En 1993, un raid Sabbat/Garou sur la ville est venu faucher plusieurs des ''Elders'' de la ville. Nous sommes vingts plus tard et la ville se reconstruit toujours. Il y a logiquement de la place pour tout le monde...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Michigan's Blues [Nathaniel Derbon - Tzimice ] D'étranges personnes en terres étrangères...

Aller en bas 
AuteurMessage
Gekiyaku

avatar

Messages : 312
Date d'inscription : 11/06/2013

MessageSujet: Michigan's Blues [Nathaniel Derbon - Tzimice ] D'étranges personnes en terres étrangères...    Mer 14 Mai - 16:00

Les 22 jours que le MS Corina, transporteur de conteneur lourd,avait prix pour effectuer la traversé avait parut au combien long  pour Kevin Dupont  qui transportait une cargaison qui était mal heureusement moins morte qu'à l’accoutumé. Son petit trafique de cadavre ne serai certes pas aussi payant en Amérique qu'il l'avait été en Pologne ou ailleurs en Europe . C'était le grand déménagement causé par une frasque avec un ''ancien''. Il n'avait pas cherché à comprendre, mais ils atteignaient le moment critique ou les réserves alternatives de sang étaient tarie depuis un bout et devait avisé son commanditaire des intention d'Alexj pour régler le problème. Pour éviter au maximum un risque d'exposition il avait fait ''emballer'' chaque membre par groupe de deux, eux même repartie stratégiquement dans le cargo. Lui faisait la navette entre chaque cachette pour maintenir la communication active. Généralement, c'était soit des insultes, des questions sans reponses ou simplement le classique; ''Quand esce-qu'on arrive''. Maintenant il y avait cette ''mini-crise'' qui demandait l'intervention de Nathaniel. Lui ne se risquerait pas à contredire Alexj et sa Bozena, les amants sataniques, comme il se plaisait e à les appeler dans l'intimité de sa tête. Un jours ou deux maximum ça ne pouvait autant presser.  

***

           Kovar était en introspection face aux nouvelles sensation que lui procurait son état actuel. Il se serai attendu à une impression de faiblesse, mais plus la faim grandissait en lui plus il se sentait invincible et capable de massacrer une armé entière.  Le docteur  Derbon avait, semble-t'il plus de contrôle que lui ne montrait aucune signes excitation. Il n'avait pas fait le plus passionnant des voyage, considérant cette homme aux allure de fonctionnaire ultra coincé, mais ça avait le mérite de l'avoir tenue alerte.  C'était la dernière nuit de voyage et si tout allait bien, ils devraient toucher terre avant l'aube et le jeune Tchèque en jubilait d'extase.  Une autre de ses questions qu'il jugerait sûrement stupide lui traversat l'esprit et il se devait de la lui posé.




Pense-tu que si on bois trop de sang d'obèses on va devenir gras, huileux ou empesté les vielles frittes?


[...]


Sérieusement, je préfère quand ils ou elles sont encore capable de courir. Je tiens trop à ma figure parfaite de dieux grec pour aller la ruiné sur de la malbouffe!


Kovar commença à prendre des pose de statue exagérer sachant bien que son colocs ne l'encouragerais pas, mais tous deux eurent un sursaut quand le bruit du loquet extérieure du conteneur se fit entendre. Kevin entra et Kovar remarqua les taches orange et rose qui parcourait rapidement son aura normalement complètement lavande.


Heu patron! Des ennuie avec Alexj et Bozena, il se sont mit dans la tête de faire un festin avec l’équipage. Vous devez les arrêter si vous le pouvez, ce serai terrible pour les affaires. MES affaires en tous cas!    

_________________



Dernière édition par Gekiyaku le Jeu 22 Mai - 10:45, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enreich Dred

avatar

Messages : 130
Date d'inscription : 11/06/2013

MessageSujet: Re: Michigan's Blues [Nathaniel Derbon - Tzimice ] D'étranges personnes en terres étrangères...    Mer 14 Mai - 16:37

*Le grand voyage vers l'Amérique. Il y a de cela cent ou deux ans, beaucoup de poche de sang l'ont fais dans des conditions exécrable, à sept ou huit dans des cabines exigus, subissant la faim ou la soif pour réaliser le "rêve américain". Seulement, aucune de ces têtes de Bétails, n'aurais tuer leurs proches pour satisfaire la violente addiction qui est son lot commun depuis quelques années. Être enfermer dans une presque obscurité avec le babillage incessant de Kovar. Même le plus stable et le plus têtu des tzimices finissent par souffrir d'un léger mal de crâne. Ce voyage est certainement le pire voyage qu'il à effectuer de toute son existence.

Heureusement, plus que quelque heures avant de pouvoir enfin sortir et bouger librement. Il entends la question, aussi surprenante de bêtise que consternante et il lâche un simple :*
"Non."

*Il fixe l'endroit d'où viens le babillage incessant. Pourquoi donner plus de détail, pourquoi lui rappeler que chaque nuit, un non-mort reviens à l'état de sa mort ? Qu'il ce débrouille. Il ne l'écoute déjà plus, de toute façon. Le loquet du container s'ouvre dans un grincement bruyant et un flot de lumière faiblard rentre dans le container. Il cligne des yeux et regarde encore une fois la prison d'acier. Kovar est assied dans un coin, les cheveux longs et vêtus de manière trop légère pour faire illusion longtemps sur son état de trépasser. Kevin commence son rapport. En entendant la mauvaise nouvelle, le tzimice ce redresse difficilement, ankylosé du peu d'activité à l'intérieur. Il n'est plus vivant, mais les muscles ont tendance à garder la trace d'une certaine rigidité lorsque l'inactiver ce fais prolonger :
"On à vraiment pas besoin d'un carnage de cette ampleur... C'est assez peu discret et inutile sur le long terme. Emmène moi à eux, je vais voir ce que je peux faire."

_________________
Plus tu montres aux gens que tu ne peux vivre sans eux, plus tu leur donnes de raisons de te prendre pour acquis.
Fiche
Gros lien qui ne fais plus très peur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gekiyaku

avatar

Messages : 312
Date d'inscription : 11/06/2013

MessageSujet: Re: Michigan's Blues [Nathaniel Derbon - Tzimice ] D'étranges personnes en terres étrangères...    Jeu 15 Mai - 16:10

Alexj était discrètement en chemin vers le conteneur qui devait abriter Okta et Rusalka. Il savait que le petit chien chien de Nathaniel irait le prévenir et voulait rallier le plus de membre de la meute possible à sa cause. Bozena le suivait légèrement chancelante, bien franchement elle ne voulait qu'une chose de cette petite expédition. c'était de tomber sur un marin au détour d'un conteneur et pourvoir le vider de son délicieux sang de polonais. Peut-être le dernier qu'elle goûterait avant longtemps. Alexj lui, voulait simplement arriver en force. Il avait beau  avoir quitter son domaine la queue entre les jambes face à un ancien, il n'allait pas en faire de même en arrivant en Amérique.



Surtout il voulait avoir le ventre plein un fois qu'il poserait les pieds dans ce territoire.  À proprement parlé ils débarquaient en territoire ennemie et il voulait que toutes la bande soit d'attaque. Il avait peu de foie dans les chances que Krich leur ait pavé la voix avec un tapis rouge et tout ça. En tant que chef il devait faire preuve de leadership et regagner des point au prêt des autres. Après les efforts déployer pour évacuer toute la bande par Nathaniel et son cador, il se devait de reprendre les reines de sa meute. Il devait prouver que c'était lui qui commandait et surtout donner une leçon à Nathaniel, pas qu'il en méritait vraiment une, mais il se montrait dangereusement populaire, voir compatissant envers les mortels et il ne voulais pas  que ça deviennent une habitude dans  le futur. Où pouvait bien les deux petites friponnes de la bande.



-------------------------------------------------------------------------------------------------------


Gekiyaku:
 

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enreich Dred

avatar

Messages : 130
Date d'inscription : 11/06/2013

MessageSujet: Re: Michigan's Blues [Nathaniel Derbon - Tzimice ] D'étranges personnes en terres étrangères...    Jeu 15 Mai - 16:30

[ Il essaye de rejoindre directement le conteneur des filles, peu confiant sur les chances de rattraper le duo s'ils partent à leurs poursuites]

*Le pont est détrempée et l'obscurité est relativement épaisse, mais rien d'assez profond pour empêcher ces yeux accoutumé à l'obscurité de percer. Heureusement, la mer est calme. Comme ils se tiennent à l'intérieur des cargos, aussi les chances d'être repéré sont vraiment faible, mais pas inexistante. Après avoir donner l'instruction à la goule, Nathaniel ce laisse guider, échauffant vite une théorie logique et possible pour empêcher le Nosferatus de transformer le navire en navire fantôme. Plusieurs pistes sont possible, mais il devait avouer que le plus sûr à court terme, est de vider effectivement l'endroit de toute vie. Cependant, il dois juger que la discrétion est bien meilleur que la confrontation et causer un véritable massacre serait vraiment contre-intuitif. Il ce demanda brièvement qu'aurait fais sa sire. Avant de refouler l'idée. Pas le moment.*

*Il dois avouer cependant que ce déplacer de nouveau est très agréable pour les muscles, même mort. Garder l'immobilité est désagréable. Il marmonne en Tchèque :*
"Plus vite, plus vite."

_________________
Plus tu montres aux gens que tu ne peux vivre sans eux, plus tu leur donnes de raisons de te prendre pour acquis.
Fiche
Gros lien qui ne fais plus très peur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gekiyaku

avatar

Messages : 312
Date d'inscription : 11/06/2013

MessageSujet: Re: Michigan's Blues [Nathaniel Derbon - Tzimice ] D'étranges personnes en terres étrangères...    Jeu 22 Mai - 11:21

Otka montrait à Ruza des points sur une carte rudimentaire qu'elle avait dessiné sur la paroi du conteneur. Ruza était issue des clans gitans qui parcouraient les carpates et personne ne savait qu'elle était sa langue d'origine, mais même son tchèque n'était qu'approximatif :

Espèce de sotte on recommence!

Nah! Ça être ennuyeux! Viens plutôt faire câlin comme gentille petite fille! Moi brossé tes cheveux?!

Ah!non ! Tu laisses ma tête tranquille!

À ce moment du bruit ce fit entendre à proximité de la porte. Les deux caïnites se recroquevillé l'une sur l'autre en espérant ne pas avoir à combattre :


-----------------------------------------------------------------------------------------------

Nathaniel et sa fidèle goule était en position près des containers, ils avaient avancé aussi vite que possible pour atteindre cet endroit en premier. Il n'y avait personne autour et lorsque la goule commence à tirer les lourds verrous fermant le container, le tzimice se tenait près à parler. Il rentre à l'intérieur, mains bien en vue pour montrer qu'il n'est pas armés. Il commence lentement son petit discours, connaissant les difficultés de Ruza de comprendre le parler tchèque :

Okta et Ruza, la fin du voyage approche, cependant un souci ce profil. Notre chef juge que laisser des survivants sur le navire serait trop dangereux pour nous. Je doute sincèrement que causer un carnage façon Démeter² soit l'exemple de la discrétion incarner. Si nous tuions tout le monde sur ce navire, nous perdrons à jamais les chances d'entrée discrètement dans le port. Tout cela pour une poignée de sang que nous pouvons obtenir plus facilement et plus discrètement à quai.

Vous êtes nos éclaireuses et je sais que vous êtes quelqu'un de logique. Je n'ai pas besoin de t'expliquer en quoi notre discrétion serais préférable à la confrontation avec les vers de la Kama

-------------------------------------------------------------------------------

À sa vue, Ruza se jeta sur Nathaniel avec suffisamment d'entrain pour le faire tomber à la renverse. Elle s'installât en position montée sur ses hanches pour ''l'immobilisé''.
*Docteur sexy! Toi ici pour me voir ?! BISOU!!!*

Elle se penchât en avant pour se retrouver nez à nez avec l'homme, comprimant sa poitrine contre son torse et le gratifiât d'une affectueuse liché sur le côté droit de son visage.

Hmm! Toi manqué à Ruza!

Elle commença à promener ses mains sur son corps quand Otka se pencha au niveau de son visage :

Comment tu dis ? Il veut tuer tout le monde à bord ! C'est une option ?! Je croyais qu'on rejoignait Krich à Chicago.




Moi aussi je suis content de te voir.

Damnation. Il peut essayer de se libérer, mais il n'est pas sûr qu'utiliser les précieuses réserves de sang qu'il lui reste soit une excellente solution. Il essaye de gentiment le repoussé sans le reverser. Il dit, la voix étouffée à cause de la compression thoracique, qui n'est pas très douloureuse, juste gênante pour parler :

Pourrais-je récupéré l'usage de mes mains et pouvoir m'exprimer sans contrainte ?

------------------------------------------------------------------------------------


Otka repoussa Ruza sur le côté qui exprimât son mécontentement en donnant des coups dans l'air. Otka n'aimait ce genre de démonstration et particulièrement celle envers Nathaniel. Quelle voyait comme un père .

-------------------------------------------------------------------------------------

C'est une manière de refaire le plein de sang avant de toucher quai en causant beaucoup de bruit, mais les convoyeurs ont l'avantage de pouvoir nous refaire traverser vers autre part. Si nous les détruisons, nous perdons un moyen de fuite. Qui plus est, la Kama sera au courant de notre arrivée et risque de nous chercher activement.

--------------------------------------------------------------------------------------



Et pourquoi tu nous en parles au lieu d'aller directement voir le chef avec ton grief. T'as besoin de deux fillettes pour retrouver tes couille?

--------------------------------------------------------------------------------------

Il se redresse et sourit un peu a Okta, libéré d'un poids sur le torse. La réaction le prend à contrepied, mais il est suffisamment malin pour pouvoir rebondir aisément et poursuivre :

Il se dirige selon toute logique vers ici, alors vous parler en premier lieu, puisque nous formons une meute unie et que chaque avis compte, me semble être une bien meilleure idée que de jouer aux chats et aux sourit avec lui. Qui plus est, votre avis d'éclaireuse m'est très important, car vous votre spécialité est justement l'entrée et la sortie discrets

Il fait craquer sa nuque et parcours des yeux le container, puis reviens aux deux demoiselles.

--------------------------------------------------------------------------------------

Il remarque la carte des états-unis rudimentaire qu'Otka avait dessiné sur le mur. Ruza y vit l'occasion de briller aux yeux du savant.

Regarde Ruza maline,  a appris les villes! Ça c'est new york new york! Le DéCé de Washiton! À l'autre bout Hol-lé-wood Et nous ici! Chicago style!!!

On s'en fout dit moi juste ce que va nous rapporter de tenir tête à Alexj?

--------------------------------------------------------------------------------------

Il doit avouer qu'elle à assez bien réussi à dessiner les États-Unis. Il dit simplement, de façon volontairement ambigu :

*Bien jouer.*

Il rajoute simplement, regardant Okta :

Nous gagnons du temps pour nous refaire plus discrètement, nous gardons un moyen de déplacement discret et une source de revenu fiable. Ce qui n'est déjà pas si mal, nous ne pouvons-nous permettre de perdre plus d'avantage, nous avons déjà perdu tant.*

----------------------------------------------------------------------------------------

Sur ces mots Alexj ouvrit la porte du conteneur et entra avec Bozena à sa suite

Tes arguments sont louable, mais je peux te sortir le même discourt en ajoutant que c'est à notre première rencontre avec des indigènes que nous risquons des pertes. Arrivons fort et à notre meilleur.

---------------------------------------------------------------------------------------------

Il regarde le Nosfératus entré dans le container et l'endroit est un peu trop exigu pour autant de monde, mais peu importe :

*Bonsoir. Je suis ravis que tu trouve mes arguments louables, comme moi je peux trouver les tiens logiques, mais dangereux. Autant sonner clairons et trompette devant le repaire des Antédiluviens, en tuant tout le monde, nous laisserons des traces que les chiens de la Kama peuvent renifler...


------------------------------------------------------------------------------------------

Alexj voyait qu'il avait peut-être déjà monté la tête des deux autres filles, il était temps pour lui d'abattre sa dame de pique.

Bozena ne va pas bien! Elle est presque qu'à sec et sera difficile à transporté si nous devons fuir. Je propose que nous rejoignons la cote avec un radeau gonflable un fois que nous serons reput...


Otka ne semblait pas plus partante que ça, mais Ruza avait elle aussi des besoins à assouvir.


Je veux! Je veux! Bon marin costaud!  Leur faire des câlins! Je veux!


--------------------------------------------------------------------------------------

Il examine Bozena, essaya de savoir si elle était effectivement a sec. Puis il ce gratte le menton en un geste presque humain, qui symboliser une intense réflexion, il dis simplement :

Je suis le moins compétent au combat, Alexj, je pense pouvoir lui donner une ou deux mesure, ce qui permettrai de tenir quelque un peu, le temps qu'on atteigne les quais, de là, il sera plus simple d'obtenir une grande quantité de sang. Quand a Ruza, je pense avoir une solution.

Un plan ce dessine vite fais dans sa tête, c'est une ébauche mais pas si mal.

--------------------------------------------------------------------------------------

Bozena n'était pas à ''l'article de la mort'', mais semblait avoir abuser des ses dont pendant la traverser.

*Bon c'est quoi ton plan docteur? Et pas question que tu me lie à toi même pour une journée! Trouve-nous du sang frais!*

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gekiyaku

avatar

Messages : 312
Date d'inscription : 11/06/2013

MessageSujet: Re: Michigan's Blues [Nathaniel Derbon - Tzimice ] D'étranges personnes en terres étrangères...    Jeu 29 Mai - 22:28

*Nous allons trouver une solution sans transformer ce navire, qui peu nous être très utile encore, en Démeter... Bozena dispose d'encore un peu sang dans son organisme.*

Ce tourne vers sa goule :
*Rappel moi combien de matelot sont sur le navire ?*

Dix ou douze, mais vraiment y serai..
----------------------------------------------------------------------------------------------------
Kevin voulu ajoutter quelque chose, mais la toréadore le fit sortir du conteneur sans plus de cérémonie
*Dégage les chiens sa couche dehors, je suis pas polonaise!*
Bozena fit mine de vouloir griffer Nathaniel à la gorge, mais c'était un geste symbolique qu'elle posait souvent. Otka le lui rendi en une tape molle sur son épaule et la toréador allait saisie la gamine par une oreille, mais Alexj arrêta son jeste en pleine course.

Il voyait que Nathaniel ne se degonflait comme à l'accoutumer. Il était temps qu'il lui montre encore pourquoi c'était LUI le chef.
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------
*Nous somme divisé certe, mais nous restont encore, une famille, pas l'une de ces monarchie hyporcrithe. L'opignon de tous compte aussi sûrement que les besoins de tous. Et ce dans tous le domaines et ous tous les angles envisageable. Sa antécédant de professeur d'éthique lui à l'université Charle de Prague. Alors je propose une table ronde où nous pourons tous énumérer un argumrent en faveurs, mais également un contre arguments valable pour ainsi nous faire refléchir sur le point de vue de l'autre partie*
Il fit le tour de ''la classe'' de son regard qui roujoyait dans cette obscurité puis enchainat;
*Je commence, d'abors pour; Nous allons arriver fort, au mieux de notre forme et notre moral. Avec un message au camarillien et plus spécialement aux autre Sabbats comme quoi nous somme les nouveaux joueurs en ville. Et miantenant contre; Nous briserions la ligne qui nous relie à notre anciens chez nous. Ce qui représanterais une étape défénitive dans la période de changement que nous en tant que groupe et qui peut être deroutante voir effrayante. J'e l'avoue!*

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------
Avait-il parlé assez longtemps? Nathaniel allait-il pouvoir rétorqué
*À toi ''Nathane'', comme tu es le chef de l'autre partie!*
------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Il lève le bras pour paré le coup, comme son sire lui a appris, alors que l'autre prend les doigts à demi crochu, de façon a pouvoir défiguré irrémédiablement son assaillant. Heureusement, le conflit est résolu par le nosfératu. Il l'écoute, attentivement, sur son visage, les autres pouvaient revoir l'homme à l'écoute des patients qu'il avait était. Il prête attention aux moindres respirations et intonation du vampire :

*Merci à toi, Alexj, pour avoir exposé ton point de vue. Donc, voici les raisons que nous avons de ne pas transformer le navire en vaisseau fantôme. Tout d'abord :

-----------------------------------------------------------------------------------------------
Cela attirait l'attention. Beaucoup d'attention et c'est néfaste pour nous. Pourquoi ? Parce que justement, nous manquons de tout. Nous n'avons ni refuge, ni matériel. Contrairement aux Kama et aux sabbats, qui eux, ont eu le temps de prévoir, nous somme donc dépasser par la puissance de feu ennemi. Nous ne tiendront pas un mois si nous somme remarquer par un ennemi trop puissant. Et ce genre de carnage...*

Il regarde chaque membre de sa meute :
*Cela donnerait une idée de brutalité et de dangerosité que nous ne pouvons assumer pour l'instant. Nous avons tant perdu dans notre fuite éperdu...
Il laisse cinq longue seconde s'écouler. L'oratoire, c'est savoir laisser des blancs...
*En contre argument, j'exposerai : Nous avons fuis notre territoire, la queue entre les jambes face à la puissance d'un ancien... et ce bateau, à chaque fois que je le reverrai, j'y repenserai. Je repenserai à l'ignonimie d'avoir fui face à l'ire d'un ancien...*

Silence... avait t'il terminer ?
J'ai fini.
--------------------------------------------------------------------------------------------------------
Bozena poursuivit.

Moi c'est simple le premiers mortel que je croise je lui fait la peau peut importe ce qu'on descide. Je suis plus capable d'attendre! La seule chose qui m'empèche de t'égorgé c'est que j'ai peur de devenir aussi inscipîde que toi! Doc!
Et contre c'est que le petit coeur du Docteur serai brisé si de pauvres petits humains aurais des bobos et je suis pas certainne qu'il ne va pas nous casser les oreilles avec ça pour au moins une décade.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------
Otka n'avait pas la verve de ces compagnons d'infortune et ne savait pas comment enoncer son opignon et le fit de la seule manière qui la protégeait depuis que Ruza l'avait ramenner dans se groupe.
C'est vrai que ce serai amusant de cassé la graine, ça fait un sacré bout, mais j'étais toutes éxité à l'idée de goûter un Américain bien gras en arrivant! Alors...
Tous ce tournère vers Rusalka ''Ruza'', qui semblait avoir le dernier mot et elle aimait se genre d'attention.
*Hou tout compliqué! Mon vote compte?! Whoa! ça éxcitant, mais vais voté bien, pas trop de hâte. Je suis capable! Allons Allons concentre Ruza! Y'a marins tout chauds, veux calinner, mais y'a Dr Sexy qui serai triste, Ouaip! Comme Bozena dit! Ha ha!, mais là, ça venir de moi!
Elle repartie dans ces baguinement qui ne semblait être dans aucuns langue et Alexj enchainant .
--------------------------------------------------------------------------------------------------------
Nous allons passé au vote et enfin emètre avec qu'elle point de vue nous somme d'accord, d'abors à voix haute quand je vous pointe du doight et si il y a egalité nous consulterons Kovar. NATE!*
Okta n'était vraiment pas chaude à l'idée de tuer tout ces marins et cherchait un moyen de faire penché la balance en leur vaveur puis soudain la solution ce présanta à elle.
Il avait écouter chaque pour, chaque contre avec attention. ne manifestant pas beaucoup d'émotion, même quand Okta semble tourner sa veste contre lui. Il ne la coupe pas pour la contredire, parce que ce n'était pas à lui de parler et parce que les imbéciles sont obstiné dans leurs idées. Lorsqu'il en viens a Ruza de parler, Nathaniel la regardait avec attention, prêtant l'oreille à son baragouinage et cherchant la sapience qui filtre à travers. Lorsque Alexj lui coupe la parole, Nathaniel lui adresse un regard sévère, car il avait ainsi contredit sa propre règle.
*Je suis contre le massacre.*

--------------------------------------------------------------------------------------------------------
Le nosferatu tourna sur lui même pour aller sur Bozena.
Chérie?!

Putain pour! Tu commence à faire ''tu sais quoi'' avec tes procédures amour!
Okta fut la suivante;
Non contre, je dit comme le Doc!!!
C'est mon idée alors mon choix est claire.
Puis vint le tour de Ruza qui regarde les les deux binôme avec attention, plus enivrer par l'attention que cette situation lui procurait qu'interresser par l'enjeux. Elle allait tranché en faveur d'Alexj et Bozena quand discretement Okta, cacher par Nathaniel aux yeux de leur rivaux, agitât sa vielle brosse à cheveux. Antique, en ivoire et plaqué d'argent, elle faisait partie des seules objets appartenant à Ruza qu'elle conservait précieusement. Elle avait un obscession à vouloir fourrée ce machin, devenue répugnant avec la rouille, dans tout les tigniasse qui passe à ça porté. Elle lui fit signe qu'elle la laiserait faire si elle penchait de leur coté.
--------------------------------------------------------------------------------------------------------
Je dit comme Dr Sexy et ma Okta Chérie!
--------------------------------------------------------------------------------------------------------
Surprise ! Okta tourne encore une fois sa veste. Son regard glisse vers la dernière personne qui devait parler... connaissant ces moeurs psychotiques, il ne se fais pas d'illusion, quand soudain, pour une raison qu'il lui échappe, la malkavian montre encore une fois qu'une tentative de prédiction avec le clan des Cinglés relève au mieux, de l'imprecision.
*Le groupe à parler, Alexj..."

Il enchaîne :
C'est régler. Je voudrai profiter que nous somme réunis pour aborder un point particulier... cela fais un mois que notre collègue est parti loin de la meute et la Vaulderie c'est probablement dissipé dans son cas... donc, une fois arrivé et établis, nous recommenceront le rite qui nous unit.
--------------------------------------------------------------------------------------------------------
Ouais je présume que ça ne nécessite pas que j’appose mon droit de Veto, mais nous faisons quoi pour la pauvre Bozena qui ''se meurt''. Un ou deux membres d'équipage pourrait-il suffire?!

Cette salope complètement tordu avait fait chavirer la balance du pouvoir en faveur du Doc et de ces damné concepts humanitaires.
--------------------------------------------------------------------------------------------------------


Tu n'utilisera bien sûr pas ton droit de veto, nous somme après tout dans une grande famille où chaque vote compte à part égal. Non ?

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

Le chef de la bande n'allait laissé cette

Et dans cette esprit poursuivons! Maintenant que l’opinion de chacun/chacunes à été entendue et sera respecté de le meilleur façons . Accordons un instant pour pensé aux besoin de tous! Toi même et ta ghoule, ramènez-nous l'un des membre d'équipage pour nourrir notre amie et sœurs afin de pas risquer ça vie et la notre en étant trop faible pour ce déplacer. Un compromit juste et qui n'est certes pas comme si on tuait tous le monde à bord et Bozena gagnera des forces qui lui font défaut pour l'instant. on peut même le laisser partie après, si possible. Il me semble que c'est raisonnable ça?!

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enreich Dred

avatar

Messages : 130
Date d'inscription : 11/06/2013

MessageSujet: Re: Michigan's Blues [Nathaniel Derbon - Tzimice ] D'étranges personnes en terres étrangères...    Dim 1 Juin - 20:26

*Il croise les bras, Alexj lui donne un ordre est malgré tout son désir de l'envoyer paître, le chef avait donner une mission à remplir. Certain n'aurait pas pus comprendre pourquoi il y a quelque minute, il avait refuser de suivre le souhait d'Alexj alors que maintenant, il suivait l'ordre. C'était assez compliquer, mais le souhait de vider le bateau de son sang, n'était pas une mission. C'était juste une idée qu'il avait fait changer en quelque chose de plus discret. Il déclare sèchement :*
"A vos ordres... chef."

*Il ne ce fais pas d'illusion quand au sort de la poche de sang. Il sort du conteneur en essayant de ne pas présenter son dos, qui est à la fois une offense et une invitation. Alexj dois chercher un prétexte pour lui casser les genoux et le laisser au soleil. Il cligne des yeux à l'intérieur et cherche Kevin. S'il le trouve, il le rejoint pour lui indiquer l'objet de leurs missions. *

_________________
Plus tu montres aux gens que tu ne peux vivre sans eux, plus tu leur donnes de raisons de te prendre pour acquis.
Fiche
Gros lien qui ne fais plus très peur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gekiyaku

avatar

Messages : 312
Date d'inscription : 11/06/2013

MessageSujet: Re: Michigan's Blues [Nathaniel Derbon - Tzimice ] D'étranges personnes en terres étrangères...    Lun 2 Juin - 8:11

Kevin fut choqué à la mention qu'ils devraient ''sacrifier'' un des membres d'équipage. Les connaissant plus ou moins personnellement chaqu'un d'entre eux. Puis soudain un idée lui éclairât l'esprit.


Hey patron! Y'aurait p'tète un moyen de faire moins de vagues. Vous n'êtes certes pas les seules à entré en douce au États-Unis par ce bateaux. Il y a un cargaison d’adolescentes importé pour le cercle de prostitution des ''Keilbassa posse'', la mafia polonaise basé à Chicago.


Les actions passé du trafiquant de chaire humaine, aussi répréhensible et abjecte qu'elle put être, pâlissait face à cette bande de maniaques complètement déganté. Nathaniel, son commanditaire, était les plus stable d'entre eux. Ne voulant tout fois pas manqué à son devoir il exposât toutes les variable à son comparse en dépit du dédain qu'il avait à sacrifier un membre de l'équipage.  



C'est pas une minette encore mineur qui va leur manquer!!! Sinon, y a Ernest qui doit faire sa ronde dans le coin d'ici une demi-heure. C'est un père de famille en bonne santé, mais il a tendance à boire sur le boulot. Si vous le jetter par dessus bord ça  passera pour un accident. Alors, on fait quoi?!

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enreich Dred

avatar

Messages : 130
Date d'inscription : 11/06/2013

MessageSujet: Re: Michigan's Blues [Nathaniel Derbon - Tzimice ] D'étranges personnes en terres étrangères...    Lun 2 Juin - 8:56

*Kevin pris une drôle de tête, mais impossible de trouver l'émotion associé. De la joie ? Peu importe, cela ne dois pas être très important. Il croise les bras et l'écoute avec attention :*
"Je vois, effectivement pourrait faire moins de vague. J'aurais aimé le savoir plus tôt."

*Pause. Il reprend :*
"Effectivement, tuer un ou deux gamins polonais est moins gênant pour nos affaires. Balancer une gamine par dessus bord ne le fera pas passé pour un accident... il va falloir qu'on face attention à ne pas ce faire remarquer. Peut-être que prévenir Alexj serait plus facile... hm, mais de part trop bruyant. *Comme d'habitude, il marmonne pour lui même, avant, de déclaré, plus fort :* Mène moi aux cargaisons de viande. Nous allons piocher dans les passagers clandestins. En espérant qu'aucun ne soit malade à en crever."

*Il l'avait choisi, en vérité, car l'ivrogne de guet risquerait de contaminer le sang des autres guerriers de la meute et des vampires ivres font rarement bon ménage en combat.*

[ HRP : / Il souhaite se diriger vers le container où les poches de sang clandestins sont stockés.]

_________________
Plus tu montres aux gens que tu ne peux vivre sans eux, plus tu leur donnes de raisons de te prendre pour acquis.
Fiche
Gros lien qui ne fais plus très peur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gekiyaku

avatar

Messages : 312
Date d'inscription : 11/06/2013

MessageSujet: Re: Michigan's Blues [Nathaniel Derbon - Tzimice ] D'étranges personnes en terres étrangères...    Mar 3 Juin - 7:05

De l'interieure du conteneur, quand la porte fut grande ouverte, l'éclairage approximatif parut plus claire que le jours à ces occupants. Le premiers adolescent qui ce précipita vers la sortie reçue un coup de point si puissant qu'il valdinguât au fond du conteneur. Les deux silhouettes qui occupait l'entrée étaient indiscernable. Nathaniel se trouvât devant un panel plutôt varier de jeune fille et/ou de garçons efféminer. Kevin regarda son patron en attente d'une instruction.


Alors patron? Laquelle de ces p'tite putes à gagner le gros lot?!


Plusieurs ce demandaient encore ce qui ce passait, mais ils étaient certain(e)s que ce n'était pas une bonne chose qui leur arriverait si quiconque repartait avec ces deux là.


[HRP: Dans le fond je te laisse en faire la description, gars, fille, entre les deux un brin d'exposition, si le cœur t'en dit, et comment tu le/la traite en chemin pour votre cache... ]

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enreich Dred

avatar

Messages : 130
Date d'inscription : 11/06/2013

MessageSujet: Re: Michigan's Blues [Nathaniel Derbon - Tzimice ] D'étranges personnes en terres étrangères...    Jeu 5 Juin - 17:43

L'extérieur recelait plein de stimuli que les ténèbres des containers avez occulter. Il ce sentait renaître... en quelque sorte. Il ne supporter pas d'avoir était enfermer dans une cage d'acier comme s'il n'était qu'une taupe ou un animal fouisseur, mais en cela, il ne le dirait à personne. Exposer une faiblesse face à Alexj était comme saigner devant un requin. Une expérience unique et intense. La dernière. Les têtes de bétails s'alignent sur une ligne invisible. Ils ressemblent à des hiboux qui voient la lumière du jour. Il ce dis en lui-même :
Brave poche de sang, jouer le rôle que la nature vous à donner.

Il les regardes et avise les souhaits de Bozena. Un garçon assez costaud ferait l'affaire, de sang polonais, de préférence. Il en trouve un et fais signe que se sera lui. Le garçon semble terrifier, mais peu importe le destin bref d'un mortel, le chef de la meute lui avait donner une mission et il la remplissait avec zèle. Ils se dirigent vers le container, ne lui adressant qu'une poignée de mot.*

[ Un garçon polonais et le plus costaud possible, parmi toute ces silhouettes efféminés. Son attitude pendant le trajet est froid/pensif.]

( A toa !)

_________________
Plus tu montres aux gens que tu ne peux vivre sans eux, plus tu leur donnes de raisons de te prendre pour acquis.
Fiche
Gros lien qui ne fais plus très peur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gekiyaku

avatar

Messages : 312
Date d'inscription : 11/06/2013

MessageSujet: Re: Michigan's Blues [Nathaniel Derbon - Tzimice ] D'étranges personnes en terres étrangères...    Mer 11 Juin - 9:27

Le jeune garçons se demandait qui pouvait bien être ces deux types. Devrait-il s'en faire, Aurait-il à  se ''mettre au boulot'' avant même d'être arriver à destination. Lui ne voyait que les lumières de Milwaukie au large. Midnight Cowboy était pour lui sa version tordu du rêve américain. Pas joyeux certes, mais tout de même plus lumineux que se qu'un homosexuel de 17ans pouvait espérer en Europe de l'Est. Ces yeux eurent à peine le temps de s’accoutumer à la clarté ambiante qu'on le refit entré dans un conteneur sombre. Deux paire de mains de femme pacourairent son corps. L'une prodiguant de douces caresses tandis que l'autre lui déchirait presque la peau avec ses ongles.

Kevin allait refermer la porte voyant que Bozena et Ruza allait peut-être rendre ses dernier instant un brin agréable. Il aurait voulu mater plus longtemps, mais Okta sortie immédiatement pour ce jeter dans les bras de Nathaniel qui restait également dehors et Alexj refermat avec force, lui coinçant presque les doigts. La ''petite fille'' tirait sur les vêtements du savant réprimant de son mieux les envie qui la prenaient en traître. Elle devait s'éloigner, rapidement changé de sujet.


Kovar! Allons voir notre super-modèle de sous-vêtements préférer... Je me demandais justement comment il allait. S'il te plait?!  

_________________



Dernière édition par Gekiyaku le Mer 11 Juin - 9:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enreich Dred

avatar

Messages : 130
Date d'inscription : 11/06/2013

MessageSujet: Re: Michigan's Blues [Nathaniel Derbon - Tzimice ] D'étranges personnes en terres étrangères...    Mer 11 Juin - 9:50

* Ce qui est dingue, avec les poches de sang, c'est leurs habitudes à obéir aveuglement aux diktas des plus fortunés/mieux lotis. Une habitude que beaucoup de chien de la Kama ont garder. Cela le rend toujours malade de voir à quel point les vermisseaux de la secte d'en face sont près à baiser les pieds des anciens pour une gorgée de sang ou une tape sur la tête. Il secoue la tête et pousse le gosse dans le conteneur, puis s'écarte. Inutile d'assister au triste spectacle des deux femelles ce vautrant dans leurs soifs de sang et dans leurs instincts bestiaux. Kevin semble attiré par le spectacle, comme un papillon par les flammes d'une lanterne. Okta lui rentre dedans et il pose aussitôt une main sur la tête de la petite-fille, puis il baisse les yeux. Il hoche la tête a sa demande et interpelle Kevin, qui manque de ce faire amputer de tout ces doigts.*
"Inutile de rester la, les dames méritent un peu d'intimité. Nous retournons voir Kovar."

*Il la prend par l'épaule et gentiment, l'écarte du conteneur, en direction du lieu de repos de Kovar, qui dois ce demander qu'est-ce qui le retenait. En chemin, Nathaniel lui demande :*
""Le voyage c'est bien passé, Okta ? Je suis impatient de toucher terre..."

[Il traînasse un peu pour l'interroger sur ce qui est arrivé, fournissant ainsi un excellent moyen de combattre l'influence pernicieuse de la bête]

_________________
Plus tu montres aux gens que tu ne peux vivre sans eux, plus tu leur donnes de raisons de te prendre pour acquis.
Fiche
Gros lien qui ne fais plus très peur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gekiyaku

avatar

Messages : 312
Date d'inscription : 11/06/2013

MessageSujet: Re: Michigan's Blues [Nathaniel Derbon - Tzimice ] D'étranges personnes en terres étrangères...    Jeu 12 Juin - 11:54

Kovar exécutait une série d’exercices isométriques qu'il tenait à accomplir à chaque jours pour ainsi ''garder la forme''. Obsession qui semblait l'avoir suivit dans la non-vie. Nathaniel était bien le seule à trouver dérangeante pareille attitude. Le corps de Kovar était parfait selon bien des standard et n'aurai sut ce retrouver en meilleur état de conservation qu'en le momifiant  et pourtant le caitif se trouvait un problème avec sa physionomie, une nouvelle difformité fantasque  ou une baisse de ''régime'' imaginaire qui corrigeait aussitôt par une nouvelle série d'exercices ou un truc de ''psychologie-populaire'' qui ne ce serai même pas vue attribuer un effet placebo par l'expert qu'était Nathaniel. Quand il le vit entré avec Okta, il était heureux des les revoir tout deux. Les deux membres de la meutes les plus apte à avoir des conversation ''normale'' avec lui.


Elle a fait quoi, notre petite laideronne, pour que tu nous la rapporte ainsi en fin de parcourt?


Va chier! Je suis pas vilaine c'est toi qui est trop beau! En plus c'est les autres qui voulaient pas attendre comme des grands.


Non mais serieux c'était quoi le 'blème avec Alexj?

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enreich Dred

avatar

Messages : 130
Date d'inscription : 11/06/2013

MessageSujet: Re: Michigan's Blues [Nathaniel Derbon - Tzimice ] D'étranges personnes en terres étrangères...    Jeu 12 Juin - 12:20

*Kovar était en train de pratiquer d'étrange mouvement qu'un tremere sous acide n'aurait pas renier pour pratiquer la thaumaturgie. Le Pander avait, de tout point de vue, un physique parfait, qu'on pourrait classer d'Adonis, mais hélas, il semble souffrir, comme la figure mythologie, d'un grain dans le crâne pour comprendre les turpitudes de la non-vie et la terrible iniquité que le vampirisme impose aux adeptes du bodybuild. Il regarde les deux. Non, Okta n'est pas vilaine, c'est juste le vampire qui souffre d'un problème de vue. Nathaniel sourit et déclare :*
"Simple, Alexj voulais inviter à un pic-nic les membres de l'équipage, quelque chose qui aurait manquer de discrétion. Nous nous somme arranger entre nous, avec un vote. Navré de ne pas avoir eu le temps de te chercher... Tu as l'air en forme, Kovar."

*Il ce prépare à un possible interrogatoire, mais s'il n'y a pas de suite, le docteur ne dirait rien de plus et ce contente de les écouter avec attention.*

_________________
Plus tu montres aux gens que tu ne peux vivre sans eux, plus tu leur donnes de raisons de te prendre pour acquis.
Fiche
Gros lien qui ne fais plus très peur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gekiyaku

avatar

Messages : 312
Date d'inscription : 11/06/2013

MessageSujet: Re: Michigan's Blues [Nathaniel Derbon - Tzimice ] D'étranges personnes en terres étrangères...    Sam 21 Juin - 21:59

Ruza, Bozena et Alexj jetèrent le torse du jeune homme par dessus bord, reput qu'ils étaient,que se fut de sang ou de divertissements. La traversée avait été longue et leur terre d'accueille ne serai pas un ''Shangri La''. Les ennemies les attendraient par dizaines et ce à chaque détours. Auraient-ils mieux fait de braver l’ancien qui qui les fait partir des chez eux la queues entre les jambes. En direction pour le conteneur de Nathaniel, c'est avec dépit qu'Alexj devait s'en remettre au plan de son maître des rituel. Il ne pouvait s’empêcher de ce dire qu'il n'était que désagrément  à toujours lui faire opposition, mais sans pareille individu au saint du groupe, il n'y aurait personne pour lui quand ''le roi sort sans sans pantalon'' Alors que les lumiers de Chicago commençait à poindre à l'horizon, Bozena, elle, ruminait du fait qu'elle avait un fois de plus échouée à compromettre la position de Nathaniel dans la meutes. Ce petit vantard lui remémorait que trop bien Anezka. Celle qui avait défigurer elle-même et son amour pour en faire des monstre de carnavals. Non elle ne lui laisserait aucunes marge et elle espérait avoir suffisamment d'emprise sur Alexj pour ébranler la statu-quo. Rusalka, elle, contemplait les reflets des lumières lointaines sur sa mains droite maculer de sang.  Elle avait déjà oublier d'où il venait mais le trouvait tellement jolie sous cette éclairage.



(HRP: Voilà je te laisse choisir le titre du prochain RP qui devra se situer dans la partie Est de Chicago.)

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Michigan's Blues [Nathaniel Derbon - Tzimice ] D'étranges personnes en terres étrangères...    

Revenir en haut Aller en bas
 
Michigan's Blues [Nathaniel Derbon - Tzimice ] D'étranges personnes en terres étrangères...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Papy Blues
» Présentation de Nathaniel Mandrake[en construction]
» Natural blues....Moby
» Nathaniel Ourobor [ACCEPTE] ~> Serpentard
» St-Louis Blues

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampire Mascarade : La 13e Lame :: Mappemonde :: Amérique-Nord-
Sauter vers: