, ils sont moins regardants sur la qualité. Ils jettent généralement leur dévolu sur les individus très laids (« comme ça, ce ne sera pas une grande perte ») ou très beaux (« c’est sans doute qu’ils le méri­tent »).

Création de Personnage : Ils peuvent avoir tout genre de concept, mais les clochards sont les plus courants. Les attributs physiques sont primaires. Tout comme les talents. Il n’existe pas de trait d’historique courant chez les antitribus Nosferatus.

Disciplines : Puissance, Animalisme, Dissimulation

Faiblesse : Tous les Nosferatus ont 0 en apparence Ils ratent automatiquement tout Jet de des en rapport avec cet attribut Heureusement, cela ne semble pas déranger les Nosfératus du Sabbat.

Voies de prédilection : Les antitribus Nosferatus choisissent généralement la Voie de l’harmonie, la Voie de Caïn ou Voie de l’Accord Honorable.

Organisation :
Les antitribus Nosferatus organisent leurs propres réunions que chacun d’entre eux put requérir. Il ne s’y passe pas grand chose d’autre que des échanges d’informations Leur réseau de renseignements n’est pas aussi étendu que celui de leurs frères de la camarilla mais il est tout de même d’importance vitale pour le Sabbat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélétésia
Admin
avatar

Messages : 132
Date d'inscription : 10/06/2013

MessageSujet: Re: Les Antitributs   Mar 11 Juin - 2:28

TORÉADORS ANTITRIBUS

Surnom :
Les Pervers

Description :

Les antitribus toréadors forment un groupe étrange. Par certains aspects, ils ressemblent aux Toréadors de la Camarilla, mais ils n’ont pas une approche humaine de l’art. En fait, c’est leur recherche même de l’humanité qui les entraîne encore plus loin dans le territoire des damnés. Pour les antitribus toréadors, la souffrance, la perversion et la cruauté sont aussi belles que tout ce qui est de nature bénéfique. Les membres de ce clan sont amateurs de la gamine complète des sentiments que peut connaître l’être humain.

Les antitribus toréadors sont autant fascinées par la torture que par la poésie. Ils peuvent être aussi cruels que les Tzimisces, mais aussi montrer autant d’amour que les autres Toréadors. Les antitribus se considèrent toutefois comme de vrais artistes, tandis que les autres Toréadors ne sont pour eux que des amateurs.

Les Toréadors qui se joignirent au mouvement des anarchs étaient des rebelles qui ne supportaient pas que leurs anciens fassent encore semblant d’être humains. Pour eux, le mouvement des anarchs était le moyen d’approcher l’art selon leur perspective pervertie. Les anarchs les acceptèrent et, même après que la Convention des Épines ait été ratifiée, nombre d’entre eux restèrent loyaux envers le Sabbat nouvellement formé (dans le cas contraire, ils auraient vraisemblablement connu la destruction ou, pire, l’exil de la Famille). Le Sabbat en avait assez du penchant des antitribus toréadors pour la torture, mais il laissa tout de même une complète liberté de manœuvre au clan dans le domaine de l’art car la secte en guerre avait besoin des antitribus toréadors, qui étaient par ailleurs autant tournés vers le chaos que les autres vampires du Sabbat.

Apparence : La plupart des antitribus toréadors sont soit très beaux, soit très laids. Ils s’habillent généralement en suivant toujours la mode et mènent une existence haute en couleurs.

Refuge : Ils aiment généralement vivre au milieu de la population humaine et résident en ville, dans des lofts ou appartements. Ils ne restent dans le refuge communautaire de leur meute que lorsqu’ils n’ont pas le choix. Les antitribus toréadors nomades, eux, restent toujours avec leur meute.

Antécédents : Tout comme leurs frères de la Camarilla, les antitribus toréadors jettent leur dévolu sur les artistes, musiciens et autres acteurs. Ils préfèrent les individus dont l’œuvre traite à la fois des bons et des mauvais côtés de l’humanité. De plus, ils choisissent souvent ceux qui ont connu une vie tragique, comme les handicapés et les malades du SIDA. Les antitribus toréadors pensent que seuls ceux qui ont vraiment souffert peuvent comprendre ce qu’est la douleur.

Création de personnages : Les Toréadors du Sabbat ont souvent un concept d’artiste ou de dilettante. Bien qu’ils puissent également être issus de professions telles que médecin, scientifique ou entrepreneurs de pompes funèbres. Leur nature est toujours unique, leur attitude exubérante. Les attributs sociaux ou mentaux sont primaires, tout comme les compétences. Traits d’historique usuel : renommée, ressources et serviteurs.

Disciplines du clan : Auspex, Célérité (ou Vicissitude) et Présence.

Faiblesses : Les antitribus toréadors sont autant attirées par la beauté que leurs frères de la Camarilla mais, chez eux, cette fascination s’étend également à la souffrance. Lorsqu’ils la contemplent, ils peuvent rester comme pétrifiés pendant des minutes, voire des heures entières s’ils ratent un jet de volonté. Tout comme les Toréadors, il leur arrive parfois de tomber amoureux d’humains d’une grande beauté. Certains des leurs, aux goûts pour les moins étranges, sont même attirés par les mortels les plus repoussants qui soient.

Voies de prédilection :
La plupart des antitribus toréadors sont engagés sur la Voie des Cathares ou la Voie de la Mort et de l’âme. Quelques-uns préfèrent suivre la Voie de l’Accord Honorable ou la Voie de l’Harmonie.

Organisation : Les Toréadors du Sabbat sont scindés en deux factions les Artistes et les Poseurs. Le clan organise des mondanités, tout comme les Toréadors, mais moins souvent que ces derniers. Les antitribus toréadors préfèrent en effet généralement fréquenter les mortels que les membres de leur propre clan. Pour la plupart, ils se voient d’abord et avant tout comme des individus à part entière, puis comme des membres d’une meute, et enfin comme des membres d’un clan. Le bal, la plus importante mondanité organisée par les Toréadors du Sabbat, a lieu chaque année la nuit du solstice d’hiver.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélétésia
Admin
avatar

Messages : 132
Date d'inscription : 10/06/2013

MessageSujet: Re: Les Antitributs   Mar 11 Juin - 2:30

VENTRUES ANTITRIBUS

Surnom : Les Sauvages

Description :

Lorsqu'il se forma, le Sabbat attira les quelques rares Ventrues rebelles existant. Ils n'appréciaient pas que les jeunes vampires soient sacrifiés par leurs aînés et vinrent donc chercher protection auprès des anarchs. Dans les premiers temps leur clan fut le moins respecté de tous ceux des anarchs compte tenu du fait que l'ennemi était dirigé par les anciens Ventrues. Les anarchs ventrues n'eurent d'autre choix que de supporter ce manque de respect il leur était impossible de revenir vers leurs anciens. Ils luttèrent longtemps contre la Camarilla, et finirent par jouer un rôle important dans les victoires du Sabbat. Mais la Convention des Épines modifia radicalement leur statut. Lorsque les anciens Brujahs signèrent l'accord de paix, de nombreux anarchs les suivirent, et seuls quelques rares Ventrues demeurèrent au côté des anarchs restants (et encore ne le firent-ils que parce qu'ils savaient que les crimes qu'ils avaient personnellement commis contre leurs anciens ne pourraient jamais être pardonnés). Ils ne pouvaient espérer survivre qu'en restant avec le sabbat.

Les Ventrues tentèrent de prendre la direction des anarchs restants, mais ils n'étaient pas assez nombreux et les Lasombras finirent par s'emparer du mouvement. Les Ventrues acceptèrent la création du Sabbat, sous contrôle Lasombras et changèrent le nom de leur clan ils devinrent les Antitribus ventrues. C'est à eux que le Sabbat doit si migration vers le nord, région relativement paisible. De nombreux membres de la secte virent là un acte de lâcheté, mais le Sabbat n'aurait certainement pas survécu s'il ne s'était pas replié.

Depuis cette époque, les Antitribus ventrues n'ont toujours pas réussi à se faire respecter des autres clans, et ce, malgré leur grande loyauté envers la secte. Préférant rester indépendants, ils ne font d'ailleurs rien pour arranger la situation, car ils pensent qu'ils devraient abandonner une partie de cette liberté qui est le credo de la secte et lécher les bottes des Lasombras et (les Tzimisces s'ils voulaient se faire davantage respecter). Le fait que les Antitribus ventrues doivent se soumettre pour gagner le respect des autres peut sembler étrange, mais la façon dont ils sont traités s'explique autant par leur volonté d'indépendance que par leur histoire différents de tous les autres vampires. et plus particulièrement des Ventrues de la Camarilla. C'est un clan très indépendant. qui ne cache toutefois pas sa loyauté envers le Sabbat. Les Antitribus que celle de la secte. Ils ressemblent beaucoup des Antitribus Brujahs, les fréquentent ouvertement.

Les Ventrues du Sabbat considèrent qu'il en va de la responsabilité de chacun d'exploiter au mieux son potentiel, dans son propre intérêt comme dans celui de la secte. C'est pourquoi, malgré leur apparence, les Antitribus ventrues font généralement partie des vampires les plus instruits et les plus doués du Sabbat. Leur soif de connaissance n'est pas aussi grande que celle des Tzimisces mais lorsqu'ils en ont l'occasion, ils préfèrent faire parler leurs neurones plutôt que leurs muscles. Cette emphase mise sur la compétence de chacun s'accompagne du fait que les Antitribus ventrues tentent la plupart du temps d'accumuler des fortunes colossales, qu'ils utilisent ensuite dans l'intérêt de la secte, mais aussi pour leurs dépenses personnelles.

Les Antitribus ventrues essayent de toujours mettre leur indépendance en avant. Ils assurent que le commandement ne les intéresse pas, tout en affirmant qu'ils n'obéissent à personne. Ils acceptent que les Lasombras dirigent la secte, mais sont sans cesse en désaccord avec eux. Cela a parfois poussé les Antitribus ventrues à prendre (les mauvaises décisions, et ce sont d'ailleurs eux qui ont déclenché la guerre civile qui a déchiré la secte voici une centaine d'années). Aujourd'hui, ce sont eux qui se cachent derrière le tout nouveau mouvement loyaliste qui inquiète tant les dirigeants du Sabbat.

Les Antitribus ventrues contrôle personnellement certaines institutions financières des mortels, mais ils utilisent rarement cette influence sauf peur augmenter leur fortune personnelle.

Apparence : La plupart (les Ventrues du Sabbat suivent la mode vestimentaire Ils accordent une grande importance a leurs apparences et s'habillent en fonction de l'image qu'ils veulent donner d'eux (le plus souvent celle de rebelles). Il est toutefois rare qu'ils choisissent des vêtements aussi farfelus que les Antitribus Brujahs

Refuge : La plupart des Antitribus ventrues font partie de cercles et résident dans le refuge communautaire de leur meute (où il leur faut généralement payer leur place). Ces derniers fait le plus souvent partie d'un temple du Sabbat. Les Antitribus ventrues nomades restent eux aussi avec leur meute.

Antécédents : Les Ventrues du Sabbat ne sont pas difficiles pour ce qui est du choix de leurs recrues. Du moment qu'un individu semble raisonnablement intelligent, coriace et indépendant, ils l'acceptent. Il n'est pas rare qu'ils choisissent leurs recrues tout à côté du râtelier. Ils savent que cela mettrait leurs anciens de la Camarilla dans une rage folle, ce qui est une raison supplémentaire pour agir de la sorte.

Création de personnage : Le concept ventrues est souvent intérimaire travailleur itinérant gamin ou punk Ils peuvent avoir n'importe quelle nature mais leur attitude est souvent tournée vers l'indépendance Les attributs mentaux sont primaires de même que les compétences Traits d historique courants troupeau influence et ressources

Disciplines du clan : Auspex Domination et Force d âme

Faiblesses :
Ils doivent s accommoder de la même faiblesse que les autres Ventrues : ils sont très difficiles en ce qui concerne le sang qu'ils boivent et refusent de l'ingurgiter s'il ne provient pas de leur groupe sanguin préféré. Aucune situation ne peut les faire sortir de cette ligne de conduite.

Voies de prédilection : Les Antitribus ventrues sont pour la plupart engagés sur la Voie de l'Accord Honorable, mais quelques-uns suivent la Voie des Cathares.

Organisation : Les Antitribus ventrues organisent ce qu'ils appellent une vestrie. Lors de cette assemblée, qui se tient plus ou moins tous les dix ans, ils discutent de la manière dont ils perçoivent les activités du Sabbat et tentent de découvrir des moyens pour augmenter le pouvoir détenu par leur clan. La vestrie sert également à planifier des activités qui seront effectuées par les Antitribus ventrues et par eux seuls, mais pour le bien de la secte. Il s'agit d'une assemblée très formelle, et tous les membres du clan doivent se vêtir de manière très classique pour s'y rendre.

Il arrive également que les membres du clan se réunissent au niveau local. Ils effectuent alors la Vaulderie ensemble et font des projets pour leur clan.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélétésia
Admin
avatar

Messages : 132
Date d'inscription : 10/06/2013

MessageSujet: Re: Les Antitributs   Mar 11 Juin - 2:32

LASOMBRAS ANTITRIBUS

Surnom :
Aucun, les Lasombras Antitribus n'apprécient pas ce genre de choses.

Disciplines : Domination, Obténébration et Puissance

Description :
Il existe deux types de Lasombra Antitribu, mais même en considérant cela, ce type de vampire antitribu reste sans doute le plus rare de tous les clans.

Les Réactionnaires :
Ils sont attachés aux anciennes valeurs, celles utilisées par la Camarilla. D'ailleurs, 1/3 d'entre eux environ la supporte activement. Ils se font généralement passés pour des Ventrues ou des Toréadors afin de ne pas s'attirer d'ennuis.

Les Radicaux :
Ils pensent que le Sabbat ne va pas assez loin…. Que les vampires sont totalement inhumains, et que si Lasombra a été détruit, il n'en faut pas moins poursuivre son oeuvre en Obtenebration. Car pour eux, les ténèbres ne peuvent être détruites, jamais, et leur but est l'extinction de toute lumière. Ils espèrent convaincre les membres du Sabbat de rejoindre leur point de vue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélétésia
Admin
avatar

Messages : 132
Date d'inscription : 10/06/2013

MessageSujet: Re: Les Antitributs   Mar 11 Juin - 2:34

TZIMISCES ANTITRIBUS

Surnom : les Démons

Description :
Ils sont si anciens que même les plus vieilles légendes ne parlent que de leurs infants. Ce sont les membres du vieux clan, les Vrais Tzimisces et tous les Tzimisces du Sabbat sont des traîtres. Leurs infants ont abandonnés le clan Tzimisce en se laissant infesté par le pourvoir de la vicissitude qui a n'a apporté que ruines et morts d'innocents. Il y a très peu de membre du vieux clan Tzimisce, et ils n'ont guerre engendrés beaucoup d'infants. Ils s'accrochent à leurs anciennes traditions et époques. Ils continuent à espérer une vengeance de sang pour les traîtres possédé par la vicissitude. Les plus jeunes de ce clan sont les guerriers de la croisade des ombres. Dans l'espoir de redonner l'honneur au clan et en éliminant cette infection. Ils luttent ardemment contre cette infection depuis le tout début de la croisade des ombres. Ils restent très vigilent sur l'étendue de l'infection de leurs infants. Leurs objectifs est de sauver le monde de la vicissitude qui menacent de posséder d'autres clans… Ils manifestent aussi une passion pour la connaissance tout comme les Brujahs de la main noir. Ils ont une assez bonne compréhension de la thaumaturgie (certains sont de grands maîtres Kolduns) et de la science. Ils font du secret une grande valeur.

Cette partie du clan refuse donc de pratiquer Vicissitude. Pour des raisons inconnues, ils la méprisent et maîtrisent toujours la Domination, la discipline perdue par les autres corrompus. Ils se sont joint au Sabbat pour éviter d'être attaqués par leurs jeunes cousins voraces. Le Cardinal des Terres au delà des Forêts fait rarement appel à eux, du fait de relations difficiles. Le Vieux Clan possède des maîtres Kolduns et pratique toujours certains rites désuets et anciens.

Grâce à ces liens avec la vraie main noire, le vieux clan Tzimisce a pu survivre à la purge organisée par les Tzimisces du Sabbat mais aussi à l'aveuglement de la Camarilla ou des Tremeres.Ils vouent une passion pour les connaissances, les sciences occultes et tout ce qui a attrait aux mystères. Ils sont pour la plupart issus de nobles milieux. Ils partagent la même faiblesse que leurs frères Tzimisces, ils se doivent de dormir avec au moins deux poignées de terres de leurs patries. Présenté comme cela ont les plaindrait, mais il ont leurs liens dans la Camarilla ou dans le Sabbat comme avec les indépendants, peut être même certains inconnus…

Ils se refusent le nom d'anti-tribu Tzimisces, comme l'ont fait les Lasombras qui n'appartiennent pas au sabbat. Les Vieux du clan Tzimisce aurait une connaissance très développés des liens de sang, à un point où ceux qui leur sont attachés gardent un libre arbitre mesuré. Ils lieraient certains pour la loyauté, d'autres pour l'amour, d'autre pour en faire des poupées de sang. Les vieux du clan Tzimisce auraient aussi trouvé un moyen d'être immunisé au Vinculum ce qui leur permettent de s'infiltrer dans le sabbat. Leurs objectifs sont simples, couler le sabbat et le rendre inoffensif.

Apparence : Ils s'habillent comme beaucoups de Tzimisces, mais apprécient de s'habiller comme ils le faisaient du temps de leur humanité ou dans des styles obsolètes. Ils vouent une passion pour le noir ou le blanc mais ils apprécient la solidité avant tout.

Refuge : Les plus vieux membres du clan vivent toujours dans les terres ou ils étaient vivants ou dans les domaines des pays de l'est. Très souvent dans des châteaux fort et ancestraux. Les membres du vieux clan sont très pointilleux sur leurs refuges. Etre invité chez eux est un grand honneur qui n'est donné qu'a leurs proches. Celui qui viole le refuge d'un Tzimisce devra s'attendre à son courroux. Par contre il faut savoir que dans le refuge d'un Tzimisces l'invité est totalement en sécurité. Celui qui n'annonce pas sa venue sera traité comme un ennemi hostile même si c'est un compagnon.

Origines :
Ils étreignent le plus souvent des gens dont l'âge est avancé, souvent supérieur à quarante ans, intelligents est instruits. Ils prennent beaucoup de temps à étudier le potentiel de leurs futurs infants pour ne pas faire d'erreur.

Création du personnage : Tous les membres du clan sont issu de la noblesse. Leur progéniture sont des dilettantes professionnels ou soldats. Leurs natures et attitudes sont généralement semblables, mais jamais identiques. Leurs Attributs mentaux sont souvent fondamentaux, mais leurs attributs physiques sont secondaires. Les connaissances sont primaires. Leurs historiques incluent Influence, Ressources et Serviteurs.

Discipline de la lignée : Animalisme, Auspex, Domination, (Koldun ou Thaumaturgie noire)

Faiblesse : Comme tous les Tzimisces, ils ont un rapport particulier avec la terre. Ils doivent se reposer avec leurs cotés au moins deux poignées de terre de leur pays d'origine ou d'un endroit qui leur était proche sentimentalement à l'époque ou ils étaient encore humain. S'ils ne le font pas, ils s'affaiblissent et cela peut conduire à leur mort. Cette faiblesse n'est pas liée à la vicissitude comme certains le pensent car la faiblesse est tout aussi ancienne que le clan.

Voie de prédilection : La plupart préfère la voie de la Mort et l'Âme ou la Trajectoire de Caïn. Quelques-uns pratiquent aussi la voie du cœur Brûlé ou celle de Lilith.

Organisation : La plupart des membres du Vieux Clan sont indépendants et demandent rarement d'aide à moins qu'ils n'en aient pas le choix. Ils ne se rencontrent jamais sauf lorsque l'importance de la situation l'exige.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Antitributs   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Antitributs
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampire Mascarade : La 13e Lame :: Hors-Jeu :: Règles et références :: Clans-
Sauter vers: