En 1993, un raid Sabbat/Garou sur la ville est venu faucher plusieurs des ''Elders'' de la ville. Nous sommes vingts plus tard et la ville se reconstruit toujours. Il y a logiquement de la place pour tout le monde...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 les Gangrels

Aller en bas 
AuteurMessage
Mélétésia
Admin
avatar

Messages : 132
Date d'inscription : 10/06/2013

MessageSujet: les Gangrels   Mar 11 Juin - 1:39

De tous les vampires, les Gangrels sont sans doute les plus proches de leur véritable nature. Ces nomades solitaires rejettent les contraintes de la société, préférant le confort des étendues sauvages. Comment ils échappent aux griffes des loups-garous, c'est un mystère ; peut-être y'a-t-il un rapport avec le fait que les Gangrels sont également des métamorphes. Lorsqu'un mortel parle d'un vampire qui s'est transformé en loup ou en chauve-souris, il s'agit certainement d'un Gangrel.
Comme les Brujahs, les Gangrels sont de féroces guerriers ; contrairement aux Brujahs, leur férocité n'est pas causée par une rage anarchique, mais par l'instinct animal. Ils sont parmi les plus prédateurs des vampires, et aiment à s'abandonner au frisson de la chasse. Les Gangrels ont une compréhension intime de la Bête dans leur âme, et ils préfèrent passer leurs nuits en communion avec l'animal dont ils sont si proches. Et, de fait, les Gangrels sont tellement liés à leur Bête que, lorqu'ils sont pris de frénésie, des caractéristiques animales apparaissent souvent sur leur corps.
Le clan lui-même entretient peu de contact avec le reste des vampires. On peut supposer qu'ils veulent éviter les pièges du Jyhad, mais il s'agit plus certainement d'un total désintérêt. Les Gangrels sont unanimement considérés comme calmes, taciturnes et impénétrables. Bien qu'il y ait autant de vérité que dans n'importe quel cliché, le clan dans son ensemble est nettement moins démonstratif que les Toréadors ou les Ventrues.
Les Gangrels sont très liés aux gitans, et ont adopté en grande partie leur façon de parler. Selon la rumeur, les gitans seraient les descendants de l'Antédiluvien fondateur du Clan Gangrel. Et donc, toujours selon la rumeur, un vampire qui blesserait un gitan ou lui donnerait l'Etreinte subirait la colère de l'Aïeul. Le Clan Ravnos méprise visiblement cet interdit, et Ravnos et Gangrels se haïssent depuis la nuit des temps.


Surnom : Apatrides.
Sectes : Le Clan Gangrel fait théoriquement partie de la Camarilla, bien qu'un contingent important appartienne également au Sabbat. La plupart des Gangrels se moquent des sectes, et une forte poussée sécessionniste s'est fait jour durant les dernières assemblées des Gangrels.
Apparence : Le style de non-vie rude et le désintérêt pour la mode rendent l'apparence des Gangrels souvent rudimentaire. En y ajoutant les caractéristiques animales répandues dans le clan, les Gangrels sont parfois véritablement effrayants. Certains mortels et vampires leur trouvent une certaine beauté de prédateur, mais ceci peut conduire à de dangereux préjugés quant à leurs véritables intentions.
Refuge : Les Gangrels n'ont souvent pas de refuge permanent, dormant là où ils le peuvent à l'abri du soleil. Ceux qui maîtrisent suffisamment la discipline de Protéisme dorment sous terre, habitant les parcs et autres îlots de nature. Bien que la plupart des Gangrels préfèrent vivre dans les zones sauvages et aller d'un endroit à l'autre, ils sont vulnérables aux attaques des loups-garous et, de ce fait, sont parfois obligés de rester confinés dans les villes.
Antécédents : Les Gangrels donnent l'Etreinte pour de nombreuses raisons, comme la plupart des vampires, mais aucun ne transmet la Malédiction à la légère. Si on devait généraliser, on pourrait dire que les Gangrels préfèrent donner l'Etreinte aux exclus, ceux qui ont la résistance physique et émotionnelle suffisante pour supporter le choc du Changement. L'enseignement du sire, aussi court soit-il, est rude et violent ; la plupart des Gangrels doivent découvrir par eux-mêmes les mystères de la non-vie.
Création de personnage : Les gangrels ont des natures et attitudes similaires, car ils comptent rarement sur des subterfuges. Les attributs, talents et compétences physiques prédominent. Ils ont souvent des alliés (gitans) ou un mentor en historique, mais ont rarement un haut niveau d'influence ou de ressources.
Disciplines du clan : Animalisme, Endurance, Protéisme.
Faiblesses : Les Gangrels sont très proches de la Bête ; lorsqu'ils y succombent, celle-ci laisse sa marque sur leur corps. Chaque fois qu'un Gangrel est pris de frénésie, il reçoit une caractéristique animale. Cette caractéristique est déterminée par le joueur et le Conteur ; il peut s'agir d'oreilles velues, de fourrure, d'une queue, d'yeux de chat, de défenses, d'une voix sifflante, voire même des écailles ou des plumes. Pour chaque tranche de cinq caractéristique permanentes, un des attributs sociaux du Gangrel est réduit d'un point.
Organisation : Les Gangrels n'ont pas d'organisation à proprement parler. Les vampires de grand âge et aux réalisations importantes sont respectés, mais les jeunes ne sont en rien des subalternes. Les Apatrides se retrouvent parfois lors "d'assemblées" : les vampires y dansent, font la fête et s'y racontent leurs voyages. Les discordes y sont réglées lors de combats rituels au premier sang ou à la soumission. Bien qu'acharnés, ces combats s'achèvent très rarement par la Mort Ultime du perdant. Les Gangrels chassent généralement seuls, bien que, parfois, deux ou plus se rassemblent dans une coterie (une "bande" ou "meute").
Lignées : Deux lignées existent au sein du Sabbat : les Gangrels ruraux (similaires à la branche principale du clan) et les Gangrels urbains (dont les disciplines sont Célérité, Protéisme et Occultation). Ces deux lignées appartiennent exclusivement au Sabbat.
Citation : Tu m'as donné du sport, mortel. Mais maintenant, la chasse est terminée.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélétésia
Admin
avatar

Messages : 132
Date d'inscription : 10/06/2013

MessageSujet: Re: les Gangrels   Mar 11 Juin - 1:41

IDEES RECUES DES AUTRES CLANS

Assamites : Des chacals jouant au lion.
Brujahs : Tant de fureur pour si peu de chose.
Disciples de Seth : Ils puent la maladie encore plus que la plupart d'entre nous. Mais nous somme tous des cadavres.
Giovanni : Qui s'en préoccupe ? Qu'est-ce qu'ils ont à voir avec nous ?
Lasombras : Des bâtards honnêtes. Des bâtards compétents. Des bâtards malgré tout.
Malkaviens : Soit ils connaissent les plus grands secrets, soit ils se moquent de nous tous. Dans les deux cas, je garde mes distances.
Nosferatus : Des observateurs avisés et des alliés utiles. Mais je ne choisirais pas d'habiter dans leurs nids de vermine.
Ravnos : Ces putes sans honneur, qui prétendent qu'être apparentés à nous est une insulte.
Toréadors : Sans intérêt.
Tremeres : Ce ne sont pas des vampires, bien qu'ils fassent tout pour. Leur reconnaissance aurait dû être ajournée.
Tzimisces : Sans intérêt.
Ventrues : Leurs jeux de pouvoir futiles occupent les autres, et donc nous les tolérons jusqu'à présent.
Parias : Nous portons la faute pour nombre de ces malheureux. Mais finalement, ils doivent faire de leur non-vie ce qu'ils peuvent.
Camarilla : Un vent sanglant annonce la tempête ; il est peut-être temps de quitter la cabane avant qu'elle ne s'écroule sur nous.
Sabbat : Nous allons et venons, épargnant et tuant qui nous voulons, ô Main Noire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
les Gangrels
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Des gangrels, une camarilla et des départs...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampire Mascarade : La 13e Lame :: Hors-Jeu :: Règles et références :: Clans-
Sauter vers: