En 1993, un raid Sabbat/Garou sur la ville est venu faucher plusieurs des ''Elders'' de la ville. Nous sommes vingts plus tard et la ville se reconstruit toujours. Il y a logiquement de la place pour tout le monde...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les Baalis

Aller en bas 
AuteurMessage
Mélétésia
Admin
avatar

Messages : 132
Date d'inscription : 10/06/2013

MessageSujet: Les Baalis   Mar 11 Juin - 0:42

Surnom : Les Diables

Disciplines : Daimonon, Dissimulation, Présence

Description :
La lignée est apparue dans les temps anciens. Le plus Vieil infant né d'un Antédiluvien coureur, esclave de basse extraction d'un peuple proto-mésopotamien, s'est élevé contre les treize Antédiluviens. Ce traître démoniaque a forgé une alliance avec les ombres qui vivaient à la périphérie de ce monde. Rassemblant ses apôtres dans les rangs de ses frères, le premier Shaïtan de Baal, appelé le destructeur, a assiégé la Seconde Cité. Les douze Al-Shaïtani furent détruit et le jeune garçon (le premier Shaïtan) disparut. Les Baali sont réaparus a diverses époques; l'unisson de haine des autres Clans à leurs égars les a forcé à se réfugier dans la clandestinité.

D'autres rumeurs existent sur l'origine des Baali : certains mentionnent Cain, Saulot ou les démons-rois de l'Est. Des apocryphes de l'Est parlent d'un guerrier-philosophe nommé Ashur, dieu-roi d'un empire, roi d'Assyrie, roi des mers d'en haut et d'en bas.
Des connaissances Chaldéennes tracent le progéniteur Baali aux terres de Cappadoce. D'autres sources disent qu'il se cache pour masquer un 3ème oeil qu'il rapporta de l'Est lointain.

Ou encore : Trois survivants d'un culte voué aux démons furent jetés dans le puits où ils sacrifiaient leurs victimes. C'est un cainite qui les jeta dans ce puits après les avoir vidé de leur sang et nourri par le sien. Une tablette existe, découvert par Simon ben Yaavok, qui prétendrait que certains Baali appellent ce cainite Saulot.

Ou encore : Le 1er Baali aurait été un esclave chanteur, plus vieil infant d'un antédiluvien. Il aurait passé des pactes infernaux, et se serait fait appeler Baal le destructeur, formant une armée contre la Seconde Cité. Les 12 Al'Shaitan, ses plus proches lieutenants, auraient été tués. Mais aucun signe ne resta de cet enfant esclave, qui devient une légende.

Certains mettent les Assamites, les Brujahs et les Baali à la base de la culture pré-sumérienne.

Les survivants Baalis sont aujourd'hui tapis dans les ténèbres et le secret le plus absolu. Ils se cachent derrière divers cultes païens et tentent de recruter des mortels en vue de futurs nouveaux nés.

Ils usent de tromperie, de Liens de Sang ou autres stratégème pour convertir le plus de mortels possibles. Ils sont encore plus dépravés que les vils Suivants de Set. Ils pensent être les suppôts de l'Adversaire (Satan ou autres) et veulent transformer la Terre en Enfer, à n'importe quel prix.

Les Baalis étreignent les personnes intelligentes et insensibles.

Les Baalis ne coopèrent pas toujours entre eux, car chacun veut être celui qui amènera le règne des démons sur Terre. En général, ils travaillent en secret, ne révélant pas aux autres leurs plans et leurs découvertes, en particulier les plus anciens. Il arrive que les nids se mettent même à comploter les uns contre les autres. Après tout, quiconque établira le règne des démons régnera éternellement comme leur régent sur les mortels, du moins c'est ce qu'affirme les Baali.

Beaucoup sont fascinés par les insectes, les rongeurs et autres vermines, en hommage inconscient au "Seigneur des mouches".

Il est rare pour des étrangers de conclure des marchés avec les Baalis, et l'inverse est vrai aussi. Cependant, quand les Baalis le font, ils se font généralement passer pour des Caïtiffs.

Des légendes parlent d'une Citadelle Noire, d'une étoile tombée, de villes créées dans le cratère d'une comète, de rois-sorciers maléfiques et de toute sortes de dépravation qui remonte à la ville maudite de Chorazin. (Ville prétendument perdu dans l'Ancien Testament). On retrouve des traces de cette ville oubliée dans certains traités arabes.

Un point important : le nom de Baali ne provient pas du dieu baal mais du mot Ba'al (Ba'alat au féminin), qui veut dire seigneur. Utilisé durant l'ère phénicienne. Le nom de la lignée permet aux Baali de cacher son vrai nom derrière le mot Ba'al. Les Baali ont ainsi identifié les Enfants (ces entités qu'ils vénèrent, voir leur historique) sous le terme de Ba'al. Le mot fut tourné ensuite en Baal-zebu ou beelzebub.
Par la suite les jeunes Baali crurent en un patron du nom de Baal le démon.

Voie : Il devrait être plus facile de trouver une corne de licorne qu'un Baali ne suivant pas la Voie du Diable. Quelques anciens suivent des variantes des Voies du Sabbat comme celle de la Mort et de l'Ame, des Cathares, du Pouvoir et de la Voie Intérieure, et la Voie des Révélations Maléfiques.

Faiblesse : Les Baalis de part leur nature démoniaque, sont très sensibles aux divers symboles religieux. Ils sont facilement repoussés par les croix, étoiles de David ou autres et encaissent le double des dégâts causés par la Vraie Foi. (Doublez les échecs du Baali et les réussites de son adversaire qui utilise la Vraie Foi). Nombres d'entres eux ne peuvent même pas regarder ou toucher un objet religieux commun. Les aversions des Baali face aux objets et symboles religieux sont propres a chaque Baali. Les plus anciens du culte ne sont pas forcement sensibles au crucifix et à l'eau bénite, mais cela est laissé à la convenance du conteur.

Organisation : Il existe autant d'adorateurs que d'apparition ou d'appelation vouées au panthéon Baali. Les Baalis se rassemblent en sous-sectes éparses. Les Nids ou Chapelles forment leur centre de pouvoir. Elles contiennent de 3 à 13 membres et rarement plus. Elles se composent d'un Shaïtan (Mystérieux maîtres des arcanes) et d'Al-Shaïtani (Maîtres des légendes et des chapelles). Les nouveaux nés Baali restent en compagnie d'un ancien du clan pendant plusieurs années après leur Etreinte. Les refuges des anciens («nids»), deviennent souvent les centres névralgiques de l'organisation du clan, et de ces centres les Baali partent à la recherche des reliques impies, afin d'aider à la venue des démons sur Terre.

Certains Baali peuvent errer durant plusieurs années avant de revenir au nid, mais la plupart reviennent faire leur rapport à l'ancien tous les ans ou les deux ans. Ils peuvent parfois se rassembler en congrégations pour réunir des informations, des artefacts ou des serviteurs.

Certains nids, ou puits, sont devenus légendaires chez les Baali : le Puit Ashurite sous les ruines d'Ashur, le Iblii-al-Akbar sous Damas, la Bouche de l'Enfer, un bateau commandé par un Infernaliste Lasombra, le Sombre Magistrat. Les Baali consacrent un tel endroit en amassant des cadavres sacrifiés.

Seulement 2 fois dans l'histoire caïnite les Baali se sont levés à visage découvert pour porter la bannière de leur seigneur. Mais ils se sont fait écraser chaque fois.

On dit des Ba'al qu'ils siègent dans le panthéon Baali. Il est dit qu'ils ont des centaines et des centaines de noms et de têtes. On peut ajouter aux panthéons Baali des monstres mineurs et créatures de légendes : la Decani fait parti de ce groupe. Ce sont ces créatures que typiquement les Baali vénèrent.

Les Baali possèdent quelques signes permettant de se reconnaître : le Labrys était connu durant l'époque de Crête comme le symbole de la Maison de la Double Hache, ou le symbole Minéoen du Labyrinthe. Il représente la tête cornée de Ba'al. Ce symbole est oublié des cainites non Baali à l'époque du Moyen Age.

Les groupes de Baali se structurent souvent en groupe de 13 membres, divisés entre Shaitan (ceux qui ont la connaissance) et Al'Shaitan (ceux qui dirigent les croyants).

Factions internes :

De nombreux cultes internes existent :

Des librairies d'Europe parlent d'un enfant-démon responsable de la chute de d'un empire Mésopotamien. Il serait toujours présent (en 1197) avec 12 disciples.

Une secte de Baali nés chrétiens pense que Satan est sur Terre parmi les hommes. Selon des Théologiens, le Fils de dieu séjourna en enfer avant d'aller au Paradis. Là bas il vainquit Satan et délivra Adam. Il scella l'Enfer pendant un millénaire et à la fin de ce temps, Satan devrait revenir avec son fils, l'Antéchrist.
Pensant que sans la peur de l'enfer, leurs dévots ne sauraient rester sages, la chrétienté emprunta les Limbes des Grecques et des Romains comme l'opposé du Paradis. Après les mille ans, les théologiens pensent que Satan est sur terre et prépare son attaque sur le Paradis.
Cette secte commet donc des actes violents, espérant être repérés par Satan.

Pourtant, les Baali ne servent pas vraiment Satan. Ceci est une version pervertie de leur vrai maître par les religions chrétiennes. Contrairement à ce que l'on peut penser les Baali ne pactisent pas tous avec les démons pour gagner des investissements démoniaques. La plupart mesurent la valeur d'un investissement et se contentent du pouvoir des vrais noms, même affaibli. Ce sont surtout les Baali d'autres clans qui prennent des investissements.

Beaucoup d'Anciens Baali ont quitté le Levant pour l'Europe afin de conduire leurs forces loin de ceux qui les connaissent et les chassent. Leur terre aura toujours été entre l'Euphrate et le Tigre, mais ils ne peuvent plus y être en sécurité. Les Baali ont laissé trop de vrais noms se répandrent dans le monde. Cela fait approcher les Dormeurs de l'éveil. Des pestes mystérieuses apparaissent et les Baali y voient le réveil de Namtaru. Certains Baali veulent retrouver les véritables vrais noms des Enfants pour empêcher leur réveil. D'autres cherchent à précipiter leur réveil espérant ainsi être épargnés. En Europe ils se font appeler Mephisto.

Parmi les courants recensés dans le clan :

Les avatars de Nuées :

Les Avatars des Nuées ont un concept particulier puisqu'ils ne se dévouent qu'à la perpétuité du Ver. Leur idéologie n'admet pas les concepts de génération ou celui du Sire. Les Avatars des Nuées peuvent étreindre avec une Mère Couveuse. Cet insecte peut donner vie à des centaines de monstruosité mais a besoin d'hôte pour se reproduire. Le cycle dure 2 à 4 semaines au terme duquel les nouveau-nées mâchent leur hôte pour rejoindre la Mère Couveuse et résider en elle. L'hôte meurt alors. L'étreinte des Mères Couveuses est imposée par leurs habitants. Quand un ver atteint une masse critique à l'intérieur de la Mère Couveuse, elle cherche entre 1 à 7 disciples à infecter avec son enfant. Les survivants deviendront des Vers ou des Mère Couveuses. 2 ou 3 insectes contiennent suffisamment de sang pour faire une goule ou lié par le sang un cainite. D'après les historiens Baali, c'est ainsi que Nergal fit de l'entière lignée D'habi des goules à travers les siècles.

Les Destructeurs :
Les Destructeurs sont des Ba'al. Leurs servants cherchent la destruction de toute chose pour que règne le chaos. Ils oeuvraient déjà dans le palais de Knossos. Les disciples des Destructeurs sont appelés les Serviteurs du Vide.

Les Célestes :
Les Célestes sont une faction Baali qui recherchent la spiritualité au-delà du Bien et du Mal. Ils sont très retirés du monde et ne sortent qu'en de rares occasions pour rechercher des connaissances mystiques ou autre. Ils veulent utiliser ces connaissances pour atteindre la divinité.

Les Mystères :
Ce sont des Baali dévoués à la recherche du pourquoi de l'existence. On les appelle aussi les Enfants de l'Enigme.

Baali Azaneali :
Une alliance inconnue aurait été faite entre les Baali et les Angellis Ater. Les 12 enfants d'Azaneal et leurs disciples sont connus pour pouvoir contrôler les ténèbres. Ils ont Obténébration à la place de Daimonon ou Présence. Cette secte est probablement le fruit d'un rite particulier : les Baali peuvent ré-étreindre un vampire pour qu'il rentre dans le clan.

Secte : Les Baalis ne font partie d'aucune secte, et de toute façon elles ne voudraient pas d'eux. Mais ils prétendent avoir convertis de nombreux membres d'autres clans.

Histoire :
Alors que l'homme n'était qu'argile, Dieu/Allah/El/Yhave créa la lumière. Les ténèbres eurent le temps d'engendrer des Enfants. Ils durent quitter leur refuge céleste et se cacher sous terre pour échapper à la brûlure du soleil. Certains ne purent fuir et furent détruit. Les survivants de la Chute tombèrent en sommeil.
L'humanité ne savait pas ce qui se cachait dans le sol. Elle construisit des cités sur le cimetière des Enfants, ignorant le pouvoir qui l'avait attiré là.
Les hommes de la première tribu furent les premiers être vivants à approcher un Enfant. Ils le découvrirent en creusant un puits près de la cité de Ashur. L'Enfant fut alors brûlé par le soleil et maudit le nom de dieu. Chacun des mots de la bête portait un pouvoir. Lorsqu'il périt, la première tribu fut changée par les noms qu'elle avait entendu, les noms des Enfants dont la bête avait demandé l'aide. Les Enfants les attirèrent vers le meurtre et le viol.

Les hommes de la première tribu devinrent alors les acolytes des enfants attirés par le pouvoir des vrais noms. Elle pensait pouvoir les dominer par leur vrai nom. Mais le pouvoir des vrais noms fonctionne aussi dans l'autre sens.

La première tribu passa ses connaissances à ses enfants et ses petits enfants. Se faisant, elle permit aux Enfants de la nuit d'être plus au courant des affaires du monde. La seule chose qui liait un Enfant à la réalité était son vrai nom et à chaque fois qu'il était prononcé, il tirait un Enfant vers l'éveil.
Mais la tribu réalisa que leur servitude n'était pas bonne, car elle attirait l'éveil de leur maître et apportait peste, mort et ténèbres. Alors les acolytes des Enfants cachèrent les noms au plus profond de leur mémoire. Ils furent alors plongé dans un état proche du sommeil. Ils ne savaient pas qu'ils dormaient, vivant dans leurs rêves. Les rêves prirent alors du pouvoir pour garder les Enfants endormis. La première tribu tortura alors ses frères, viola ses propres enfants, se mutila et dévora les faibles.
La première tribu ne renonça pas totalement à cette magie. Des acolytes formèrent des cultes autour de diverses entités pour diluer le pouvoir des noms des Enfants. En modifiant légèrement le nom d'un enfant ou en le masquant par un langage étranger, un prêtre pouvait user d'une fraction du pouvoir sans éveiller l'entité.

La première tribu servit ainsi les entités pendant des générations. Ils jouaient un jeu prudent, prenant le pouvoir sans compromettre leur survit. Ils servirent ainsi de prêtres, apportant connaissances et rituels. Mais ils abusèrent du pouvoir des enfants et des cités entières se retrouvèrent à servir les Enfants en secret. Le culte le plus fort était à la cité d'Ashur. Les prêtres sacrifiaient en secret dans le puits les prisonniers et les esclaves en temps de guerre, du bétail et des enfants en temps de paix.

Un cainite très puissant trouva le puits. Les prêtes usèrent de terribles incantations pour le repousser, en vain. Il jeta les corps des prêtres dans le puits et y versa sa propre vitae. Mais 3 mortels survécurent au cainite. Les Baali étaient nés.
Les 3 nouveaux cainites ressortirent du puits et se quittèrent avec haine car leurs croyances différaient et chacun avait son opinion sur leur sire.

Le premier est Nergal, le dieu babylonien. Il s'installa près du Tigre et de l'Euphrate. Il fonda sans doute la cité de Mashkan-sapir. Il pensait être l'infant de Ashur. Des 3, il entra le plus en contact avec les autres cainites. Il étreignit des étrangers à la première tribu.

Le second est Moloch. Il se fit appeler Andramelech et Ba'al Hammon. Il fut le progéniteur de nombreux ordres dont les Avatars des Nuées. Il répandit les Baali dans l'Empire Phoenicien, n'étreignant principalement que des descendants de la première tribu.

Le nom du troisième est inconnu. Même son sexe est indéterminé. Certains parlent de Zillah, de Lilith, et d'autre de Crone voir Saulot lui-même. Des douzaines d'usurpateurs se sont prétendus être le troisième sous le couvert de nom comme Pazazu, Ahriman et même Ba'al.

Nergal était la pute des Baali selon les mots de Moloch. Il était convaincu de sa sombre divinité. Sans qu'aucun ne soupçonne qui ou quoi il était, il passa du temps avec les cainites, les séduisant. Il servit d'amant à Arikel, partagea des secrets avec Tzimisce et débatit philosophie avec Troile. Son pouvoir central était à Mashkan-shapir près du Tigre, où il régnait en dieu. Selon le mythe il était le Seigneur des Bas-fonds et le consort de Ereshkigal, la princesse du royaume des ombres. Les D'habi étaient ses prêtres goules. Il connaissait la liste la plus complète des vrais noms des Enfants. Mais les noms qu'il connaissait s'étaient peu à peu dégradés et sa puissance n'était pas celle qu'elle aurait pu être.

Il apprit ainsi qu'un enfant du nommé Namtaru, Celui Qui Répand la Peste, était sous Mashkan-shapir. Il creusa pour trouver son corps. N'ayant pas son vrai nom pour le réveiller, il voulu sacrifier sa ville en répandant la peste. Mais ses goules D'habi le trahir et prévinrent Moloch de la folie de Nergal craignant le danger d'éveiller Namtaru. Moloch trahit alors ses frères aux clans cainites. Ils eurent peur des révélations de Moloch et assaillirent Mashkan-shapir. Ils tuèrent les habitants infectés et les brûlèrent pour éviter la propagation de cette peste. Mais ils ne purent passer le bouclier du temple de Nergal. Alors Lasombra fit appel à Ereshkigal qui pénétra dans le temple à travers les ombres. Les ombres emportèrent Nergal et ses loyaux serviteurs dans le domaine où les Lasombra appellent leurs servants.

Moloch se sert du pouvoir des Enfants mais se méfie et craint de les éveiller. Sa voix faisait ordre parmi les Baali survivants. Après la chute de Mashkan-shapir, les Baali se dispersèrent en Arabie, Afrique du Nord et le Croissant Fertile.

Ils se cachèrent dans Sidon et Tripoli le long de la Méditerranée. Les D'habi servirent les Baali. Selon la volonté de Moloch, les Baali restèrent dans l'ombre.
Peu à peu des noms de divinité dans les panthéons Mésopotamiens, Babylonien et Sumérien, contenant du pouvoir des Enfants firent leur apparition. Les Baali considéraient ces noms comme les leur depuis toujours. C'était Nergal qui en secret répandait ces noms.
Les descendants de Nergal se firent appeler Orphelins. Moloch tenta de les rapatrier mais la plupart refusèrent. Moloch leur permit de vivre car le barbarie permettait de détourner l'attention sur lui et ses buts.

Les cainites détruisirent ainsi les cultes de Pazazu, Ahriman, Baal et Mot.

Vers 2000 avant JC, Shaitan fit son apparition à Ashur. Il prétendait être le sire des 3. Les Orphelins le rejoignirent mais Moloch était méfiant. Il interdit à sa lignée de suivre Shaitan. Shaitan punissait ceux qui refusaient de le rejoindre en changeant leur sang en cendre. Moloch et ses plus loyaux fidèles se cachèrent dans les cités Phoenicienne. En fait Shaitan n'était autre que Nergal. C'était un des ses mathusalems qui avait disparu dans les ténèbres.

Les D'habi lui étaient liés par le sang. Il s'en servit pour infiltrer les Baali et apprendre leurs secrets. Il infecta la vitae de ses ennemies, fit assassiner les opposants grâce à une secte d'Assamites corrompus. Il avait apprit depuis la position exacte de Namtaru, au Nord la Galilée et fit construire Chorazin, le palais des ombres. Au-dessous il fit placer Namtaru alors en sommeil et commença les rituels pour l'éveiller. La mer se changea peu à peu en sang, le soleil refusa de briller, Namtaru créant un bouclier sur la Crète, siège du pouvoir de Shaitan.
Les clans s'unirent alors pour stopper Shaitan. Ne pouvant briser les défenses de île, ils commandèrent à l'île de Théra de vomir un cataclysme. Tremblement de terre, tsunami et pluies de feu s'abattirent sur Knossos. D'après la légende, Shaitan mourut et le rituel fut interrompu.

Depuis d'autres "Shaitan" refont surface. Ils créent alors un petit culte.

Nergal fut responsable de répandre des fragments de nom de pouvoir parmi l'humanité. Il sut qu'elle était le véritable nom de Namtaru et en répandit des fragments parmi l'humanité et les Baali pour affaiblir le pouvoir de Moloch.

Après la chute de Shaitan, de nouveaux ordres se créèrent autour du Judaïsme, Mithraïsme et Zoroastrisme. N'ayant plus personne pour les guider, les Orphelins infiltrèrent ces cultes.

S'étant lassé de Tyre, Berytus (Beyrouth) et Sidon, Moloch rassembla ses alliés et s'installa à Carthage qui était le joyau de la méditerranée. Les Brujahs s'associèrent alors aux Baali pour promouvoir Carthage. Moloch devint le Ba'al Hammon et les Baali commencèrent à corrompre les Brujahs dont Troile. Moloch commença à le tenter par du sang de vampire puis par la diablerie. Troile finit par observer les sacrifices Baals et créait des infants pour les diableriser. Les Baali ne virent pas que les deux finir par devenir liés par le sang, et amants. Puis Carthage sombra durant la Troisième Guerre Puniques. Troile blâma les Baali et les Ventrues romains. Prit par la Bête, même ses infants le fuirent. Lorsque Troile combattit les envahisseurs, les Baali furent surprit de voir Moloch combattre à ses cotés. Après leur mort, les Romains, guidés par leurs maîtres Ventrues et Lasombra, salèrent le sol et posèrent un rituel pour empêcher les cainites de sortir.

Les Baali commencèrent ensuite à infiltrer Rome. Le plus fort des cultes durant le premier siècles après la chute de Carthage était le Mithraïsme du Ventrue Mithras, une secte tourné vers les militaires. Les Baali ne purent infiltrer cette secte car Mithras la dirigeait solidement. Le christianisme commença alors à se développer avec l'aide du Lasombra Montano et du Toréador Beshter.

Au 6ème siècle, des Baali se cachaient en Egypte. La plupart étaient des ex-servants de Shaitan. Le premier parmi eux était Hay-Tau, un infant de Shaitan dont il avait acquis de nombreuses capacités. Il était en fait sous l'emprise des Setites et avait été responsable de la chute de Knossos. Alors que Shaitan ne servait que Namtaru, ses infants le vénéraient parmi 36 autres noms appelés la Decani. Hay-Tau devait en savoir bien plus que les autres car il commença à sortir Namtaru de son sommeil. En 541 ap JC, la pourriture se répandit à Constantinople, Europe, Angleterre et Ireland. Ce fut une terrible dévastation. Les Baali de Grande Bretagne découvrir qu'un Nosferatu travaillait pour Hay-Tau et répandait la maladie grâce à son controle sur la vermine. Un ancien Baali appela alors à un pogrom contre les Baali égyptiens mais ils manquèrent de moyens. Heureusement Hay-Tau devait être moins puissant que son Sire et Namtaru ne s'éveilla pas.

La naissance de l'islam fut un nouveau problème pour les Baali. Ils devaient alors combattre sur 2 fronts.
Le premier est le prophète Mohammed contre les païens de La Mecque. Il avait déjà gagné 2 batailles et il attira l'attention des Baali alors qu'il approchait de la troisième. La cité de Mecca avait peu d'importance pour les Baali, seul le Kaaba, un édifice où les gens révérait des dieux païens, avait de l'importance. Mohammed unissait les Assamites et la cité de La Mecque était la résidence d'Assamites corrompu. Si elle était prise, ces derniers seraient détruits. Mais les Baali agirent trop tard et La Mecque tomba. Les Assamites corrompus avouèrent leurs crimes et révélèrent ce qu'ils savaient des Baali.

En une semaine les Assamites unis détruisirent une douzaine de nids dans l'Arabia Felix et le Croissant Fertile. Ils éliminèrent les Baali de Bagdad, Yathrib, Acre et Sidon.
Répondant à l'insulte, 6 des plus puissants nids Baali se rencontrèrent à Iblii-al-Akbar, le noyau de Damas et commencèrent un rituel pour arrêter les Assamites. Le rituel pris des mois de préparation, 2 Assamites furent capturés et plus de 200 mortels sacrifiés. Une décoction fut créée par mélange de sang et béni par la Décani. Les 2 prisonnièrs burent ensuite la décoction et furent sacrifiés. Les Assamites avaient maintenant un désir insatiable pour l'Amaranth.

Le second problème des Baali était la soif de connaissance de l'Islam. En effet les noms de pouvoir devaient rester cachés. Mais l'Islam créa une nation puis un empire. Bagdad devint le centre de connaissance et sagesse. Des textes furent traduit du grecque, de l'Hébreu, du Sanskrit, du Copte et de l'Araméen en Arabe. Pire, les Sarazins acquirent l'art du papier après la bataille de Talas. Des noms de pouvoir pouvaient maintenant être à la portée de tous. Le "Picatrix", le "Livre de la Sagesse", l'"Epée de Moïse", le " Clef de Salomon ", le Sepher Raziel et le Lemegeton se répandirent. Les Baali découvrir même avec horreur que 1 ou 2 vrais noms se trouvaient dans ces tomes.

Certains jeunes Assamites combattirent pour s'emparer de Chorazin et découvrir la cité du dessous, une cité caché qui contenaientt d'importants secrets. Mais ni les Assamites ni les Baali ne découvrirent l'entrée.
Au 11ème siècle un Baali nommé Azaneal découvrit un texte prétendant que la porte secrète de Chorazin se trouvait dans les ombres. Il organisa alors une alliance avec les Lasombra de l'ordre des Angellis Ater de Valence.
Les Baali découvrir ainsi la cité du dessous et la tombe de Namtaru.

Durant son sommeil, il avait gravé des symboles et des mots sur les murs. A leur lecture, Azaneal et ses compagnons entrèrent dans une rage de sang. Seul Azaneal survécut. Il avait changé. Azaneal s'installa comme maître de Chorazin et appela à l'unification des Baali sous son contrôle. Heureusement car ses propres infants étaient stériles. Il attaqua ceux qui refusaient de le suivre, c'est à dire quelques nids dans le Levant. De nombreux Baali fuirent vers l'Europe pour éviter ces nouvelles guerres. Mais il paraît que Azaneal possède 2 généraux en Europe chargée de recruter de nouveaux Baali et alliés infernaux.


Via Infernalis

Tout Baali qui se respecte, suit les préceptes de la Via Infernalis, mais aucun ne l'enseignera à des étrangers, bien que certains diabolistes dépravés du Sabbat aient spontanément choisis cette voie.
Les Baalis pratiquent les Vertus de la Conviction, du Sang-froid, et du Courage.

10 – tenter de dominer quelqu’un que vous savez pertinemment plus puissant que vous.
9 – être confondu dans un mensonge.
8 – faire de bonne actions sur terre pour retarder sa venue en Enfer.
7 – accorder une faveur à quiconque.
6 – maintenir une domination qui ne soit pas ferme.
5 – ne pas chercher à améliorer une de ses disciplines
4 – ne pas être clair dans son style.
3 – faire preuve de gratitude.
2 – faire preuve d’altruisme.
1 – révéler sa vraie nature à un non-Baali.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les Baalis
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampire Mascarade : La 13e Lame :: Hors-Jeu :: Règles et références :: Clans-
Sauter vers: