En 1993, un raid Sabbat/Garou sur la ville est venu faucher plusieurs des ''Elders'' de la ville. Nous sommes vingts plus tard et la ville se reconstruit toujours. Il y a logiquement de la place pour tout le monde...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Ramasse la m.... [Stevenson park, deuxième partie]

Aller en bas 
AuteurMessage
Enreich Dred

avatar

Messages : 130
Date d'inscription : 11/06/2013

MessageSujet: Ramasse la m.... [Stevenson park, deuxième partie]   Dim 30 Mar - 15:55

*La nuit d'hier était peut-être angoissante et pleine de réminiscence du passé. Il avait rêvé de son sire, qu'il était toujours vivant, quelque part et arranger un jeune gangrel sur le devoir d'Amaranthe et de tuerie. Il sentait dans ces os la douleur des coups pour l'endurcir ou les punitions. Était-il mort ? Il n'en savait rien, mais lui, il pouvait mourir et devait prendre garde. Il s'arrêta deux kilomètres avant le point de rendez-vous, dans une avenue bien éclairé et bien dégager, là où il était certain de pouvoir reprendre son véhicule en cas de besoin sans que quelqu'un puisse lui tendre un piège.*

*Lorsqu'il arriva sur le lieu du rendez-vous, il examina l'endroit des yeux. Les souvenirs revenait d'eux-mêmes. Il erra aux alentours, camoufler par le manteau d'ombre, jusqu'à trouver un moyen de grimper sur le toit de façon à avoir une vue aux alentours parfaitement dégager. Il prit la bouteille qu'il avait ramassée et le cassa sur le chemin d'accès, une gouttière, de façon à ce qu'il soit impossible à une personne essayant de le prendre de dos de rester discret.*

_________________
Plus tu montres aux gens que tu ne peux vivre sans eux, plus tu leur donnes de raisons de te prendre pour acquis.
Fiche
Gros lien qui ne fais plus très peur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gekiyaku

avatar

Messages : 312
Date d'inscription : 11/06/2013

MessageSujet: Ramasse la m.... [Melrose park, deuxième partie]   Dim 30 Mar - 18:06

Rasmusen remontait la 25ième Avenue avec appréhension. Il tira sur le cordon pour faire arrêter l'autobus. Il en sortie, ajustant le colle de sa veste blanche immaculé. Il était voyant dans cette accoutrement, mais n'avait eut le temps de ce changer en chemin. Le climat au repère était de plus en plus tendu pour lui et la promesse d'une échappatoire éventuelle lui paraissait de moins en moins probable.



Du haut de son perchoir Enreich put remarquer ''la tache blanche'' qu'était Rasmusen qui traversant le parking pour se rendre derrière le mail où ils c'était adresser la parole pour la première fois. Au moment où il passât derrière le bâtiment, tourjours grâce à son élévation, le Gangrel put remarquer une voiture un peut trop familière qui entrait dans le stationnement en face du ''SUBWAY''. Deux jeune femme, descendirent en tenues d'été et enfilèrent avec nonchalance des masques de lapin après avoir échangé un hochement de tête. Elles se mirent sur la trace de Rasmusen en gambadant et ce taquinant comme un paire de gamines qui ferai l'école buissonnière. Que devait-il pensé de cette situation. 



-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------




Gekiyaku:
 

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enreich Dred

avatar

Messages : 130
Date d'inscription : 11/06/2013

MessageSujet: Re: Ramasse la m.... [Stevenson park, deuxième partie]   Dim 30 Mar - 18:36

*La moutarde lui monte au nez. Enculé de Sethite, sale vipère de merde et... minute, si ce le but est de suivre Ran', elles agirait avec plus de discernement, car dans son nid d'aigle, il pouvait les voir sans difficultés. C'était la salope qui devait s'appelle Graham. Il s'écarta du bord et envoya son message :*
[T pa sel, grah é 1 otre avc hel]

*Il sauta a l'opposé de Ran et des donzelles pour entreprendre de se retrouver dans le dos des tueuses. Son seul avantage serai la surprise, si tant que Ran na pas menti et qu'il soit bien le seul à disposer d'auspex. Son sixième sens l'averti qu'il fort probable que Ran' soit un traitre... mais jusqu'à, ces informations était fiable. Aucune raison qu'il soit un traitre, car alors, ses chances de survie serait de zero.*

_________________
Plus tu montres aux gens que tu ne peux vivre sans eux, plus tu leur donnes de raisons de te prendre pour acquis.
Fiche
Gros lien qui ne fais plus très peur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gekiyaku

avatar

Messages : 312
Date d'inscription : 11/06/2013

MessageSujet: Re: Ramasse la m.... [Stevenson park, deuxième partie]   Mar 8 Avr - 14:41

Rasmusen ressue le texto et mit au moins trois seconde à en comprendre le sense...  Le verre stratégiquement disposé par Enreich un peut plus tôt dévoila l'approche des deux jeune filles à son acolyte. Sans même se retourner il s’adressât à elles avec suffisamment d'assurance pour ne pas foiré son bluff.

Alors mes petites pipelettes, vous voulez me taxer mon lunch? Vous trouvez pas qu'il faudrais grandir un peu? C'est du racket de petite école ça les filles!

Ta gueule sous merde! Si tu devait rencontrer quelqu'un où elle est cette proie.*

Nancy ce sentit obliger de seconder.

Ouin ouin elle est ou? *

Nancy s’agita en regardant de tous les coté, pendant un bref instant sont regard immobile croisât celui d'Enreich, mais ce n'était qu'un impression sordide provoquer par la masque.

Bien franchement je sortait que pour me voir un film. Je savais que vous allier me suivre quoique je fasse alors je vous ait mener en bateau. Voilà ouste les pisseuses.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Il attends, a l'affût. Il dégaine ces griffes avec lenteur, pas une once de sang ne dois couler de ces doigts. Il n'est qu'un nerf tendu qui est prêt a lâcher. Son visage est marquer par une concentration absolu... le remugle de la poubelle lui fais tourner la tête, mais ce n'est pas le pire.. le pire, c'est quand elle croise son regard, il craint d'être remarquer... puis elle continue son chemin... il se ramasse... et frappe. Sa main griffu se dirige vers la nuque de Graham. Il avait déjà décapiter.
Il se rappelait la sensation des griffes qui déchires la chair, les tendons, racle les os... puis la tête qui tombe...
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Graham qui avait l'intention de prendre des galons en se débarrassant de cette tache dans leur famille qui semblait moin soumit que les autre au lien de sang communautaire du pack. Quand un individu surgit derrière elle, Nancy lâcha un ''hi'' suraiguë en l'apercevant. Elle sentit des griffe acérer lui fauché une mèche de cheveux dans sa nuque. Puissant en elle pour accélérer ses mouvements et ce tien prête à parée l'attaque suivante.

Nancy và à la voiture! Et vite!

-----------------------------------------------------------------------------------------------
Son attaque avait raté. Il éprouvait un bref instant la peur... puis la bête expulsa la peur. Ne restait que le désir de détruire. Le désir de faire du mal. Les leçons de combat a la griffe reviens, il donna un coup vers le haut, mais claqua un point de sang et la main droite ne parti jamais et la main gauche tentas de l'éventré.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Elle attrapât son bras sans problèmes, lui broyant les os du poignet (4 contondants), mais le deuxième coup porta fruit. La surprenant et exultât cette recommandation à sa protéger. *


La voiture lapin! Sauve toi!

Bien que surpris par ce retournement, Rasmusen resta calme et composé.

Alors l'ami un coup de main ou tu gère?

Il fouillait avec une confusion feinte dans les poches de son gilet et de son pantalons.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Il l'éventra complétement, ravagé par la douleur... il inversa sa main gauche, que rien ne pouvait attrapé et fis la seule chose, il retourna son bras selon un angle peu commode et frappa encore vers le haut. Pour passer sur le torse et avec de la chance, lesé le maximum de chair.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Graham crut qu'il s'adressait d'abord à elle et lui lança un regard et elle comprit qu'elle n'aurait pas d'aide de cette enfoiré à deux face quand il partie à la poursuite de Nancy un cocktail Molotov à la mains.

Charogne!

Son opposant avait lâché prise elle réussit à évité sa deuxième attaques horizontale. et entreprit de refermer la plaie sur son ventre, toujours sur la défensive.

Cool je vous laisse faire connaissance moi je vais immoler une catin dans le plus pure esprits des mes ancêtre.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Il soigne le plus gros des dommages, mais étant de plus basse génération, il active célérité pour portée un déluge de coup de griffe, comptant sur le tapis de tripe pour ralentir son adversaire, qui plus est, les blessures des griffes sont toujours horribles à voir et à subir.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Elle esquive d'autre attaque, mais les ressource commence à se faire rares. En reculant dans la ruelle elle attrape le première objet lourd pour le mettre entre elle et son assaillant. elle fit glisser un conteneur à déchet qu'Enreich avait déjà ''utilisé'' entre elle et lui d'une seule mains. Elle avait comprit que le plus de distance elle mettrait entre elle et ces griffes mortelles, le mieux elle se porterais à court terme. Une fois l'immense boite de métal entre eux deux elle en empoigna la base pour la renverse sur lui.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Il fait la seule chose qui lui vient à l'esprit, il bondit en arrière, sans la perdre de vue, puis à peine il a touché le sol qu'il essaye de la rejoindre en utilisant célérité. Le visage en masque de concentration, ses yeux luisent comme des brandons de mauvais augure.

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
À l'auto mobile Rasmusen rejoint Nancy en rabaissant son masque de hibou sur son visage. Elle essayait de faire démarer la voiture sans avoir enlever son masque.

Hey Nancy Graham à l'aire d'en avoir plein les bras, mais elle écope comme une grande.

T'es sur?! Tu sais qu'on venait pour te butter à la base...

Ben je serai con de pas vous rendre l'appareille.

Il dégoupilla le dispositif incendiaire et le lança dans le véhicule. La pauvre Nancy n'eut à peine le temps d'hurlé avant que les flamme ne consume l'aire qui aurait propager le son. c'est poumons étant instantanément remplit de flammes. Le vampire pyromane s'en retourna à la ruelle avant que les employés du SUBWAY ne remarque la voiture en feu devant l’établissement.

***

Une fois qu'elle eut reversé la poubelle Graham ne voulait pas le perdre de vue. Elle prix plus de recul et fini par saisir les reste d'une palette de livraison tous de même imposante et la brandit au dessus de ça tête en hurlant.

Back-off connard sinon je te pieute avec un deux par quatre en passant pas ton fion.

Son ventre avait cessé de saigné, mais l'opposant lui fonçait dessus à pleine vitesse en contournant la poubelle.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Il ne recule pas, ne frémit même pas. C'est peut-être stupide, mais le temps était un luxe. Il ne charge pas vers elle, mais vers sa gauche, pour frapper de sa main valide. Elle est blessée et cruellement, même. Elle dois avoir un mal de chien à bouger et dois saluer son courage. Mais il le feras plus tard, quand sa tête tombera loin de son corps. Il ne crie, pas, ne grogne pas, il est concentré vers elle.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Quand il lui arrive dessus elle abat la palette sur son dos (2 contondant) mais la force de sa charge les emporte dans une tourné-boulé à bras le corps sur quelque mètre dans la ruelle. Elle finie par être sur le dessus, à califourchon, lui plaquant l'épaule gauche contre le sol de toutes ses forces qui lui restait. Elle eut un moment d’inattention quand la lumière et le bruit d'une boule de feu explosant un peut plus loin lui fit, un bref instant, avoir une pensé pour Nancy .

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Il grogne un bref instant, l'épaule gauche prise dans une étreinte d'acier, mais son objectif avait fonctionner et fis la seule chose qui lui est possible. Il répara aussitôt sa main en claquant autant de Vitae que possible, puis porta un coup de toute ces forces vers le cœur de Graham, mais tendu, pour lui percer.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
La mains d'Enreich plongea dans sa poitrine, les doigts affûtes pénétrant d'abord son sein gauche pour ensuite traverser les côtes et enfin plonger dans l'organe vitale rependant le liquide froid et gluant sur le visage du gangrel
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Il sent les cotes cassées sous sa poigne de mort. Il extraie le cœur et le sang de la donzelle se répandit sur son visage comme une averse écarlate. Il éprouva une espèce d'euphorie qui le traversa, des pieds à la tête. Il sent ces canines pousser comme des dagues, il porte le coeur et l'écrase au-dessus de sa bouche. Tandis quelle tombe sur le côté. Il ferme les yeux, puis les rouvres... le nectar précieux, c'est comme cela que son sire l'appelait. L'ambroisie. Il plonge ces canines dans le cou fragile de la donzelle. C'est une espèce de viol, il la tient contre lui, déchirant la chair du cou pour boire, la serrant tellement fort qu'il doit lui casser les vertèbres et lui arracher le crane, quasiment, dévorant ça non-vie...
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Les sirène de police et de pompier combiné aux lumières clignotante sorte Enreich  de sa transe. Il est envahie par un sentiment partager entre satisfaction sexuel et honte infantile.
Le cadavre de Graham est encore enlacer contre lui en une position obscènement flasque.
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Il la repousse et d'un mouvement de griffe, lui arrache la tête. Pour être certain de finir le taf. C'était un spectacle répugnant... et étrangement jouissif. Il commençait a comprendre combien il est facile de perdre pied. Il était recouvert de sang et toujours pas de signe de Ran'. Ce revêtir d'ombre fût très facile pour lui, il veux disparaître de cette terre, comme si cela peux éffacer son crime... il sort de la, une fois certain que Graham est morte. Il rengaine ces griffes et va pour s'enfuir de cette zone. Ne sachant pas trop où allez. Il dois effacer son sang sur les doigts pour pouvoir contacter Baltus et lui raconter la mésaventure. Inutile de dire que c'est une fêlure de la mascarade... et une bonne action.
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------

HOOT! HOOT!

Le bruit semblait venir d'au dessus de lui.
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------
[4/8/2014 12:07:51 PM] Judge Dred Woukhataa: *Il lève la tête et fais un bond en arrière pour éviter un possible assaillant.*

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------
C'est Rasmusen qui, sur le toit du mini mail, se tient dans une position trop familière, comme la première fois où il lui avait parlé. Cette date lui paraissait tellement lointaine. Il s’allongeât sur le rebord de de l'édifice pour lui tendre le bras affin de le hissée sur le toit.
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Il le regarde, n'ayant pas très envie de rester la ni de le rejoindre.

On devrait dégager, cette zone risque de grouiller d'ici peu de flic. Pas question de devoir verser plus de sang. Allons ailleurs.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Allez vient!

Il agite son bras pour comme pour le rendre plus attrayant.
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Il regarde comment sont les mains de Ran, pris d'une bouffé de paranoïa.
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Aller mec c'est quoi ton problème?
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------
J'pourrai te faire un chapitre. Dis moi que ta balancé ton masque au flamme...
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Va chier! j'le garde! J'ai un plan, mais ils arrvent et j'ai pas le temps de tout couvrir si tu reste en bas ducon!*

Il grimpe en haut aussi rapidement que possible, une fois en haut, il reste accroupit pour éviter d'attiré l'attention.
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Rasmusen puisent dans ses réserves pour hisser son compagnon sur le toit et ensuite se place debout sur le rebord, juste au dessus de la scène d’horreurs qui était l'oeuvre du gangrel. Au même infant deux Officier de police venait contrôler la situation à la recherche d'un incendiaire ou des produit utilisé pour commettre cette atrocité, poursuivant la procédure d'enquête standard.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Il observe le parking, qui est un véritable chantier...

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Enreich n'assista point à la chose la plus fantastique dont il aurait été témoin dans sa non-vie. Comme si un vaporisateur invisible appliquait une couche de peinture sur la scène du massacre de Graham. Les méfaits furent couverts aux yeux des policiers avant qu'ils ne puissent éclairer la zone concerner. La voiture était encore fumante et les paramédic entendaient encore un peu avant d'aller extraire ce qui ne pouvait-être qu'un corps.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Il s'était déjà nourrit jusqu'à plus soif et de manière très violente. Il se sent alourdi et légèrement croquis par le sang de Graham. Il remarqua que la scène du massacre semble être couvert par quelque chose. Il regarde Ran', puis la ruelle où Graham était passée de vie à trépas. Les paramédics vont devoir encore nettoyer derrière lui...
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------
L'illusion de Rasmusen tenait bien contre les policiers au point l'un d'eux marcha sur un morceaux de tripe de l'infortunée victime en croyant dûr comme fert que c'était une merde de chien. Rasmusen tenta de passé son bras autour des épaules d'Enreich pour le détourné des cette vision. Si ce subterfuge teindrais bon, il n'en serai pas de même avec celui qu'il y avait entre Enreich et lui.

Aller on se barre et calmos j'vais m'expliquer mais c'n'est foutrement pas la place.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Il resta estomaqué, l'illusion était parfaite, un belle exemple d'occultation a un degré rarement atteint, même son sire n'avait pas une telle maîtrise... il senti un long serpent descendre sur son échine. Il jette un coup d’œil vers Ran', puis vers l'endroit où devait ce tenir le cadavre. Il hoche la tête pour le suivre, une bouffé de méfiance le consuma a nouveau.
Passe devant.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Ils prirent la direction d'une échelle verrouiller par une grille qui ne serai qu'une rigolade pour les deux vampires. En chemin Rasmusen ne pus s’empêcher de ricaner à l'idée qu'avec un téléphone anonyme ils pourrait surement faire tomber un des ces flics pour le double meurtre.  

Si ça ce trouve ce trouve ça ne passera même pas pour un bris de mascarade j'ai d'jà une idée.
Du coin du building Enreich pouvait apercevoir ça moto laissé où il l'avait mise et hors du cordon de sécurité.


---------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Je t'écoute, Ran'...

Chaque réaction de Ran lui parvenait de manière exagéré et exacerbé. Il était sous tension et plus nerveux que prévu.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Je t'ais dit que c'est pas l’endroit! Bon j'ai des jetons de bus et toi t'es venue comment?
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Moto.
Lanconique, il lui jette un coup d’œil assez méchant, appréciant peu de se faire rabroué comme un vulgaire gamin.
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Je prend aller hop!
Il prix le rebord de l'échèle et glissa jusqu'en bas et fit le guet pour qu'Enreich puisse descendre il prix sa suite pour rejoindre la moto et partirent en trombe vers une destination au choix d'Enreich.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Hausse un sourcil a la mention de : Je prend. Puis descend souplement le long de l'échelle pour atterrir a ces côtés.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Tous deux alèrent rejoindre l'autoroute sur la moto et prirent  Rasmusen était certe plus calme et détendue qu'Enreich. Son comparse d'inforturne semblait embrasser l'inhumanité avec plus d'aisance que lui.  Ricannant et gloussant dans son dos pendant tout le voyage.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gekiyaku

avatar

Messages : 312
Date d'inscription : 11/06/2013

MessageSujet: Re: Ramasse la m.... [Stevenson park, deuxième partie]   Dim 13 Avr - 8:29

HRP; Le texte ci dessus et une transcription d'un échange Skype et la suite de l'histoire est disponible ici.


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ramasse la m.... [Stevenson park, deuxième partie]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ramasse la m.... [Stevenson park, deuxième partie]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Mission de rang B] Une escorte pas très reposante. Deuxième partie (PV: Fuketsu Sakki Lilith)
» [Deuxième Partie Mission,Privé Atios] La chasse au monstre et ouverte !!!
» Mission à deux (deuxième partie)
» Fessée royale - Deuxième partie
» Partie de plaisir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampire Mascarade : La 13e Lame :: Nexus :: Chicago :: Les Marches-
Sauter vers: